Résumé ( jour par jour ) de la conférence annuelle de l'OSCE à Varsovie - septembre 2013





Ouverture de la session 2013 de l'OSCE à Varsovie.

Présentation des enjeux de cette session par Pierre Renversez






Transcription : 

Texte complet de la video :

Bonjour, 
Je suis depuis hier en Pologne afin de participer toute cette semaine à la grande conférence annuelle de l'OSCE. 
Ces travaux sont d'une importance capitale pour la démocratie et nous concernent directement nous, Belges. 
Qu'est-ce que l'OSCE ? … 
Et bien l'OSCE est la principale institution chargée de la promotion et de la défense de la démocratie et des droits de l'homme au sein du territoire européen. La mission de L'OSCE est d'assurer la sécurité en Europe au travers de la coopération entre tous les états de l'hémisphère nord.Les pays qui font partie de cette organisation sont les pays de l'Union Européenne, les pays de l'ex-bloc soviétique, les Etats-Unis et le Canada.
A remarquer également la présence de la Turquie qui est particulière car la Turquie peut être considérée comme le représentant des pays islamiques de l'OCI qui fournissent d'importants efforts afin d'installer l'islam et la charia en Europe.
Je suis accrédité auprès de L'OSCE et je participe cette année encore à cette semaine de travail intensif pour la défense et la promotion des droits de l'homme et des libertés individuelles.
La défense de ces libertés est essentielle pour tous, particulièrement pour nous, Belges car la Belgique subit de plus en plus de pressions intérieures qui visent à détruire notre démocratie.
Je pense notamment au Parti ISLAM, soutenu par l’Iran ,dont la volonté avouée, est d'instaurer la charia en Belgique.

Et bien voilà, vous en savez maintenant un peu plus sur l'OSCE et sur l'importance des travaux qui commencent.
Cette année, il y sera question de l'islamophobie, de la liberté d’expression, de la liberté des religions, de la liberté d'association et de la liberté de la presse.
Un autre point essentiel qui y sera traité : les droits de la femme et surtout la violence faite aux femmes.
Je vous tiendrai tous les jours informés par une courte vidéo des enjeux de la journée et de mes interventions personnelles.
J'interviendrai au moins une fois chaque jour et chaque fois que ça sera nécessaire.
Je voudrais pour terminer, souligner le fait que je serai le seul Belge participant à ces importants débats et à intervenir.
Le combat pour la démocratie, c'est être présent partout où elle est menacée, comme ici à Varsovie, à cause des manœuvres de pays qui n'ont pour seul objectif que de faire progresser l'islam et la charia. 
Voila,
Je vous donne rendez-vous demain pour un compte-rendu de la première journée de débats.
Au revoir.

--------------------------------


Première journée de débats à l'OSCE .



Première partie : discrimination et violence contre les communautés religieuses.

Transcription :

Texte de l'intervention de Pierre Renversez :

Bonjour.

Il y a exactement un an, j'interpellais le représentant de mon pays, la Belgique, afin d'y dénoncer la diffusion par des Centres Religieux et des librairies de publications dont le contenu incitait clairement à la discrimination, à la haine et à la violence contre des individus pour leur appartenance ou leur non-appartenance à une religion, à un groupe sexuel ou à préférences sexuelles différente. Cette diffusion étant faite ouvertement et en toute impunité, je demandais à la Belgique la stricte application des lois en vigueur.

Le représentant belge, dans sa réponse rappela et confirma la présence dans les textes légaux de lois visant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie ainsi qu'à lutter contre certaines formes de discrimination.

Le représentant belge rappela également que les personnes ou associations ayant une finalité dans le domaine de la protection des droits de l'homme pouvaient saisir les cours et tribunaux belges afin qu'ils se prononcent sur les actes inspirés par le racisme, la xénophobie et la haine.

Possédant la qualité requise, j'ai donc déposé plainte auprès des autorités concernées. J'ai également fourni pour étayer ma plainte plusieurs écrits et exemples de textes religieux incitant clairement à la haine et à la discrimination. Un an plus tard, ma plainte n'a encore fait l'objet d'aucun suivi et je réitère donc ma demande au représentant belge afin qu'il soit mis fin à cette situation intolérable et que le droit prévale à nouveau.

