Une militante arabe de l'UNEF a inventé son "agression par l'extrême droite" (Police) - 01 septembre 2013




Le 21 octobre, une militante, étudiante à Nanterre (Hauts-de-Seine), affirme avoir été plaquée contre le mur par un homme dans une rue du 10e arrondissement, alors qu'elle sortait de son cours de danse.
Il l'aurait menacé : "On va te violer, sale Arabe. On sait où t'habites, sale gauchiste", rapportait alors France Bleu. Une enquête est alors ouverte.

Deux semaines plus tard, la jeune femme avoue finalement, devant les policiers, avoir "inventé cette histoire". Elle est convoquée prochainement en justice pour "dénonciation de délit imaginaire". Elle vient d'être placée en garde à vue.

Rappel : l'usage du mensonge, de la ruse et de la dissimulation en islam est codifiée pour faire avancer la cause. "La guerre est ruse et tromperie" affirmait Mahomet rapporte la tradition (Hadith). La victimisation bat son plein à grand renfort de dénonciation de "skins" imaginaires à Argenteuil, Trappes etc...Pendant ce temps là les "antifas" armés, défendant la cause de l'islamisation, chassent les militants patriotes et catholiques dans toutes les rues de France. En toute impunité depuis 30 ans.