Allemagne - les employés musulmans peuvent refuser de manipuler de l’alcool - février 2011



Schéma classique : l’adepte de la religion de tolérance™ refuse les règles du jeu, crée le problème, se pose en victime, et réclame qu’on joue selon les règles de l’islam. C’est la tactique des petits pas maintes fois dénoncée sur Bivouac-ID, on pousse le bouchon un peu plus loin à chaque fois, on voit si ça passe, et si ça ne passe pas, on temporise, on attaque ailleurs et on ressaie un peu plus tard. Les bonnes âmes s’étonneront ensuite que les entreprises aient quelque réticence à embaucher des individus revendiquant ostensiblement leur appartenance à la secte verdâtre. Et ce plus encore, lorsque des tribunaux irresponsables donnent raison à ces derniers.

Un tribunal allemand vient de statuer que les employés musulmans de supermarchés ne sont pas obligés d’approvisionner le rayon alcool.

Un employé musulman d’un supermarché allemand avait été licencié après avoir refusé pour raisons religieuses de mettre des bouteilles d’alcool en rayon. La plus haute cour de justice en droit du travail du pays a jugé que le refus de ce travailleur était fondée.

Ce n’est pas la première fois qu’un employé musulman se pourvoit en justice en Allemagne pour réclamer le droit de pratiquer sa religion au travail. Un certain nombre d’affaires ayant fait grand bruit ces dernières années impliquaient des musulmanes qui voulaient obtenir le droit de porter leur foulard au travail.

Mais cette affaire-ci est inhabituelle et sujette à controverses : la plus haute cour de justice allemande en droit du travail a statué qu’un employé musulman dans un supermarché peut refuser de manipuler de l’alcool pour des raisons religieuses.

L’affaire concerne un musulman employé dans un supermarché de Kiel, au nord de l’Allemagne. Il avait refusé de mettre en rayon des boissons alcoolisées en disant que sa religion lui interdisait d’entrer en contact avec l’alcool. Suite à cela, il avait été licencié en mars 2008.

Dans son jugement de jeudi, la cour fédérale du travail d’Allemagne a confirmé que les employés peuvent refuser certaines tâches pour des raisons religieuses. S’il existe une tâche alternative qu’ils peuvent accomplir qui soit compatible avec leur religion et utile à l’entreprise, alors l’employeur est obligé de leur permettre de la faire. L’entreprise ne peut licencier son employé que s’il n’existe pas d’alternative réaliste.

L’affaire de l’employé est désormais renvoyée à un tribunal de premier degré qui devra dire si le supermarché aurait pu confier à cet homme une tâche alternative à accomplir. Si c’est le cas, son licenciement deviendra caduc.

Cette affaire a déjà fait froncer des sourcils en Allemagne. Des analystes ont rappelé que le Coran interdit seulement la consommation d’alcool, et pas la manipulation de bouteilles. Un éditorial en première page de l’édition de vendredi du Frankfurter Allgemeine Zeitung, le principal journal conservateur d’Allemagne, a fait remarquer que l’employé avait apparemment eu la révélation de ses penchants religieux en 2008, il avait en effet travaillé auparavant dans le rayon des alcools du supermarché sans s’en plaindre.

Source : Spiegel
Traduction Bivouac-ID, signalé par tnr



bivouac-id.com