Avertissement


Pour la Nième fois, nous n'incitons pas au racisme, il y a des musulmans "blanc" comme Jean-Louis Denis, africains comme aux Kenya, ou orientaux comme Ben Laden.

Nous n'inventons rien, les articles sont sourcés, publications de la presse, du coran, ou des musulmans/imams eux-mêmes.

Vous ne verrez pas sur ce blog d'appel à brûler quoi que ce soit, ou agresser qui que ce soit.

L’islamophobie est l'arme des musulmans pour interdire toute critique de la religion musulmane.
Accueil » décembre 2013
Terroristes de 5 ans, images chocs au coeur d'Al-Qaïda - 18 novembre 2012

Terroristes à 5 ans


Des jeunes enfants de 5 ans formés à tuer avec des pistolets et des fusils d'assaut.
--------------------------------
Images choquantes au coeur d'Al-Qaïda

Ces images terrifiantes montrent des enfants, à partir de cinq ans, s'entraîner à tuer avec des pistolets et des fusils d'assaut AK-47.
Elles ont été prises à partir d'un camp d'Al-Qaïda dans le nord du Waziristan, près de la frontière pakistano-afghane.
Beaucoup de ces enfants sont orphelins de parents terroristes («martyrs») qui suivent la même route mortel que leurs pères.




Ils sont endoctrinés pour mener le djihad et devenir des kamikazes, ont-ils déclaré au Sunday Mirror.
Publié sur un site souterrain d'Al-Qaïda et publié par le Parti islamique du Turkestan, qui forme les combattants afin de se battre aux côtés des talibans en Afghanistan.
On pense que le groupe armé est responsable de plus de 200 actes de terrorisme à travers le monde au cours des 20 dernières années, a rapporté le journal.
Les soldats de l'armée pakistanaise au Waziristan mènent une guerre sanglante avec les militants.
L'expert en terrorisme Neil Doyle a déclaré: "La vidéo fait partie de la tendance inquiétante."
"C'est le quatrième groupe d'insurgés islamistes depuis quelques semaines qui est liée à la formation d'enfants pour le djihad.
"Des groupes Syrien et Somalien ont également prétendu être des "coach" pour enfants".
"Ces enfants vivent une existence très sombre. Il existe de plus en plus de preuves que beaucoup d'enfants sont forcés à faire le djihad".
Les talibans pakistanais est l'un des nombreux groupes extrémistes vaguement alliées qui opèrent dans la région tribale du Pakistan.
Il veut imposer le même genre d'interprétation extrémiste de la loi islamique que les talibans afghans qui ont gouverné l'Afghanistan jusqu'en 2001, lorsque l'invasion américaine a renversé le régime extrémiste pour déloger les dirigeants d'Al-Qaïda.
Les repaires des militants le long de la frontière pakistano-afghane ont longtemps été une source de tension pour Kaboul, Islamabad et la coalition internationale.
Le Pakistan veut que les forces de l'OTAN et les forces afghanes sévissent contre les militants pakistanais en lançant des attaques sur les repaires du côté afghan de la frontière.
Pendant ce temps, les commandants militaires américains ont fait pression sur Islamabad pour lancer des frappes militaires contre les terroristes dans le Nord-Waziristan.




Traduit par AS4B

Vous êtes affilié à Al-Qaïda et vous voulez un visa canadien ? Pas de problème - 26 avril 2008

Selon des informations obtenues par Radio-Canada, un présumé terroriste lié au réseau Al-Qaïda a réussi à poser le pied en sol canadien le 12 juillet dernier, avant d’être intercepté par les autorités canadiennes à l’aéroport Pearson de Toronto.
Dans une note secrète au ministre de la Sécurité publique, Stockwell Day, datant du 17 juillet 2007, obtenue par Radio-Canada, la direction de l’Agence des services frontaliers du Canada explique que l’homme, d’origine pakistanaise, est soupçonné d’être impliqué dans le programme d’armes de destruction massive d’Al-Qaïda.
Le présumé terroriste, dont l’identité n’a pas été révélée, arrivait de Newcastle, au Royaume-Uni. Il était muni d’un visa de résidence temporairedélivré par le Haut Commissariat du Canada à Londres.
En vérifiant son passeport, les douaniers canadiens ont constaté que l’individu était fiché par les autorités canadiennes. Selon les notes obtenues par Radio-Canada, il a subi un interrogatoire, mais a ensuite demandé à retourner en Angleterre et a renoncé à son visa.
Le pilote de l’avion a refusé de l’embarquer. L’homme a été transporté dans un centre de détention de Toronto. Les autorités ont pris ses empreintes et sa photo.
La note ne mentionne pas cependant si la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ou le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) ont interrogé le présumé terroriste.
Le 13 juillet, soit le lendemain de son arrivée au Canada, l’individu a été déporté vers la ville de Manchester, au Royaume-Uni. Les autorités britanniques en ont été averties. On ignore toutefois où il se trouve maintenant.
Comment ce présumé terroriste a-t-il réussi à obtenir un visa et à déjouer les contrôles des aéroports britanniques? Selon le directeur de l’équipe de recherche sur le terrorisme de l’Université de Montréal, Stéphane Leman-Langlois, le transfert de ces informations ne se fait pas facilement.
« Certaines organisations ont des informations qu’elles ne partagent pas entièrement ou pas du tout avec d’autres organisations qui ont, elles aussi, leurs silos, donc une espèce de montagne d’informations qui est séparée de l’autre », a expliqué M. Leman-Langlois à Radio-Canada.
Source : Radio-Canada
Cette information restée secrète près d’un an témoigne de dysfonctionnements aux conséquences potentielles dramatiques. Il est heureux que les douaniers canadiens aient fait montre de plus de sérieux que les services consulaires canadiens, et aient intercepté cet individu. Cela n’a toutefois rien de rassurant : si un islamiste clairement fiché comme étant impliqué dans un programme d’armes non-conventionnelles pour le compte d’Al-Qaïda réussit à obtenir un visa au Canada, combien de ses congénères moins nettement identifiés par les services anti-terroristes ont-ils pu obtenir ce précieux sésame ? Et pour l’un d’entre eux intercepté par les douaniers, combien réussissent à passer entre les mailles du filet ? Question subsidiaire : où se trouve notre adepte du prophète de paix, d’amour et de tolérance© à l’heure actuelle ?


Source : la sauvegarde de Bivouac-ID d'AS4B : https://www.as4b.info/bivouac-id/trier/vous-etes-affilie-a-al-qaida-et-vous-voulez-un-visa-canadien-pas-de-probleme.html

Canada : Ouverture d’une enquête sur une madrassa de Toronto - 9 mai 2012

Encore des musulmans quí n’ont pas bien compris le prétendu message de paix de l’islam. Si seulement ce n’était qu’un cas isolé.


La police canadienne a ouvert une enquête sur l’école musulmane  East End Madrasah de Toronto, dont le matériel tutorial enseigne  aux garçons de s’entraîner pour être ”prêts pour le jihad,” et apprend aux élèves que les Juifs  sont “perfides” et comparables aux nazis.
Sergent Rebecca Boyd, porte-parole de police, a dit au National Post, qu’une plainte pour crime de haine a été déposée par les Amis du Centre Simon Wiesenthal, qui ont découvert le tutorial sur le site de la madrassah East End, en précisant que l’enquête ne fait que débuter.
Interrogée sur le sujet, la directrice de la madrassa, Masuma Jessa a répondu qu’elle était en train “d’étudier la question”. Elle a déclaré que les textes du programme en question ont été retirés du site Internet de l’école.
Plus tard, lundi, c’est tout le site Internet de l’école qui a été désactivé.






