Hélène Papagregoriou, une Hennuyère, est remontée. Depuis des années, elle vend des machines à café (notamment pour Krups) un peu partout en Belgique. Début novembre, elle refuse une tasse à une dame qui portait le voile. Celle-ci s’est ensuite plainte au directeur du Cora de Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles).





Le nœud du problème : elle vend des machines, pas du café. « Je ne suis donc pas tenue d’offrir une tasse à tous les clients venus », explique-t-elle. « J’en propose, bien sûr, à tous ceux qui se montrent intéressés par un achat. Histoire de goûter l’arôme, de se rendre compte des capacités de la machine. Mais ce n’est pas une distribution gratuite. »

Début novembre, elle refuse une tasse à une dame qui portait le voile. Celle-ci s’est ensuite plainte au directeur du Cora de Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles). « Elle a raconté que je ne lui avais rien servi parce que j’étais raciste… Ce qui est faux et scandaleux ! »

Le même genre d’incident, avec un client africain, se reproduit un peu plus tard. Ce qui a amené le directeur à « virer » la démonstratrice de son magasin.

Luc Janssens, du Cora Woluwe, se défend de toute décision arbitraire et d’abus de pouvoir. « Nous avons simplement constaté que cette vendeuse avait un souci avec un certain type de clientèle », dit-il.