Le nouveau "jeu" à la mode à Charleroi: pointer du doigt des femmes voilées et simuler un tir de fusil - 12 décembre 2013





L’ASBL « Les Musulmans Progressistes » a déjà récolté les témoignages de cinq victimes. Interpellée par le phénomène, elle a saisi le centre pour l’égalité des chances. Même un chauffeur du TEC est concerné par une plainte déposée à la police locale.


L’ASBL « Les Musulmans Progressistes de Charleroi » tire la sonnette d’alarme. Depuis plusieurs mois maintenant, elle observe une nouvelle expression de l’islamophobie. Cette « nouvelle mode », pour le coup bien morbide, consiste à pointer du doigt des musulmans puis à clairement simuler un ou des tirs de fusil. Bref, une exécution en règle, imaginaire mais hautement symbolique.

Ce phénomène a, pour l’instant, concerné uniquement des femmes. Toutes voilées, toutes agressées sur la voie publique pour des inconnus, toutes prises pour « cible ». Il y a eu, par exemple, cette mère de famille, accompagnée de ses enfants, qui a été violemment interpellée par un homme installé à la terrasse d’un café. Le gaillard lui a fait le geste mais l’a aussi copieusement insultée. La victime, traumatisée, a pris la fuite et n’a pas eu le temps de bien imprimer le visage de cet inconnu. Impossible donc pour elle de porter plainte…

Par contre, une musulmane originaire de Marcinelle s’est, quant à elle, rendue au commissariat de son quartier : elle a porté plainte contre un chauffeur du TEC Charleroi. Gratuitement, sans raison apparente, il l’aurait pointé du doigt puis aurait mimé le geste de lui tirer dessus à plusieurs reprises… Une autre plainte encore, concernerait un accompagnateur de train.

Au total, l’ASBL « Les Musulmans Progressistes de Charleroi » est déjà parvenue à récolter les témoignages de cinq victimes. Pour éviter l’escalade, elle a pris le taureau par les cornes : elle vient de saisir le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme.

http://www.sudinfo.be/879547/article/regions/charleroi/actualite/2013-12-12/le-nouveau-jeu-a-la-mode-a-charleroi-pointer-du-doigt-des-femmes-voilees-e#ancre_commentaires