SMS de Trullemans: Delusinne aurait menti ?



Le patron de RTL Belgium revient sur ses propos où il relatait un sms envoyé par Trullemans dans lequel Monsieur Météo minimisait son "agression".
Affaire Trullemans, suite et pas encore fin. Ce vendredi, Philippe Delusinne, administrateur-délégué de RTL Belgium, est revenu sur ses propos où il relatait un sms envoyé par Luc Trullemans dans lequel Monsieur Météo expliquait qu'il s'agissait d'une simple altercation entre automobilistes et non d'une agression.
Philippe Delusinne fait savoir aujourd'hui que nos confrères du Vif ont mal interprété ses propos. "Il s'agit d'une mauvaise compréhension de la journaliste qui m'a interrogé", a-t-il confié au Soir, laissant entendre qu'il n'a pas parlé de sms mais d'une coupure de presse. Sauf que le patron de RTL Belgium a également été interviewé mardi par LaLibre.be et qu'il a tenu les mêmes propos sur le fameux sms.


Voici l'extrait de cet entretien que vous retrouverez en intégralité ce samedi sur LaLibre.be.

"Luc Trullemans m’a décrit la situation par SMS: "J’ai fait chier un type pendant 100m. Du coup, ça a dégénéré : coups de klaxon, doigts d’honneur et queue de poisson. Un homme, et non une bande de 4 jeunes comme il le dit, est ensuite sorti de sa voiture et l’a reconnu. Ils se sont engueulés, puis l’homme a donné un coup de pied dans sa portière en partant. Entre une agression où on a l’impression qu’il s’est presque fait trucider et une altercation entre automobilistes de mauvaise foi… il y a une nuance."

A en croire les dernières déclarations du patron de RTL, il semblerait donc qu'il ait été interviewé par deux journalistes de deux médias différents qui auraient tous deux mal interprété ses propos. L'autre hypothèse laisse penser que Philippe Delusinne a bel et bien tenu ces propos sur le sms de Luc Trullemans et qu'il essaie aujourd'hui, après la demande de l'avocat de la partie adverse de fournir le sms en question, de revenir sur ses déclarations en remettant en question les compétences des journalistes à qui il s'est confié.
L'un des deux scenarii ne fait clairement pas le poids face à l'autre. Philippe Delusinne se retrouve aujourd'hui dans une position bien inconfortable comme le démontre l'extrait audio enregistré pour l'Invité du samedi de LaLibre.be.

Trullemans réagit via Modrikamen

Suite à ce nouveau rebondissement, le conseil de Luc Trullemans a souhaité réagir. "Après avoir accusé M. Trullemans de prétendu "racisme" et ensuite d'être un "menteur", M Delusinne a été invité publiquement par Me Modrikamen à produire ledit SMS , avant vendredi prochain. Faute de quoi plainte serait déposée pour faux et usage de faux, outre la calomnie et diffamation.
Moins de 4 heures après ce message ferme, M Delusinne est forcé de reconnaître que ce SMS n'a jamais existé que dans son imagination. Que selon lui, tant les journalistes du Vif que ceux de LaLibre.be, qui l'ont pourtant interrogé séparément, l'auraient mal compris alors qu'il citait expressément le message soi-disant envoyé...
M Delusinne a au passage perdu toute crédibilité. M Trullemans réitère la demande que le CA de RTL-TVI de l'entreprise se saisisse de la question. M Trullemans examinera en tout cas les suites à donner à cette attitude qui a gravement porté atteinte à son honneur."