Extraits traduits en français des textes ”éducatifs” de la madrassa



“L’islam permet aux garçons de pratiquer des sports, pour une raison bien précise qui est de toujours se maintenir en bonne santé et fort. Mais pourquoi un musulman dit-il être en bonne santé et fort ? Tout d’abord, parce qu’il est nécessaire de prendre soin de son corps parce qu’il est un don d’Allah. Deuxièmement, pour que vous puissiez être physiquement prêt pour le djihad quand le moment sera venu. “

“L’islam est une dynamique universelle qui vise à rectifier les systèmes sociaux et économiques du monde d’une manière spéciale. Contrairement aux croyances des anciens Romains, des Juifs et des nazis, l’Islam ne se limite pas à une certaine communauté ou une certaine race, mais il est pour tous les êtres humains … “

“Sans doute, toute personne sage et humaniste admire un tel combat [le djihad] parce qu’il n’y a pas d’autre moyen pour atteindre les objectifs sacrés des prophètes.”

“Fin des complots et des trahisons des Juifs: Depuis l’entrée du Prophète dans Médine, les Juifs perfides s’opposaient avec véhémence à lui et à son message islamique, évoquant des souvenirs de leur hostilité au Prophète précédent, Jésus-Christ, un demi-millénaire plus tôt. Les Juifs rusés ont alors conclu une alliance avec les les Qurayshites polythéistes dans le but d’éradiquer l’islam. Ils ont conspiré pour tuer le Prophète Muhammad en dépit du fait qu’il avait été clément envers eux et les avait traités avec bonté, dans l’espoir de les convaincre de la vérité de l’Islam. Mais finalement comme les complots juifs et les agressions se sont multipliés, il n’a pas eu d’autre choix que de prendre les armes contre eux, afin de protéger l’islam et les musulmans. Lors de la bataille de Khaybar qui est célèbre pour les exploits héroïques de l’Imam Ali, le Prophète les a battu, mettant ainsi fin aux intrigues juives en Arabie. “



Source : National Post

Un mari condamné à 20 coups de fouet pour avoir accusé sa femme de ne pas être vierge, devant son père - 30 décembre 2013




Un mari condamné à 20 coups de fouet pour avoir accusé sa femme de ne pas être vierge.

Il a accusé sa femme d'avoir menti sur sa virginité lors d'une fête avec son père et des anciens du quartier, selon un site d'actualité saoudien.

La femme humiliée l'a traîné en justice pour laver son honneur selon Al-Sharq Online.

Un criminel est battu avant d'être décapité à Jeddah en Arabie Saoudite (Photo d'archives)


Un juge a ordonné la flagellation publique de l'homme yéménite.

(...)

Il a indiqué que le contrat de mariage stipulait qu'elle soit vierge au moment de leur mariage.

(...)

Source et complément d'infos : dailymail.co.uk

Grande-Bretagne - La police ignore les victimes d'un gang impliquant des jeunes filles majoritairement blanches, pour ne pas être accusé de racisme - 21 décembre 2013

Des centaines de jeunes filles sont tombées entre les mains d'un gang d'asiatiques parce que la police et les travailleurs sociaux avaient peur d'être accusé de racisme, selon un rapport officiel.

Ils ont refusé de croire que la race était un problème, même si des dizaines de jeunes filles blanches ont été spécifiquement visées et utilisées à des fins sexuelles par des hommes âgés pakistanais.

Les enfants de Rochdale ont été abandonnées par les 17 organismes qui étaient censés les protéger, selon le rapport.

Le chefs de police a rejeté les accusations. Ils ont dit que les filles étaient ciblées parce qu'elles étaient vulnérables, non pas parce qu'elles étaient blanches.

(...)

Les résultats ont été soutenus par le député travailliste Simon Danczuk de Rochdale , qui a dit que le fait qu'elles soient blanches était un facteur. Tory baronne Warsi a déclaré qu'il existait pakistanais qui voyaient les petites filles blanches comme «un jouet».

Mohammed Shafiq de la Fondation Ramadhan déclaré que les anciens de la communauté pakistanaise font semblant de ne rien savoir.Les experts en exploitation sexuelle des enfants estiment qu'entre 2003 et 2012 des centaines de jeunes filles ont été "utilisées".

Extrapolée à travers le Royaume-Uni, le nombre de jeunes victimes pourrait se compter en milliers de jeunes filles.

Le rapport critiquait les travailleurs sociaux, la police et le ministère public pour ne pas avoir assez agît. M. Danczuk dit qu'il est clair que tous les organismes qui s'occupent des ces enfants ont échoué.

(...)

"Cela m'inquiète que les rapports montrent que l'exploitation sexuelle des enfants n'est pas une priorité de la police."

Jane Booth, président du Conseil de Rochdale pour les enfants, s'est dit être choquée par ce que le rapport de la commission avait découvert.

C'est une triste situation, dit-elle. "Ces jeunes gens ont été déçus par tous les organismes qui s'en occupent. Ce qui m'a choqué était la volonté du personnel d'accepter de ne pouvoir rien faire."

Elle a dit que "les filles étaient souvent vulnérables en raison de problèmes familiaux et qu'une fois dans l'emprise des gangs", elles n'ont pas été écoutés ou comprises.

La jeune fille victime d'un gang asiatique a provoqué une vague d'indignation quand elle a dit avoir fait un « choix de vie ».

Âgée de 15 ans, sous l'emprise de l'alcool et après avoir été violée par le gang, a dit que c'était sa propre décision.

La victime , connue sous le nom de fille A, a déclaré que la police, les services sociaux et le ministère public de la Couronne avaient « ruiné sa vie» .

Elle a dit : « Ils savaient depuis longtemps ce qui se passait. Ils savaient que des crimes ont été commis, mais ont juste dit à ma mère et mon père que c'était mon choix de vie.

«Comment être violée par des dizaines d'hommes peut-être un choix de mode de vie ? Pourquoi une fille de 15 ans voudrait faire ça ? La victime A avait 14 ans quand la bande a commencé à la violer. Au moment où elle s'est échappée, peu après son 16ème anniversaire, elle avait été violée de nombreuses fois et était passée entre les membres de gangs dans le nord de l'Angleterre.

L'enfant à qui elle a donné naissance un peu plus tard était initialement pris en charge avant de lui être rendu.

La victime A à maintenant 20 ans et explique l'échec des agents de police qui s'étaient au départ saisis de son cas et des avocats du ministère public qui ont décidé de ne pas la prendre en charge au procès et qui lui a permis de retomber dans les griffes du gang.

Elle a fait plusieurs tentatives de suicide.

Il a fallu attendre l'année dernière pour que ses neuf agresseurs soient finalement traduits en justice. Elle est convaincue qu'elle et de nombreuses autres filles ont été abandonnés à leur sort parce que les autorités étaient terrifiés d'êtrée traitées de racistes.

«Ils ne veulent pas reconnaître que ce sont des hommes asiatiques qui frappaient des filles blanches. Mais ce n'est pas du racisme, c'est la réalité. Je voulais juste être sauvée.

