Libye : Une nounou brûlée vive par la femme d’Hannibal Kadhafi - août 2011


Le couple du fils Kadhafi n’en était pas certes à son premier coup d’essai. On a, par exemple, en mémoire leur inculpation en Suisse pour des faits du même ordre qui avait entraîné une crise diplomatique entre la Suisse et la Libye.
Alors certes, le doux Hannibal Kadhafi (qui a trouvé aujourd’hui refuge en Algérie) et sa tendre épouse ne sont selon toute vraisemblance pas des modèles de piété musulmane. Mais ils sont parfaitement représentatifs d’une mentalité arabo-musulmane qui, du Maroc à l’Arabie Saoudite, donne au phénomène de maltraitance du “petit” personnel un caractère généralisé et extrême. Les exemples ne manquent pas : la tante de Mohammed VI, les princesses ou le frère du Président (attention vidéo choquante) des Émirats Arabes Unis, la nièce du roi d’Arabie Saoudite, et ainsi de suite. À ce titre, ces tortionnaires ont toute leur place dans les colonnes de Bivouac-ID.

Une jeune éthiopienne de 30 ans a été torturée par la femme d’Hannibal Kadhafi, le fils du chef libyen. Refusant de battre un des enfants du couple, la nounou aurait été brûlée vive par Aline Kadhafi.

C’est une macabre découverte qu’a fait une équipe de la chaîne CNN lors de la visite de l’ancienne villa de la famille d’Hannibal et Aline Kadhafi.

Alors que l’équipe s’apprête à plier bagage, un homme s’avance vers eux et leur confesse qu’une femme serait prête à leur raconter le terrible calvaire qu’elle aurait vécu en tant que nounou du couple.



Le haut du crâne brûlé, de multiples cicatrices sur le corps, des plaies encore rouges sur le visage et les bras, la jeune femme a visiblement besoin de soins intensifs. Elle raconte aux reporters de CNN avoir été brûlée par la femme d’Hannibal Kadhafi après avoir refusé de battre le bébé du couple qui n’arrêtait pas de pleurer. ‘‘Elle m’a emmené dans une salle de bain, m’a attaché les mains et les pieds, m’a bâillonné puis elle a versé de l’eau bouillante sur ma tête comme ça‘‘, a-t-elle raconté, en imitant le mouvement de l’eau bouillante versée sur sa tête.



Cachée par la famille, la jeune femme n’a pas reçu de soins. ”Des asticots sortaient de ma tête”, assure-t-elle. Personne dans la maison ne devait la voir dans cet état, mais un jour, un garde a fini par la trouver et l’a amené directement à l’hôpital. La famille Kadhafi en a eu vent, a ramené la jeune femme et a menacé le garde d’emprisonnement si il venait à aider de nouveau sa protégée.


Un autre employé de la maison, un jeune homme du Bangladesh a corroboré les dires de la jeune éthiopienne. Lui aussi a subi les violences du couple. Régulièrement battu et tailladé avec un couteau, il avoue que ”les chiens de la famille Kadhafi étaient mieux traités que son personnel’‘.



Le couple n’en est pas à son premier coup d’essai. En juillet 2008, alors que la famille se rend en Suisse pour ”assurer” l’accouchement d’Aline, deux domestiques parviennent à avertir la police locale des sévices dont ils sont victimes. Inculpé, le couple est finalement libre de regagner la Libye. Une crise politique de deux ans entre les deux pays en avait résulté.

Paru sur Metro France et Daily Mail




Libye : Une nounou brûlée vive par la femme d’Hannibal Kadhafi - août 2011 - Télécharger en SD 236P (MP4)

Libye : Une nounou brûlée vive par la femme d’Hannibal Kadhafi - août 2011 - Télécharger en SD 236P (FLV)


http://www.bivouac-id.com/billets/libye-une-nounou-brulee-vive-par-la-femme-dhannibal-kadhafi-images-choquantes/