Islamabad - Un restaurant français a été perquisitionné et fermé par la police suite à un tollé public.

"La Maison", n'était pas autorisé au pakistanais car la cuisine était faites avec du vin.

De plus, la nourriture n'était pas halal et du porc était servi.

La politique controversée du restaurant avait créé une polémique sur les réseaux sociaux (...).

La polémique contre le restaurant a été lancé par Cyril Almeida, un journaliste travaillant avec l'un des premiers quotidiens pakistanais, qui a lancé la polémique sur Twitter.

Philippe Lafforgue, propriétaire du restaurant déclare "Que puis-je faire ? J'essaie simplement de respecter la culture locale. Les pakistanais ayant la double nationalité sont admis, les autres non".

"Mais après avoir consulté les autorités, mon conseiller et mon partenaire, je vous dis qu'il est impossible d'ouvrir un lieu au public lorsque vous ne servez pas de la nourriture non halal. Je ne peux pas changer les recettes de cuisine française", avait-il dit dans une lettre.
(...)
Ce n'est pas le premier incident du genre à Islamabad. En 2009, un autre restaurant français "Le Cordon Rouge" accroché un panneau "que pour les étrangers", qui a ensuite été retiré après des protestations.

Selon des sources policières, ils ont récupéré grosse quantité de boissons alcoolisées illégales dans "La Maison". La perquisition a été effectuée par la police avec des équipes de télévision.
(...)

Source : http://articles.timesofindia.indiati...nch-restaurant Traduit par AS4B


----------------------
Article du vif :




Le restaurant La Maison à Islamabad s'est attiré les foudres des internautes. Lors de la réservation, la nationalité et le numéro de passeport sont demandés. Seuls les clients étrangers sont acceptés.

Tout le monde n'est pas bienvenu à "La Maison". A Islamabad, capitale du Pakistan, cet établissement ouvert récemment s'est rapidement attiré les foudres des clients et des internautes. Et pour cause: lors de la réservation, la nationalité et le numéro de passeport du client sont systématiquement demandés, comme l'a précisé début décembre le journaliste Cyril Almeida sur Twitter. "La Maison a refusé de me donner une réservation en tant que Pakistanais. Vague référence à la loi pakistanaise. Je vais donner suite."

De son côté, le Spiegel a enquêté sur l'établissement, ouvert par le Français Philippe Lafforgue, qui joue sur les mots: "Il s'agit d'un club privé et non d'un restaurant". L'accès se fait donc uniquement sur réservation. Le propriétaire assure que les Pakistanais sont admis, à condition qu'ils soient accompagnés d'un client étranger. L'explication fournie est la suivante: dans ce pays majoritairement musulman, la loi interdit la vente d'alcool aux ressortissants pakistanais. Or, l'établissement sert de l'alcool et de la nourriture non halal.

Quelques jours après le tollé provoqué par cette nouvelle, Cyril Almeida a pu rencontrer Philippe Lafforgue. Il a ensuite reçu un mail du propriétaire: "J'ai vérifié avec les autorités, il est impossible d'ouvrir un établissement au public quand on sert de la nourriture non halal. Je ne peux pas changer les recettes de la cuisine française. Donc nous restons sur nos positions. Tout le monde est le bienvenu même les Pakstanais avec une double nationalité. Je ne veux pas blesser la sensibilité des musulmans. Ce que vous appelez de la discrimination, je l'appelle du respect".



Source : http://www.levif.be/info/actualite/i...0489421024.htm