La maman d'un jeune jihadiste belge de 19 ans mort en Syrie a livré un témoignage poignant dans le journal de France 2, jeudi soir. Elle a reçu un coup de fil lui annonçant son décès dimanche dernier.
En décrochant, une voix lui a dit: "On vous félicite, votre fils est mort en martyr." Le reportage indique que son fils a été inhumé à la hâte dans la région de Damas.

Ce jeune jihadiste a subitement changé au printemps dernier. "Il me disait, maman, arrête de travailler parce que tu n'es pas libre de prier à l'heure. Il disait à sa soeur de 8 ans de ne pas s'habiller comme ça, de mettre quelque chose de plus long, il lui disait qu'à 12 ans, elle porterait le niqab."

Elle confie encore: "Il voulait quitter ce pays, il trouvait que la démocratie, ce n'était pas bien, c'est péché."

La mère du jeune homme tué en Syrie avait porté plainte contre Jean-Louis Denis Le Soumis, depuis lors arrêté: "Il a beaucoup de sang sur les mains. Envoyer des jeunes entre 15 et 25 ans là-bas, ignorants, sans aucune formation militaire, c'est les envoyer tuer et aussi pour mourir. On a élevé notre enfant pendant 19 ans et quelqu'un, en deux mois, nous l'a kidnappé, nous l'a pris."

Elle affirme ne pas avoir commis d'erreur dans l'éducation de son fils. "Pour nos jeunes, la religion musulmane est une religion de joie. Mais des gens comme Jean Louis Denis remettent tout ça en question."