Deuxième partie : violences exercées contre les femmes et les enfants dans le monde.

Texte de l'intervention de Pierre Renversez :

L'un des critères permettant d'évaluer le degré de civilisation d'une société est de voir l'importance qu'elle donne à sa façon de traiter la femme et l'enfant.

Plus une société est évoluée plus elle respecte la femme et plus elle met la femme sur un même point d'égalité vis-à-vis de l'homme.

De même pour les enfants. Plus la société est évoluée, plus elle protège l'enfant. On peut dire que nos sociétés occidentales ont fortement progressé dans le bon sens pendant longtemps.

Ainsi en Belgique, depuis les années soixante, les femmes ont pris une place de plus en plus importante dans la société et c'est très bien ainsi. Beaucoup de progrès reste néanmoins à faire car on constate que les femmes belges ont des écart de salaire moyen de 20 % inférieur par rapport au salaire de l'homme.

Par contre, concernant la violence faite aux femmes, la situation est catastrophique.

On constate que la présence accrue de certaines communautés religieuses en Belgique va de pair avec l'insécurité croissante à laquelle la femme est de plus en plus confrontée.

En Belgique, on enregistre officiellement un viol collectif et 5 viols individuels par jour, mais on estime que maximum 1 viol sur 5 fait l'objet d'une plainte, tellement la terreur des victimes est grande.

Le mariage forcé est aussi terrible que le viol. Surtout lorsqu'il concerne des petites filles à peine pubères.

Les autorités belges, dans le souci de respecter les coutumes laïques ou religieuses de communautés issues de l'immigration, favorise l'apparition de terribles drames humains comme par exemple le départ sans retour de petites filles nées et élevées en Belgique vers des contrées lointaines afin d'y être mariée de force.

L'association NONALI demande donc à l'état belge de prendre les mesures nécessaires afin de mieux protéger les femmes et les enfants dans notre pays.

Source : http://www.partiplus.be/editoriaux/osce-varsovie-2013-1ere-journee/

-----------------------------------------

Deuxième journée de débats à l'OSCE .





Liberté d'expression et liberté de la presse.


Transcription :

Texte de l'intervention de Pierre Renversez :


Liberté de la presse belge francophone.

Le propre de l’homme est d’avoir la faculté de penser. Le propre de la démocratie est de fournir à l’homme la possibilité d’exprimer ses pensées grâce à ce que nous appelons la liberté d’expression. Pour penser, pour s’exprimer, l’homme a besoin de se tenir informé. Cette mission d’informer étant dévolue à la presse, il est donc essentiel que la presse ne soit pas contrôlée par un seul parti politique.

Mon pays, la Belgique, a une tradition démocratique profondément ancrée et je souhaite que les choses restent ainsi. En Belgique francophone, le pouvoir est aux mains d’un parti dont l’idéologie a toujours préféré la démocratie muette c’est-à-dire privée de sa liberté d’expression. A défaut de pouvoir museler la presse, si on veut la contrôler, il reste la possibilité de l’acheter . C’est ce que n’a pas hésiter à faire le parti socialiste francophone qui, par l’intermédiaire d’une société intercommunale qu’il contrôle, a tout simplement racheté un important groupe de presse en Wallonie. C’est ainsi que la Société Coopérative Intercommunale TECTEO, dont la majorité du conseil d’administration est au main du Parti Socialiste, vient de prendre le contrôle du Groupe de Presse L’AVENIR.

Comment pourrait-on garantir la liberté de la presse et son pluralisme si celle-ci est rachetée par les états ou par des partis qui sont au pouvoir depuis si longtemps qu’ils s’y sont identifiés ?

Je demande à l’OSCE que des recommandations soient adressées aux états membres afin que la presse ne deviennent directement la propriété de l’étatou d’une de ses » sociétés écrans » .

Je demande au Gouvernement Belge de prendre ses responsabilités en faisant invalider le rachat du Groupe de Presse L’AVENIR par l’intercommunale TECTEO afin de maintenir en Belgique la pluralité de la presse qui est une tradition nationale.

