Egypte - la charia appliquée - un chrétien se fait couper l’oreille - mars 2011


Rappel: En Egypte, une immense majorité est favorable à la charia. 82% des égyptiens musulmans sont en faveur de la lapidation pour punir l’adultère et 84% sont pour la peine de mort pour ceux qui quittent l’islam (lire).

Un groupe de musulmans a attaqué Ayman Anwar Mitri, un homme de 45 ans chrétien copte de la ville de Qena en Haute Egypte, et lui ont coupé l’oreille. Les musulmans ont affirmé qu’ils ne faisaient qu’appliquer la charia parce que M. Mitri aurait eu une ”liaison illicite” avec une femme musulmane.

Les musulmans ont appelé la police et dit ”Nous avons appliqué la loi d’Allah, maintenant et [vous pouvez] appliquer votre loi”, a raconté M. Mitri dans une interview à l’Organisation égyptienne des droits de l’homme.

M. Mitri, qui est cadre administrateur dans un lycée à Qena, à 492 km du Caire, avait loué son appartement à deux soeurs musulmanes, Abeer et Sabrin Saif Al-Nasr, par l’intermédiaire d’un agent. Après neuf mois, il a appris ques les 2 femmes avaient été mises en examen pour prostitution, alors il leur a demandé de partir, ce qu’elles ont fait.

Mais le dimanche 20 mars, M. Mitri a été informé par téléphone par un ami que son appartement où les sœurs musulmanes vivaient était en feu. il s’y est alors rendu. Une fois arrivé dans l’appartement sinistré, un musulman nommé Alaa el sunnite est venu et lui a reproché d’avoir loué son appartement à des prostituées. “J’ai essayé de le calmer”, a déclaré M. Mitri, “et je lui ai expliqué je ne savais rien sur les deux femmes puisque j’étais passé par un agent.” Alaa a suggéré alors de se rendre avec lui régler le malentendu chez son ami policier, M. Mitri Khaled. Mais là 12 musulmans l’attendaient. Ils ont commencé à le battre en disant “Nous allons te donner une leçon, chrétien” et “cela va t’apprendre à louer à des prostituées.”

Ensuite les musulmans lui ont demandé d’appeler la locataire musulmane, afin qu’ils la ramène chez son père. Mais la femme a refusé de venir, ils ont alors demandé à une voisine musulmane de l’appeller pour lui dire que ses affaires étaient chez elle. La locataire, Sabrin, est alors venue et ils l’ont forcée à déclarer qu’elle avait une relation avec M. Mitri. “Au début, la femme refusait, mais après avoir été battue, elle a accepté”, a déclaré M. Mitri.

Ils ont alors fait asseoir Mitri sur une chaise, et un musulman nommé elHusseiny lui a coupé l’oreille.

Source : Aina Extrait traduit par Bivouac-id.


bivouac-id.com