Etats-unis - colère islamique au parc d’attraction - septembre 2011


Il m’est difficile de penser que l’esclandre n’a pas été préméditée et soigneusement préparée. Les musulmans étant persuadés que s’ils sont suffisamment nombreux, organisés, sonores et violents, ils peuvent outrepasser les règles et imposer les leurs.

Alertés par messages-texte électroniques, une foule de musulmans en colère ont perturbé le parc d’attraction de White Plain dans l’état de New York.

L’incident a commencé lorsque les employés du parc ont demandé à un groupe de femmes musulmanes d’oter leur foulard islamique avant de monter en voiture sur un manège, pour se conformer aux règles de sécurité, a déclaré mardi un agent de la police locale.

Quinze personnes ont été arrêtées suite à l’incident.

Environ 3.000 musulmans avaient participé a ce tour organisé au parc Playland le 30 août pour célébrer la fête musulmane de l’Aïd al-Fitr, qui marque la fin du mois de jeûne du Ramadan.

Le parc Playland, un parc à thème historique qui appartient au comté de Westchester interdit les couvre-chefs, y compris des casquettes de baseball ainsi que les lunettes, sur plusieurs attractions pour des raisons de sécurité, a déclaré mardi Peter Tartaglia un responsable du parc.

Certaines femmes musulmanes qui portaient des foulards religieux (hijabs) ont vivement objecté quand il leur a été dit qu’elles ne pouvaient pas monter sur les manèges avec leur foulard.
Ce règlement avait pourtant été spécifié clairement à l’organisateur du voyage, la Muslim American Society of New York, ajoute M. Tartaglia.

Mais Sharif Ali, vice-président de l’organisation musulmane, a déclaré par téléphone mardi que certaines femmes musulmanes avaient déjà été autorisés à garder leurs foulards.
“Cette incohérente dans l’application du règlement donne l’impression d’être discriminatoire,” dit Sharif Aly.
Des échauffourrées ont éclaté ensuite, apparemment en raison de “l’insatisfaction de ne pas avoir été informés de ce règlement.” dit le commissaire George Longworth .

La police du comté et les rangers du parc, dans un premier temps, ont dû procéder à cinq arrestations, et “la situation s’était momentanément calmée”.

Mais pendant que les cinq détenus étaient emmenés au poste de police du parc, environ 25 parents et amis se sont rassemblés devant le poste de police, bouleversés par ces arrestations”, a-t-il dit.

“C’est alors que nous avons assisté à un phénomène auquel sont confrontés les services de sécurités à travers le pays, qu’on appelle ”flash mobs”, où des groupes se rassemblent rapidement, alertés par le biais de textos”, a déclaré le commissaire.

Il dit avoir vu des gens “texter” puis le groupe s’est soudainement agrandi “de 25 à 100 personnes en l’espace de cinq ou six minutes.”
La foule “a commencé à crier et à faire des gestes en direction des agents de police”, a-t-il dit. “Quand nous avons commencé à transférer les détenus hors du bâtiment, la foule est devenue indisciplinée, multipliant les contacts physiques avec les policiers tandis que des agents supplémentaires étaient appelés en renfort.” Dix autres personnes ont été arrêtées.

Peter Tartaglia a précisé que la direction du parc a accepté de rembourser les clients insatisfaits.

Etats-unis - colère islamique au parc d’attraction - vidéo 1

Etats-unis - colère islamique au parc d’attraction - vidéo 1



Etats-unis - colère islamique au parc d’attraction - vidéo 2

Etats-unis - colère islamique au parc d’attraction - vidéo 2


Une deuxième vidéo montre les pieux musulmans en train de faire leur prière rituelle à quatre pattes à l’entrée du parc d’attraction avant la confrontation avec les forces de sécurité

Source : Wall Street Journal extraits traduits par Bivouac-id.


http://www.bivouac-id.com