Le prédicateur molenbeekois Bassam Ayachi (68 ans) est retourné en Syrie pour combattre, rapporte samedi Het Nieuwsblad.




Un combattant syrien a posté mardi une photo de Bassam Ayachi sur son compte Facebook, avec le message "Notre bien-aimé Cheikh est à Chaam!". Bassam Ayachi y pose avec une mitrailleuse, entouré d'une quinzaine de combattants.

Originaire de Syrie, Ayachi vit depuis de nombreuses années à Molenbeek. Il est soupçonné par la justice bruxelloise d'avoir participé à la mise en place de filières pour l'envoi de dizaines de jeunes bruxellois appelés à combattre en Irak, Afghanistan et Syrie. Des accusations qu'il a toujours niées.

Le prédicateur ne s'était plus rendu en Syrie depuis des années mais il y reste encore connu, notamment parce que son fils Abdel Rahman (33 ans) y est mort en juin alors qu'il participait aux combats. Deux mois plus tôt, Raphaël Gendron (37 ans), le bras-droit de Bassam Ayachi, y avait également été tué. Officiellement, le nombre de Belges partis en Syrie est estimé à 150.


Source :

http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/1765045/2013/12/28/Le-predicateur-molenbeekois-Ayachi-prend-les-armes-en-Syrie.dhtml


http://www.skynet.be/actu-sports/act...ie?new_lang=fr

http://www.lesoir.be/390035/article/...armes-en-syrie

http://www.dhnet.be/actu/faits/un-pr...70105ef7de86c5


Cheikh Bassam en Syrie pose avec une kalachnikov


La Capitale vous révélait la semaine passée en exclusivité la présence en Syrie de cheikh Bassam Ayachi. L’imam bruxellois a publié sur les réseaux sociaux les premières photos de son arrivée dans son pays d’origine. On le voit s’afficher aux côtés de quelques-uns de ses amis dans les alentours de la ville d’Idlib. Il porte notamment une kalachnikov tout comme ses compagnons.








« Voilà nous sommes Hamza et cheikh Bassam avec Abou Hachim, le chef du liwa tawhid de la Région d’Idlib et Abou Bilal le chef des moudjahidin du Front Victorieux de la Région d’Idlib », écrit cheikh Bassam sur sa page Facebook.


La semaine dernière, la fille de cheikh Bassam, Salma, nous avait affirmé que le vieil homme âgé de 67 ans, avait parcouru le trajet depuis Bruxelles jusqu’en Syrie avec une ambulance remplie de médicaments et de vivres.

Mais la présence d’armes de guerre sur les photos mettant en scène cheikh Bassam jette toutefois le trouble sur ses réelles intentions.
Pour rappel, l’imam bien connu notamment à Molenbeek-Saint-Jean, a longtemps été soupçonné d’avoir mis sur pied des réseaux de djihadistes européens envoyés vers l’Afghanistan, l’Irak et plus récemment la Syrie. Il avait, toutefois, toujours été officiellement contre le départ de jeunes Belges pour la Syrie.


http://www.lameuse.be/890707/article...ne-kalachnikov