Il y a des cas qui remontent 10 ans, ils le savaient . S'ils avaient ouvert les yeux, ils auraient pu aider les filles comme moi.

"Mais ils ont fermé les yeux alors que les filles étaient violées dans leur ville.

Elle a récemment accepté une indemnité à six chiffres du ministère de Rochdale et a co-écrit un livre sur son calvaire.

Elle est convaincue que le type de violence dont elle a été victime est toujours en cours dans les villes de Grande-Bretagne.

"Je crains pour les enfants de 11, 12, 13 ans. Si je sors dans la rue ce soir, je verrais probablement des filles comme moi.(...)".

Elle a ajouté : " Les gens doivent réaliser que c'est seulement une minorité d'hommes asiatiques qui le font. Ils pensent que les filles blanches sont disponibles, et les considèrent comme des morceaux de viande."

Son calvaire a eu un effet durable , dit-elle. « Je sais que je n'ai plus vraiment d'émotions. Je ne pardonnerai jamais à ces hommes - et je ne pardonnerai jamais aux services sociaux. Je ne veux plus jamais les revoir".


Les viols du gang ont commencé dans 2 magasins de plats à emporter dans la région de Rochdale, y compris dans le Balti House (photo), qui a depuis changé de propriétaire.


Egalement un nouveau propriétaire : Le Tasty Bites takeaway - rebaptisé maintenant Bakar's a été vendu à de nouveaux propriétaires - était l'autre magasin au centre du scandale.
Le conseil a demandé un plan d'action à tous les organismes . L'an dernier, neuf hommes - huit Pakistanais et un Afghan - ont été condamnés entre 4 et 19 ans de prisons pour les jeunes filles blanches, les rendant ivres avec de l'alcool et de leurs offrirent des cadeaux avant de les faire passer dans le groupe pour les relations sexuelles. Quarante-sept victimes, dont certaines n'avaient que 13 ans, ont été abusées par le gang. Deux ont dû avorter après être tombée enceinte.

Cinq hommes qui ont exploité sexuellement une jeune fille de 15 ans à Rochdale en 2008 et 2009 ont été emprisonnés entre deux et demi et huit ans et demi . Environ une douzaine de cas similaires dans le nord de l'Angleterre sont à l'étude.

Un rapport de 2012 par le commissaire aux administrateurs des enfants a déclaré que 33% des abus sexuels d'enfants par des bandes en Grande-Bretagne a été commise par des Asiatiques - qui représentent 7% de la population - mais a conclu qu'il était «irresponsable» d'insister sur ce point.

Le chef des services de l'enfance à Rochdale a démissionné l'an dernier lorsque le scandale est arrivé.

On pense que seulement deux agences - la police de Manchester et les services sociaux de Rochdale - ont mieux formé le personnel.

(...)

La question raciale est examinée dans le rapport de Rochdale, "pourquoi un tel nombre de filles blanches de la classe ouvrière aurait tissés des liens d'«amitiés» avec des gangs d'hommes asiatiques d'âge moyen."

La police et les agences locales n'ont pas voulu mettre l'accent sur l'origine ethnique des délinquants dans la ville, qui a une grande communauté asiatique .

(...)

Il déclare : « Dans ce contexte particulier - l'exploitation sexuelle des jeunes filles par des hommes d'origine ethnique différente, dans une communauté où il y a parfois des attitudes ouvertement racistes et des confrontations entre les différents groupes."

Le rapport dit que le fait que le gang étaient asiatiques ne devrait pas être écartée - mais de dire que le simple fait qu'ils soient asiatiques explique le comportement est injuste, offensant et dangereux.

(...)

Le rapport indique que deux incidents ont eu lieu avant 2007 qui ont eu un " impact significatif sur la façon dont les événements se sont déroulés par la suite ».

(...)


Les co-accusés : Abdul Qayyum (à gauche), 43 ans et Mohammed Amin (à droite) 45 ans, ont tous deux été condamnés à cinq ans pour leur rôle dans le magasin. Le chef de la bande, Shabir Ahmed, de 59 ans, a été condamné à 19 ans de prison et peut maintenant être jugé après avoir été reconnu coupable de 30 viols d'enfant dans une autre affaire.

Abdul Aziz (à gauche), 41 ans, a été condamné à neuf ans pour complot et trafic pour l'exploitation sexuelle.
Mohammed Sajid (à droite), 35 ans, a été condamné à 12 ans pour complot, trafic, pour un viol et pédophilie.

Dangereux: Hamid Safi (à gauche), 22 ans, a été condamné à quatre ans pour complot et trafic, mais non coupable de deux viols.
Adil Khan (à droite), 42 ans, a été reconnu coupable de complot et de trafic pour l'exploitation sexuelle.

Kabeer Hassan (à gauche), 25 ans, a été emprisonné pendant neuf ans pour complot et viols. Abdul Rauf (à droite), 43 ans, a été reconnu coupable de complot, de trafic pour l'exploitation sexuelle et a été emprisonné pendant six ans.

(...)

Il y avait des signes depuis de nombreuses années que des hommes utilisaient des jeunes filles vulnérables à Rochdale pour le sexe, mais aucune action n'a été prise. Ici, nous mettons en évidence ces échecs.

TRAVAILLEURS SOCIAUX

Dès le début , les travailleurs sociaux n'ont pas réussi à comprendre que les adolescentes étaient victimes d'un gang d'asiatiques.

Malgré plus de 100 rapports d'abus des victimes, datant de 2004, et impliquant des enfants ayant 10 ans. Au lieu de cela, les filles étaient traitées "comme des prostituées".

Des victimes âgée de dix ans ont étaient censée avoir « fait leur propre choix » et "s'être engagé dans une activité sexuelle consentie".

(...)

POLICE

Tout comme les travailleurs sociaux n'ont pas réussi à protéger les victimes des violeurs, les policiers n'ont pas fait d'enquête sérieuse. (...)

En 2009 une victime , connue sous le nom de «Suzie», a déposé une plainte détaillée sur les viols. Des arrestations ont été effectuées, mais abandonnée par le procureur de l'Etat. Il a fallu attendre un an plus tard qu'une enquête complète soit lancée. (...)

Même après le procès, la police a refusé de reconnaître l'élément racial des crimes, en disant qu'elle a eu tort de se «raccrocher à la race ou l'ethnicité».

MINISÈRE DE LA COURONNE

Une enquête de police a été adoptée début 2009 par les procureurs mais étonnamment aucune mesure n'a été prise. (...)

C'était malgré l'existence de preuves médico-légales , y compris des prélèvements d'ADN fait à partir de sous-vêtements de la victime.

(...) Le rapport indique que les procureurs pensaient que la principale victime serait considérée par le tribunal comme un témoin peu fiable, et a blâmé le coût de l'affaire et les «agents en charge de l'enquête».

La communauté musulmane


Les membres de la communauté auraient eut connaissance de l'abus de filles blanches menées par des hommes pakistanais mais n'ont rien fait pour l'arrêter. (...)

(...)

