Egypte : un tribunal interdit les activités islamiques des Frères musulmans alors qu’en France elles prolifèrent… - 24 septembre 2013



La saine et salutaire répression des autorités égyptiennes continue de s’abattre sur la secte dans la secte islam dénommée Frères musulmans : un tribunal a interdit leurs activités et ordonné la confiscation de leurs biens lundi 23 septembre.



"Brotherhood Banned: Will Egypt slide into greater chaos after court ruling ?" en 360p (MP4) - 720p (MP4) - 480p (FLV) - YouTube - RuTube

Le jugement du tribunal s’applique à la confrérie, qui n’a par ailleurs aucune existence légale, et à l’association des Frères musulmans, une ONG accusée de servir de couverture à toute l’organisation islamique. En France, l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), la réputée branche des Frères musulmans, est au contraire en expansion financée notamment par les socialistes avec nos impôts dont l’un des représentants, actuel premier ministre, a fait voter une subvention de 200 000 euros aux islamistes de l’AIOF-UOIF à Nantes (Association Islamique de l’Ouest de France)… A l’inverse de l’Egypte muselant un peu plus tous les jours cette organisation rétrograde, nocive et violente, on ne risque donc pas de voir en France les socialistes, collabos zélés de l’offensive islamique, interdire les activités de l’UIOF tant ils raffolent des bulletins de votes des musulmans.

 


Source : Révolte en Europe