-----------------------------------

Islamophobie & Liberté de religion

​Troisième journée de débats à l'OSCE .




​Liberté de religion et de croyance.

Transcription :

Texte de l'intervention de Pierre Renversez :
Les lobbies musulmans ont réussi à faire accepter un nouveau mot dans le vocabulaire de l'OSCE : ce mot est "ISLAMOPHOBIE".

La phobie étant une maladie mentale, l'association NONALI s'inquiète de voir ses membres se faire bientôt interner en hôpital psychiatrique pour cause d "islamophobie".
Les organisations musulmanes ne semblent pas comprendre pourquoi certaines personnes n'aiment pas l'islam et le critiquent.
Je vais donc l'expliquer en parlant de mon cas personnel.

Je vais vous faire une confidence : je n'aime pas l'islam. Je suis trop profondément humaniste que pour aimer l'islam.
Je n'aime pas l'islam.
L'écrivain français, Jean Cocteau, disait : "Je ne hais que la haine".
Je n'aime pas l'islam parce que je hais la haine.
Je hais le fait qu'on tue au nom d'une religion, en criant Dieu est le plus grand !
Je n'aime pas que la femme soit considérée comme un être inférieur .
Je n'aime pas que l'on marie les petites filles de force. Je n'aime pas qu'on lapide, qu'on fouette, qu'on décapite celui qui critique un dieu ou un prophète.
Je n'aime pas qu'on pende les homosexuels. Je n'aime pas que l'on mette l'homme en esclavage. Je n'aime pas que l'on ne respecte pas la démocratie.
Si ne pas aimer toutes ces choses c'est être ISLAMOPHOBE, alors, je vous l'avoue , JE SUIS ISLAMOPHOBE et je crains que mon cas ne soit désespéré : je suis un inguérissable de la démocratie et des droits de l'homme.
Merci !

----------------------------------------------

Interdiction du parti ISLAM - OSCE Varvovie 2013
Dernière journée de débats à l'OSCE .


Interdiction du parti ISLAM

Transcription :

Texte de l'intervention de Pierre Renversez :
Intervention de Pierre Renversez de l'association NONALI à l'OSCE à Varsovie afin de demander à la Belgique l'application des directives et lois européennes et d'imposer la dissolution du parti ISLAM et de la révocation de ses élus. 
Texte de l'intervention : 
Liberté d'association.Le droit d'association est l'un des piliers de notre société démocratique. Ce droit d'association est malheureusement utilisé par certains pour essayer de détruire la démocratie. Je voudrais porter à la connaissance de l'OSCE des événements graves qui se sont produit en Belgique fin 2012. Un parti politique, constitué sous la forme d'une association, était candidate aux élections communales belges. 
Ce parti s'appelle ISLAM. Le PARTI ISLAM.Ce parti ou ses représentants ont, soit par leur programme électoral ou soit par leurs déclarations à la télévision, clairement exprimé leur intention de transformer la Belgique en un état islamique et d'y instaurer la charia, reconnaissant le Coran comme la seule loi valable à leurs yeux. Les 2 élus du parti ISLAM ont ensuite publiquement déclaré avoir l'intention d'aller prêter serment avec le Coran sous le bras...Tous ces faits se sont passés dans la totale indifférence des autorités belges.
Or, la Cour Européenne des Droits de l'Homme, dans son Arrêt du 13 février 2003 affirme l'incompatibilité de la charia avec la démocratie.L'article 17 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme stipule que nul ne peut utiliser les droits garantis par cette convention dans le but de rechercher l'abolition ou la limitation de ces mêmes droits. 
Cette Convention Européenne, dont la Belgique est signataire, prévaut sur nos lois nationales.Au nom de l'association NONALI, je demande expressément à la Belgique de respecter ses engagements et les lois européennes en imposant la dissolution du parti ISLAM et la révocation de ses 2 élus. 
Merci



Vous pouvez retrouver toutes les vidéos sur la chaîne YouTube du P+, et les articles sur le site du P+.