Source : dailymail.co.uk

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) menacé de mort par des "islamistes extrémistes" - 30 décembre 2013



L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une des sources privilégiées d'information pour la couverture de la guerre en Syrie, a affirmé lundi avoir reçu des menaces de mort de la part d'"islamistes extrémistes", sans toutefois nommer de groupes précis. "Récemment, nous avons reçu une grande quantité de menaces de mort (...) que ce soit sur la page (Facebook) de l'OSDH ou sur les comptes (Skype) et les courriers électroniques de nombreux de ses membres et des militants", a annoncé l'organisation basée à Coventry, au Royaume-Uni.


"Ces groupes tentent de localiser nos sources dans les régions qui sont sous leur contrôle", a expliqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, à propos des islamistes qu'il accuse d'être les auteurs des menaces. "Ces sources sont menacées", a-t-il souligné. M. Abdel Rahmane a précisé qu'il s'agit des menaces "les plus sérieuses" jamais reçues par l'ONG.

Depuis le début de la révolte puis de la guerre en Syrie, l'OSDH se fonde sur un large réseau de sources civiles, médicales et militaires, pour donner quotidiennement les bilans des morts mais aussi rendre compte des combats dans les différentes provinces. Selon M. Abdel Rahmane, les menaces se sont multipliées après la publication vendredi par l'OSDH d'une information sur la mort de dizaines de rebelles islamistes dans une embuscade de l'armée syrienne près de Damas.

"A toutes les parties qui nous ont accusé d'avoir falsifié les faits, en affirmant que nous avons qualifié de rebelles des martyrs civils (...), nous leur réclamons de publier les noms, ou des photos de ces civils", a indiqué lundi l'OSDH dans son communiqué.


Source : 7sur7.be

Grande-Bretagne : les musulmans imposent la charia, la loi islamique, dans les magasins Marks & Spencer -

La chaîne britannique de magasins Marks & Spencer était menacée de boycott lundi 16 décembre après qu'une employée musulmane eut refusé de vendre une bouteille de champagne pour raisons religieuses. La polémique est partie des déclarations d'un client qui a exprimé son étonnement au Sunday Telegraph pour avoir été recalé à la caisse d'un magasin de M&S à Londres.

J'avais une bouteille de champagne à la main et la dame, qui portait un voile, s'est confondue en excuses mais m'a expliqué qu'elle ne pouvait pas me prendre à la caisse. Elle m'a dit d'attendre qu'un autre employé du magasin soit disponible. J'étais déconcerté, cela ne m'était encore jamais arrive, a raconté ce témoin au journal dominical. Depuis, plusieurs autres clients ont fait état de cas similaires et la polémique a commencé à enfler. La page Facebook officielle de l'enseigne a été inondée de messages de protestations et un groupe Facebook appelant au boycott du magasin avait attiré plus de 8.000 likes lundi matin.

Une porte-parole de Marks & Spencer a expliqué que la politique de la chaînedepuis des années" était d'essayer d'offrir une fonction appropriée aux employés dont la religion interdit de toucher à certaines boissons et aliments comme du porc. Par exemple en les affectant au rayon vêtements ou à la boulangerie. Elle a ajouté que la politique s'appliquait à l'ensemble de ses 700 magasins au Royaume-Uni et à toutes les religions.

Dans le cas à l'origine de la polémique, M&S a dit regretter que l'employée en question se soit retrouvée à la caisse et que le règlement n'ait pas été appliqué en l'occurrence. Des concurrents de M&S, tels que Tesco, Morrisons ou Asda ont indiqué qu'ils respectaient les croyances de leurs employés et qu'ils évitaient, le cas échéant, de les affecter à la caisse. Cela ne ferait aucun sens, a réagi Tesco.


Voir et revoir les Assises internationales sur l’Islamisation - 18 décembre 2010



Les interventions des différentes personnalités

Retrouvez les discours de chacun des intervenants, découpés en vidéos individuelles par nos soins
Matinée

1. Pascal Hilout, rédacteur de Riposte Laïque, explique pourquoi l’islam est un ensemble d’idées totalitaires.



2. Le discours musclé du marxiste Jacques Philarchein dans lequel ce professeur de philosophie nous livre les raisons pour lesquelles des forces de gauche relaient l’offensive islamiste.



3. Christine Tasin lit la contribution de Halim Akli, laïque kabyle, initiateur des premières journées internationales laïques en 2007.



4. Marie-José Letailleur, infirmière, militante républicaine et féministe : Comment s’organiser quand les islamistes veulent implanter une mosquée clandestine ?



4. Carl Pincemin, syndicaliste Force ouvrière, auditionné par la mission parlementaire voile intégral : l’offensive de l’islam dans les entreprises.



5. Jean-Paul Gourevitch, expert international sur l’immigration – La réalité de l’immigration en France.



6. Aldo Mungo, animateur du site « Résistants » en Belgique - Bruxelles dans 10 ans…



7. Timo Vermeulen, organisateur réunion du 30 octobre, Amsterdam - La situation en Hollande - Cliquez ici pour lire la traduction.


8. Anders Gravers, SIOE - L’islamisation du Danemark - Cliquez ici pour lire la traduction.


9. Pierre Cassen lit un message de soutien de Bat Ye’or, essayiste égyptienne spécialiste dans l’étude de la dhimmitude et de l’islamisme jihadiste.


10. L’américain Tom Trento, directeur Florida Sécurity Council, nous livre ses réflexions sur les États-Unis et le monde occidental face à la menace islamique -Cliquez ici pour lire la traduction.



11. Pour Michèle Vianès, militante laïque, républicaine et féministe, féminisme et laïcité sont un même combat contre les intégrismes.






12. Une intervention imprévue et forte d’Arezki Bakir, président de l’association des kabyles de France.



13. Message de Mario Borghezio, député de la Ligue du Nord, à l’occasion de ces assises.



Après-Midi

14Elena Tchoudinova - romancière russe, auteur du best-seller russe “La Mosquée Notre-Dame de Paris” - Pourquoi la Mosquée Notre-Dame de Paris ; - Cliquez ici pour lire la traduction.




15. René Marchand - journaliste, auteur de “La France en danger d’islam” - Considérer l’islam seulement comme une religion, un piège mortel ;



16. Elisabeth Wolff - écrivain autrichien poursuivi pour ses propos sur l’islam - Les raisons pour lesquelles je suis poursuivie devant les tribunaux autrichiens - Cliquez ici pour lire la traduction.



17. René Stadkewitz - Député allemand CDU, exclus de son parti pour avoir invité Geert Wilders - Cliquez ici pour lire la traduction.




18Oskar Freysinger - conseiller national de l’Union démocratique du centre (UDC), chef de file du « Non aux minarets » en Suisse - L’incompatibilité entre la démocratie et les lois islamiques



19Arnaud Gouillon, Président de l’association Solidarité Kosovo : Ce qui est arrivé au Kosovo peut arriver en France. Nous cherchons une bande-son de remplacement pour cette vidéo.



20Pierre Cassen fait part des invitations lancées vers des membres de l’UMP et du PS et des réponses obtenues.

21. Anne-Marie Delcambre - docteur en civilisation islamique, docteur d’Etat en droit, professeur d’arabe.



22. Anne Zelensky - Présidente de la Ligue du Droits des Femmes - Le voile islamique contre le droit des femmes



23. Renaud Camus - écrivain, président du Parti de l’In-nocence - La Nocence, instrument du grand remplacement ?



24. Fabrice Robert - Président du Bloc identitaire - Défendre notre identité et notre civilisation



25. Christine Tasin - Présidente de Résistance Républicaine - Comment résister à l’islamisation en 2010 ?



26. Pierre Cassen - animateur de Riposte laïque - La nécessité d’une résistance européenne face à un nouveau fascisme



27L’Appel de Paris.
64


Un grand merci à Jeannot pour toutes ces vidéos
Revoir les Assises en intégralité !

