Cet article nous dit deux fois qu'il a "mal interprété le Coran". Cependant cette "mauvaise interprétation" du Coran permettant les crimes d'honneur est très répandue, les musulmans commettent 91% des crimes d'honneur dans le monde. Un manuel de droit islamique certifié comme un guide fiable pour l'orthodoxie sunnite d'Al-Azhar, l'autorité la plus respectée de l'islam sunnite, affirme que des "représailles sont obligatoires contre quiconque tue un être humain intentionnellement et sans droit". Toutefois, il n'y a "pas de représailles» si c'est "un père ou une mère (ou leurs pères ou leurs mères) qui tuent leur progéniture, ou la progéniture de leurs descendants." ("Umdat al - Salik O1.1 - 2"). En d'autres termes , quelqu'un qui tue son enfant n'encourt pas de pénalité légale en vertu de la loi islamique.

L'Autorité palestinienne demande des excuses ou des peines avec sursis pour les crimes d'honneur. Les femmes irakiennes ont demandé des peines plus sévères pour les crimes d'honneur islamiques, qui s'en tirent avec peu de chose actuellement. En 2009, la Syrie a abandonné une loi limitant la durée des peines pour les crimes d'honneur, mais "la nouvelle loi dit qu'un homme peut encore bénéficier de circonstances atténuantes dans des crimes passionnel ou d'honneur" à condition qu'il purge une peine de prison d'au moins deux ans dans le cas d'un meurtre. "Et en 2003, le Parlement jordanien a voté contre une loie destinée à durcir les sanctions pour les crimes d'honneur. Al-Jazeera a rapporté que "les islamistes et les conservateurs ont dit que les lois violaient les traditions religieuses et détruiraient les familles et les valeurs."

C'est un tas de "mauvaise interprétation du Coran."

"Un Ami affirme que James Dunleavy a assassiné sa mère dans un «crimes d'honneur» parce qu'il avait honte de sa famille", Daily Record, le 20 Janvier ( Source : Pamela Geller ) :

MOHAMMED Razaq croit que Dunleavy a mal interprété le Coran et a décapité sa mère dans un crime d'honneur après qu'elle se soit séparée de son père.

EVIL James Dunleavy a décapité sa mère dans un «crime d'honneur », parce qu'il avait honte de sa famille, selon un ancien ami.

L'irlandais Dunleavy, un converti de 40 ans a été reconnu coupable du meurtre de sa mère de 66 ans, d'avoir découpé son corps et de l'avoir enterrer dans une tombe peu profonde.

Il a été condamné à être détenu dans l'hôpital d'Etat à Carstairs avant de connaître la sentence en avril.

Mohammed Razaq, s'est lié d'amitié avec lui, la aidé à s'installer en Ecosse et l'avoir aidé à se convertir à l'islam.

Razaq croit que le tueur a estimé que sa mère avait trahi sa famille en quittant son père et de partir vivre avec un autre homme. Il a dit : "C'est un événement tragique , je me sens vide."

"Je souhaite que ce ne soit jamais arrivé et je suis désolé que James ait réaliser un tel crime.

"Je pense que c'était un crime d'honneur, il essayait de protéger l'honneur de sa famille."

Une source a ajouté: "James était assez obsédé quand il est devenu religieux.

"Il a été élevé dans la religion catholique , mais a simplement décidé un jour de se convertir à l'islam.

"Il était très, très sérieux à ce sujet et se souciait beaucoup de choses sur l'islam. Sa foi était très importante pour lui et il priait cinq fois par jour.

"Je ne peux pas dire si il a tué sa mère parce qu'il est converti, mais il croyait fermement à la morale du Coran et était furieux que sa mère ait quitter son père pour quelqu'un d'autre.

"Il avait une position tranchée sur l'adultère."

Dunleavy avait nié le meurtre de sa mère à son domicile entre le 30 Avril et le 7 mai 2013.

Ses restes démembrés ont été découverts par un cycliste à proximité de la colline de Corstorphine le 6 Juin 2013.

Un jury de la Haute Cour à Edimbourg ) déclaré Dunleavy coupable (...).


Sources : http://www.jihadwatch.org/2014/01/ir...-of-the-quran/