Retrouvez ci-dessous l’intégralité des Assises en 6 vidéos.

Matinée
Après-midi
Les Assises internationales sur l’islamisation

C’est aujourd’hui qu’un événement d’ampleur internationale se tient en France. Les principaux initiateurs de l’apéro saucisson-pinard organisent des « Assises internationales » sur l’islamisation de nos pays. Ces assises rassemblent, à Paris, de nombreuses personnalités, intellectuels, hommes politiques, journalistes, pour échanger sur la réalité des différents pays européens, dont la France.
Parmi les invités, Oskar Freysinger, artisan de la votation citoyenne contre les minarets en Suisse, prend la parole pour la première fois en France.
Le Programme de la journée

De 9 heures à 18 heures, des personnalités de plus de dix pays, et de sensibilités fort différentes, sont réunies pour clamer l’impérieux devoir de défendre, en France comme dans toute l’Europe, nos valeurs laïques et civilisationnelles.
Voici, par ordre d’apparition, la liste des personnalités programmées et des thèmes abordés :





• Pascal Hilout - Rédacteur de Riposte Laïque auditionné à la mission parlementaire sur le voile intégral - L’islam est un ensemble d’idées totalitaires ;

• Jacques Philarcheïn - professeur de philosophie, marxiste, syndicaliste - Pourquoi des forces de gauche relaient-elles l’offensive islamiste ? ;


• Halim Akli - poète kabyle, militant laïque en Algérie - La méthode des islamistes en Algérie ;


 Marie-José Letailleur - Association des Familles Laïques de Champs-sur-Marne - Comment s’organiser quand les islamistes veulent implanter une mosquée clandestine ? ;


• Carl Pincemin - syndicaliste Force Ouvrière auditionné par la mission parlementaire sur le voile intégral - L’offensive de l’islam dans les entreprises ;


 Jean-Paul Gourevitch - consultant international, spécialiste de l’immigration - La réalité de l’immigration en France ;


 Aldo Mungo - co-fondateur de vigilance citoyenne, Belgique - Bruxelles dans 10 ans… ;


• Timo Vermeulen - Dutch Defense League, Pays-Bas - La situation en Hollande ;


• Anders Gravers - Stop Islamisation of Europe, Danemark - L’islamisation du Danemark ;


• Tom Trento - Directeur Florida Security Council, Etats-Unis - Les Etats-Unis face à l’islam ;


• Elena Tchoudinova - romancière russe, auteur du best-seller russe “La Mosquée Notre-Dame de Paris” - Pourquoi la Mosquée Notre-Dame de Paris ;




• Michèle Vianès - féministe, laïque et républicaine - Féminisme, laïcité même combat contre les intégrismes ;

• 13 h 00 – 14 h 30 : Pause - En-cas saucisson pinard


• René Marchand - journaliste, auteur de “La France en danger d’islam” - Considérer l’islam seulement comme une religion, un piège mortel ;


• Elisabeth Wolff - écrivain autrichien poursuivi pour ses propos sur l’islam - Les raisons pour lesquelles je suis poursuivie devant les tribunaux autrichiens ;


• Tommy Robinson - porte-parole de l’English Defense League - Les méthodes d’action de l’English Defense League ;


• René Stadtkewitz - député au Land de Berlin, président du Parti de la Liberté - Islam et immigration en Allemagne


• Oskar Freysinger - conseiller national de l’Union démocratique du centre (UDC), chef de file du « Non aux minarets » en Suisse - L’incompatibilité entre la démocratie et les lois islamiques ;


• Arnaud Gouillon - association Solidarité Kosovo - Ce qui est arrivé au Kosovo peut arriver en France ;




• Anne-Marie Delcambre, islamologue, invitée surprise des Assises internationales sur l’Islamisation ;

• Anne Zelensky - Ligue du Droits des Femmes - Le voile islamique contre le droit des femmes ;


• Renaud Camus - écrivain, président du Parti de l’In-nocence - La Nocence, instrument du grand remplacement ? ;


• Fabrice Robert - président du Bloc identitaire - Défendre notre identité et notre civilisation ;


• Christine Tasin - présidente de Résistance Républicaine - Comment résister à l’islamisation en 2010 ? ;


• Pierre Cassen - animateur de Riposte laïque - La nécessité d’une résistance européenne face à un nouveau fascisme ;

Détails pratiques :

Date et heure : 18 décembre 2010, de 9H00 à 18H00
Prix d’entrée : 10 euros Espace Charenton - 327 rue de Charenton - 75012 PARIS
De nombreux stands. En-cas saucisson-pinard sur place à midi.
Contact : assises.islamisation@gmail.com
Pour se rendre à l’espace Charenton :
- En métro : ligne 8, station, porte de Charenton
- En bus : PC 2 arrêt, Porte de Charenton
- ligne 87 : arrêt, Charenton jardinier
- ligne 111 : arrêt : Porte de Charenton
- Par la route, périphérique, sortie Porte de Charenton



FOZILA NESSA, 28 ANS, BRÛLÉE À L’ACIDE AU BANGLADESH - 19 décembre 2011

Lorsqu’elle avait 16 ans, Fozila Nessa a vécu l’horreur : elle a été attaquée à l’acide.

Dans son village du Bangladesh, deux de ses voisins lui faisaient des avances. Fozila les a toujours refusées.

Pour se venger, ils lui ont versé de l’acide sulfurique sur le visage. C’est en 2002 que l’affaire a été portée en justice.

Des années après, la Cour de Dhaka a prononcé une peine de 7 ans d’emprisonnement à l’égard des deux hommes.

Aidée par l’ONG « Acid Survivors », récompensée par le Prix des Droits de l’homme de la République Française samedi 10 décembre 2011, Fozila a subi plusieurs opérations.

Nous l’avons rencontrée à Paris. Elle est revenue pour nous sur son calvaire.






FOZILA NESSA, 28 ANS, BRÛLÉE À L’ACIDE AU BANGLADESH - 29-12-2013

1 musulman somalien sur 3 est atteint de maladie mentale -

Selon l’organisation mondiale de la santé des Nations Unies, 1 musulman somalien sur 3 est atteint de maladie mentale, un des taux les plus élevés au monde. Encore une autre tare produite par la structure clanique arabo-musulmane autorisant le mariage consanguin.




L’interdiction de souhaiter et célébrer les fêtes des mécréants

Cheikh ibn Baz


Sommaire :
  1. Shaikh Muhammad Ibn Ibrâhim Âli Shaikh 
  2. Shaikh Ibn Bâz
  3. Shaikh Muhammad ibn Sâlih Al-’Uthaymîn
  4. Comité Permanent pour les Recherches Scientifiques et la Fatwa
Part Muhammad ibn Ibrâhîm Âli Shaikh [1]
As-Salâmu ’Alaikum wa Rahmatullâh
Nous avons été informés du fait que certains commerçants, l’an passé, ont importé des cadeaux à l’occasion de la fête chrétienne célébrant le nouvel an grégorien. Parmi ces cadeaux se trouvaient des sapins de Noël, que certains concitoyens achetaient afin de les offrir aux étrangers chrétiens vivant sur notre sol, et participaient de cette manière à leurs festivités.
Or ceci est une chose blâmable qu’il ne leur convenait pas d’accomplir. Et nous n’avons aucun doute que vous êtes au courant du caractère illicite de ces agissements, et que vous êtes tout aussi informé du consensus des savants concernant l’interdiction de s’associer aux mécréants - qu’ils soient polythéistes, chrétiens ou juifs - dans leur festivités.
Nous espérons donc que vous interdirez à l’avenir l’importation de ce genre de cadeaux en notre pays, ou toute autre chose spécifique à leurs fêtes.

-----

Question : certains musulmans participent aux fêtes des chrétiens. Quels conseils leur prodigueriez-vous ?  [2]

Réponse : Il n’est pas permis au musulman et à la musulmane de participer aux fêtes des chrétiens, juifs et autres mécréants. Il est même obligatoire de délaisser cela, car quiconque imite un peuple en fait partie. D’ailleurs, le Prophète صلى الله عليه وسلم nous a interdit de leur ressembler, ou de les imiter dans leur moeurs. Il est donc du devoir du musulman et de la musulmane de prendre garde à cela. Il ne leur est pas permis de les aider en quoi que ce soit, car ce sont des festivités contraires à la loi religieuse. Il n’est donc pas permis d’y participer, ni de coopérer avec les organisateurs, ni de les aider en quoi que ce soit, serait-ce en leur proposant du thé, du café ou autre chose comme des ustensiles, etc... 
A ce sujet, Allah - Glorifié soit-Il - a dit : "Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! " [3
Or le fait de participer avec les mécréants à leurs festivités est une forme d’entraide dans le péché et la transgression.

-----

Question : ces jours-ci, le monde se prépare à accueillir le troisème millénaire, sujet que ressassent les journaux de façon insistante. La question est la suivante : quelle est - selon vous - la position de l’Islam à ce sujet ? Et comment doivent se préparer les musulmans pour accueillir ce nouveau millénaire ? Wassalâmu ’Alaikoum Wa Rahmatullâh  [4]

Au nom d’Allah, le Clément, Le Miséricordieux

Réponse : Assalâmu ’Alaikoum Wa Rahmatullâh

Il ne convient pas aux musulmans d’accorder une importance à cet événement ou d’y prêter une quelconque attention, car aucune relation ne les lie à lui. Le calendrier des musulmans est le calendrier hégirien, basé sur les meilleurs des événements, voire même l’événement le plus approprié pour débuter le calendrier islamique. En effet, il s’agit d’une date qui les fait se souvenir du début de leur puissance, de la création de leur état et de la force de leur pouvoir.
Quant à ce que certaines personnes diffusent concernant l’événement prochain, tout ceci n’est que mensonge qui ne repose sur aucune source religieuse, intellectuelle ou empirique... excepté le fait qu’il s’agit d’une date qu’ils se sont fixés et à laquelle une certaine période se termine.
Quant à la connaissance de l’invisible, elle appartient à Allah seul. Allah le Très Haut a dit : "Dis : ‹Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l’Inconnaissable, à part Allah›. Et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités"
Je demande à Allah le Très Haut de nous octroyer l’honneur par notre foi et la victoire sur nos ennemis. Il est certes magnanime et généreux.

Déclaration du Comité Permanent pour les Recherches Scientifiques et la Fatwa [5]concernant la célébration du jour de l’an et en particulier concernant l’an 2000

Le plus grand bienfait qu’Allah ait accordé à Ses serviteurs est le bienfait de l’Islam et la guidée vers Sa voie droite. De par Sa clémence, Allah, glorifié soit-Il, a rendu obligatoire à Ses serviteurs croyants de l’invoquer dans leurs prières afin qu’Il les guide, et de Lui demander ainsi d’atteindre la guidée vers la voie droite et de s’y tenir constamment. Allah, Glorifié soit-Il, a décrit cette voie comme étant celle des gens qu’Allah a comblés de Ses bienfaits, parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs et les justes, et non pas celle des dévoyés parmi les juifs, les chrétiens et autres mécréants et polythéistes.
Partant, il est du devoir du musulman de reconnaître la valeur du bienfait d’Allah sur lui, et donc de Le remercier, glorifié soit-Il, par la parole, les actes et la croyance. Il se doit aussi de veiller sur ce bienfait, de le protéger et de mettre en oeuvre les moyens permettant d’éviter sa disparition.
Toute personne clairvoyante dans la religion d’Allah, observant le monde d’aujourd’hui - dans lequel beaucoup de gens ne distinguent plus le vrai du faux - remarquera de façon évidente les efforts fournis par les ennemis de l’Islam pour anéantir les vrais principes [de cette religion], éteindre sa lumière, tenter d’en éloigner les musulmans, et de couper les liens les y rattachant, par tous les moyens possibles... sans parler des tentatives d’enlaidissement de l’image de l’Islam, et des accusations et mensonges qui lui sont attribués, afin d’éloigner toute l’humanité de la voie d’Allah et de la foi en ce qu’Il a révélé à Son Prophète Muhammad ibn Abdallah صلى الله عليه وسلم. Ceci est confirmé par la parole d’Allah le Très Haut : "Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru. Et après que la vérité s’est manifestée à eux ? Pardonnez et oubliez jusqu’à ce qu’Allah fasse venir Son commandement. Allah est très certainement Omnipotent ! " [6.

Ainsi que Sa parole, glorifié soit-Il : "Une partie des gens du Livre aurait bien voulu vous égarer. Or ils n’égarent qu’eux-mêmes ; et ils n’en sont pas conscients." [7].

Allah, glorifié et exalté soit-Il, a aussi dit : "Ô les croyants ! Si vous obéissez à ceux qui ne croient pas, il vous feront retourner en arrière. Et vous reviendrez perdants." [8].

Il a aussi dit : "Dis : Ô gens du Livre, pourquoi obstruez-vous la voie d’Allah à celui qui a la foi, et pourquoi voulez-vous rendre cette voie tortueuse, alors que vous êtes témoins de la vérité ! Et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites." [9] , ainsi que bien d’autres versets.

Cependant, et malgré tous les efforts des mécréants, Allah, glorifié et exalté soit-Il, a promis de protéger Sa religion et Son livre. Ainsi, Allah, glorifié et exalté soit-Il, a dit : "En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien." [10].

Nombreuses louanges à Allah ! De plus, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : "Il ne cessera d’exister un groupe de ma communauté sur la vérité et victorieux. Ceux qui les abandonnent ou divergent d’eux ne leur causeront aucun grief, et ce jusqu’à ce qu’arrive l’Heure". Nombreuses louanges à Allah ! Et nous demandons à Allah, glorifié soit-Il, Lui, le Proche, Celui qui répond, de nous inclure dans ce groupe ainsi que nos frères musulmans. Il est certes Magnanime et Généreux.
Le Comité Permanent pour les Recherches Scientifiques et la Fatwa voit et entend les grands préparatifs organisés par les communautés juives, par les communautés chrétiennes et par ceux qui, tombés sous leur influences, s’affilient pourtant à l’Islam , et l’importance toute particulière qu’ils accordent à l’an 2000, s’ouvrant sur le troisième millénaire selon le calendrier grégorien. C’est pourquoi le Comité se voit dans la nécessité de conseiller et de clarifier pour l’ensemble des musulmans la réalité de cet événement, et le verdict de la loi religieuse purifiée à ce sujet. Ceci afin que les musulmans soient clairvoyants concernant leur religion, et afin qu’ils prennent garde à ne pas dévier vers les égarements des communautés qui ont encouru la colère d’Allah et qui se sont égarées. Nous disons donc :

Premièrement : les juifs et les chrétiens placent en ce nouveau millénaire des espérances, prédisent des événements tragiques et des faits dont la réalisation est pratiquement inéluctable selon eux, car ils prétendent qu’elles sont le résultat de recherches et d’études. De plus, ils mettent en relation certaines de leurs croyances avec ce nouveau millénaire, en prétendant que cela est issu de leurs livres falsifiés. Or il est du devoir du musulman de n’accorder aucune importance à ces prétentions, et de ne pas s’y incliner. En effet, il a dans le livre de Son Seigneur, glorifié soit-Il, et la Sounna de son prophète de quoi se passer de toute autre chose. Quant aux théories et opinions en contradiction avec ces deux sources, ce ne peut être - dans le meilleur des cas - que jugement erroné.

Deuxièmement : cet événement - ainsi que toute autre situation similaire - comporte nécessairement une part de tromperie, de fausseté dissimulatrice du vrai, d’invitation à la mécréance, à l’égarement, à la débauche et à l’incroyance. On y voit aussi apparaître des choses blâmables du point de vue de la religion comme : l’appel à l’unification des religions, la tentative de mettre l’Islam sur un pied d’égalité avec les autres croyances et dogmes vains, prendre la croix chrétienne comme moyen de bénédiction, permettre aux pratiques cultuelles mécréantes - qu’elles soient juives ou chrétiennes - de se manifester, et autres actes et propos qui impliquent de deux choses l’une : soit [on reconnaît que] les religions chrétiennes et juives, pourtant falsifiées et abrogées, permettent d’atteindre [la satisfaction] d’Allah, soit on apprécie certaines choses se trouvant dans ces religions qui contredisent la religion de l’Islam. Or ceci n’est que mécréance en Allah, en Son messager صلى الله عليه وسلم et en l’Islam, par consensus de la communauté. Sans parler du fait que c’est une tentative d’éloignement des musulmans de leur religion.

Troisièmement : les preuves du Coran, de la Sounna et des récits authentiques sont extrêmement nombreuses concernant l’interdiction d’imiter les mécréants dans ce qui leur est spécifique, comme le fait de les imiter dans leurs fêtes et festivités. De plus, le terme Îd (fête) est un nom global désignant une journée vénérée par les mécréants, qui se répète et se réitère régulièrement, ou bien un lieu sur lequel les mécréants organisent un rassemblement religieux. Et tout acte qu’ils pratiquent en ces lieux ou durant ces journées fait partie de leurs festivités. Ainsi, l’interdiction ne se limite pas à leurs fêtes, mais englobe aussi tout ce qu’ils vénèrent comme période ou lieu, et tous les actes qui s’y pratiquent, sans source aucune à ce sujet dans la religion de l’Islam. Il en va de même pour les jours immédiatement précédents ou suivants qui sont comme des préparatifs sacrés à la fête, ainsi que l’a explicité Shaikh Al-Islâm ibn Taymiyyah, qu’Allah le Très Haut lui fasse miséricorde.
Comme preuve concernant l’interdiction d’imiter [les mécréants] dans leurs fêtes, on trouve la parole d’Allah le Très Haut : "Ceux qui ne sont pas témoins du Zûr" [11] décrivant ainsi les caractéristiques des serviteurs d’Allah croyants. En effet, un groupe de Salaf, dont Ibn Sîrîn, Mudjâhid et Ar-Rabî’ ibn Anas a expliqué que le terme Zûr désigne les fêtes des mécréants. Il a d’ailleurs été authentiquement rapporté d’après Anas ibn Mâlik : lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلمarriva à Médine, il remarqua que deux journées dans l’année étaient réservées aux jeux et divertissements. Le Prophète demanda : "Que représentent ces deux jours ?". On lui répondit : "Ce sont deux jours durant lesquels nous nous amusions avant l’avènement de l’Islam". Le Prophète déclara alors : "Allah les a remplacés pour vous par deux jours meilleurs : le jour de [la fête] Al-Adhâ et celui de [la fête] Al-Fitr." [12] .

Il a été authentiquement rapporté d’après Thâbit ibn Dahhâk  : "Du vivant du Prophète صلى الله عليه وسلم, un homme avait fait le voeu de sacrifier une chamelle en un lieu nommé Buwânah. Il se rendit chez le Prophète صلى الله عليه وسلمet lui dit : "J’ai fait le voeu de sacrifier une chamelle à Buwânah". Le Prophète صلى الله عليه وسلمlui dit alors : "S’y trouvait-il une idole de la période anté-islamique que les gens adoraient ?". L’homme répondit : "non". Le Prophète continua : "Y organisaient-ils leurs fêtes ?". L’homme répondit : "non". Le prophète conclut alors : "Respecte ton voeu, car il ne faut pas respecter un voeu de désobéissance à Allah, ni un voeu concernant une chose que l’on ne possède pas" [13].

’Umar ibn Al-Khattâb, qu’Allah l’agrée, a dit : "Ne pénétrez pas dans les temples de polythéistes les jours de leurs fêtes, car le courroux d’Allah s’abat sur eux". Il a aussi dit : "Eloignez-vous des ennemis d’Allah durant leurs fêtes".
’Abdullâh ibn ’Amru ibn Al-’Âs - qu’Allah les agrée tous deux - a dit : "Quiconque construit une demeure en terre mécréante, célèbre leurs festivités [14], les imite et meurt dans cet état, sera ressuscité avec eux".

Quatrièmement : il est interdit de célébrer les fêtes des mécréants pour de nombreuses autres raisons dont :
1- Les imiter dans certaines de leurs festivités provoque la joie et le contentement de leurs coeurs, et les aide ainsi à se complaire dans leur fausseté
2- La ressemblance et la similitude dans les choses apparentes engendrent - de manière perfide, graduelle et progressive - une certaine ressemblance et similitude internes, comme la diffusion de croyances erronées
3- Un des dégâts les plus importants causé par la participation à leurs festivités est que l’imitation des mécréants dans l’apparence engendre une certaine forme d’amitié, d’amour et d’alliance dans le coeur à leur égard. Or l’amour et l’alliance des mécréants est contraire à la foi, comme l’a dit Allah le Très Haut : " Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes." [15].

Allah, glorifié soit-Il, a aussi dit : "Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager..." [16] .

Cinquièmement : en nous basant sur tout ce que nous venons de dire, il n’est pas permis au musulman croyant en Allah en tant que Seigneur, l’Islam en tant que religion, et Muhammad صلى الله عليه وسلم en tant que prophète et messager, de célébrer des fêtes qui n’ont aucune source dans la religion de l’Islam, comme ce soi-disant nouveau millénaire. Il n’est pas permis d’y assister, ni d’y participer, ni d’aider à le célébrer par quelque moyen que ce soit, car il s’agit d’un péché et d’une transgression des limites établies par Allah. Or Allah le Très Haut dit : "Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition !" [17]

Sixièmement : il n’est pas permis au musulman de s’entraider avec les mécréants dans la célébration de leurs fêtes, quelle que soit la forme que peut revêtir cette aide, comme le fait de l’annoncer et le proclamer, et en particulier concernant le nouveau millénaire. Il n’est pas permis d’y inviter les gens, quel que soit le moyen utilisé : que ce soit dans les médias, par la vente d’horloges, de calendriers spécifiques, de vêtements et d’ustensiles souvenirs, d’impression de cartes et de cahiers scolaires, par l’organisation de soldes commerciales et de distribution de cadeaux à cette occasion, par l’organisation d’activités sportives, ou par la diffusion de tout symbole spécifique à ces fêtes.

Septièmement : il n’est pas permis au musulman de considérer les fêtes des mécréants - et en particulier celle du nouveau millénaire - comme étant une occasion de se réjouir ou un moment béni, au point de décréter ces journées comme fériées, de les choisir spécifiquement pour établir les contrats de mariage, débuter une activité commerciale, inaugurer le début d’un projet, etc... Il n’est pas permis d’accorder une spécifité à ces jours par rapport au reste des jours de l’année. En effet, ces jours sont identiques aux autres jours, leur accorder une spécificité n’est qu’une croyance erronée qui n’apporte rien de plus à ces jours... et le fait même d’avoir une certaine croyance en ces jours n’est que péché sur péché, qu’Allah nous protège et nous préserve.

Huitièmement : il n’est pas permis au musulman de souhaiter bonnes fêtes aux mécréants, car c’est une forme de satisfaction envers l’état de fausseté dans lequel ils se débattent, en plus d’être un moyen de les réjouir. Ibn Al-Qayyim - qu’Allah le Très Haut lui fasse miséricorde - a dit :"Quant aux félicitations adressées à l’occasion d’événements religieux mécréants spécifiques à eux, cela est interdit par consensus, comme le fait de leur souhaiter bonnes fêtes ou bon carême en leur disant : "Bénie soit votre fête" ou "Que cette fête soit pour vous source de réjouissances" etc... Une personne qui tient de tels propos, même si elle évite la mécréance, n’en commet pas moins un acte interdit, aussi grave que si elle les avait félicités de s’être prosternés devant un crucifix. Ceci est même un péché plus grave encore auprès d’Allah et plus ignoble que le fait de féliciter une personne pour avoir bu du vin, tuer autrui, commis l’adultère ou autre. Or beaucoup de personnes, qui font bien peu de cas de leur religion, agissent de la sorte sans se rendre compte de la gravité de leur acte. Ainsi, quiconque félicite une personne pour avoir commis un péché, une innovation ou un acte de mécréance s’expose à la malédiction et la colère d’Allah". Fin de citation.

Neuvièmement : c’est un honneur pour les musulmans que de se conformer au calendrier qui prend pour date de début l’exode de leur Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم. Ce calendrier a été accepté par les Compagnons - qu’Allah les agrée - de façon consensuelle. Ils se sont basés dessus sans célébrer de nouvel an hégirien, et les musulmans héritent de ce calendrier depuis quatorze siècles, et ce, jusqu’au jour d’aujourd’hui. C’est pourquoi il n’est pas permis au musulman de se détourner du calendrier hégirien pour adopter des calendriers d’autres communautés sur cette terre, comme le calendrier grégorien. En effet, ceci revient à échanger le meilleur pour le moins bon.
En conclusion, nous conseillons à tous nos frères musulmans de craindre Allah comme il se doit, d’agir dans Son obéissance et de s’éloigner de Sa désobéissance, de s’y encourager mutuellement ainsi qu’à la patience. Que tout croyant désirant conseiller son âme en bien, et soucieux de la sauver de la colère d’Allah et de Sa malédiction dans ce bas-monde et dans l’au-delà multiplie les efforts dans l’acquisition de la science et de la foi. Qu’il choisisse Allah comme guide, soutien, juge et maître... quel excellent Maître ! Et quel excellent Soutien ! Et Ton Seigneur suffit comme Guide et Soutien. Que chaque musulman invoque Allah à comme le faisait le Prophète : "Ô Allah ! Seigneur de Djibrîl, de Mikâ’îl et de Isrâfîl, Créateur des cieux et de la terre, Connaisseur de l’invisible et du visible, c’est Toi qui juge entre Tes serviteurs concernant leurs divergences. Guide-moi vers la vérité sujette à divergence - par Ta permission - car Tu guides qui Tu veux vers la voie droite".
Louange à Allah, Seigneur des mondes, et que la bénédiction d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons.

Information

Source :Majmu’ Fatâwa Ash-Shaikh Muhammad ibn Ibrâhîm Âli Shaikh, vol.3 p.105 ;
Madjmû’ Fatâwâs wa maqâlât mutanawwi’ah vol.6 p.405
Auteur :
Shaikh Muhammad ibn Ibrâhîm Âli Shaikh ;
Shaikh ibn Bâz ;
Shaikh Muhammad ibn Sâlih Al-’Uthaymîn
Traduction :
L’équipe Sounna.com

Notes

[1] Fatwa du Shaikh Muhammad ibn Ibrâhîm Âli Shaikh (ancien Mufti d’Arabie Saoudite) concernant l’interdiction de participer aux fêtes des mécréants (voir Majmu’ Fatâwa Ash-Shaikh Muhammad ibn Ibrâhîm Âli Shaikh, vol.3 p.105). Il s’agit d’une lettre destinée aux autorités saoudiennes.

[2] Fatwa de Shaikh ibn Bâz concernant l’interdiction de participer aux festivités des mécréants. (Voir Madjmû’ Fatâwâs wa maqâlât mutanawwi’ah vol.6 p.405)

[3] Sourate Al-Mâidah verset 2

[4] Fatwa du Shaikh Muhammad ibn Sâlih Al-’Uthaymîn (datant du 7/8/1420, soit le 16/11/1999)

[5] Le Président : ’Abdul’Azîz ibn ’Abdullâh ibn Muhammad Âli Shaikh ;
Membre du Comité : ’Abdullâh ibn ’Abdurrahmân Al-Ghudayyân
Membre du Comité : Sâlih ibn Fawzân Al-Fawzân
Membre du Comité : Bakr ibn ’Abdillâh Abû Zayd

[6] Al-Baqarah ; verset 109

[7] Sourate Âli ’Imrân verset 69

[8] Sourate Âli ’Imrân verset 149

[9] Sourate Âli ’Imrân verset 99

[10] Sourate Al-Hijr verset 10

[11] Sourate Al-Furqân verset 72

[12] Rapporté par l’Imâm Ahmad, Abû Dâwûd, An-Nasâ’î avec une chaîne de transmission authentique

[13] Rapporté par Abû Dâwûd avec une chaîne de transmission authentique

[14] Abdullâh ibn ’Amru ibn Al-’Âs cite nommément An-Nayrûz et Al-Mahardjân qui sont deux fêtes
célébrées par les perses

[15] Sourate Al-Mâidah verset 55

[16] Sourate Al-Mudjâdalah verset 22

[17] Sourate Al-Mâidah verset 2


Source : http://www.sounna.com/spip.php?article193