Paris, la Défense - Un musulman tente d'égorger un militaire






Un militaire en mission vigipirate dans le quartier d’affaires de La Défense (Hauts-de-Seine) a été poignardé à la gorge, à l’aide d’un cutter, samedi, par un homme actuellement en fuite.



Un militaire en mission Vigipirate dans le quartier d'affaires de La Défense (Hauts-de-Seine) a été poignardé, notamment à la gorge, à l'aide d'un cutter, samedi, par un homme actuellement en fuite.

Selon nos informations, l'agression s'est produite en fin d'après-midi, vers 18 heures, devant le magasin Virgin, situé sur l'immense parvis de La Défense.

Le militaire, qui appartient au 4e régiment de Chasseurs de Gap, était en tenue. Selon les ministères de l'Intérieur et de la Défense, il est âgé de 23 ans.

Blessé à la gorge, il a d'abord été soigné dans un local de la RATP tout proche avant d'être hospitalisé. Ses jours ne sont pas en danger.

L'agresseur est lui en fuite. La police le décrit comme un homme de type nord-africain, âgé d'environ 30 ans. Il est porteur d'une barbe, d'un blouson noir et d'une djellaba de couleur claire.



Hollande estime qu'il faut «regarder toutes les hypothèses»
En l'absence d'éléments sur la personnalité et les motiviations de l'agresseur,François Hollande estime qu'il faut «regarder toutes les hypothèses». «Nous n'en négligerons aucune, nous regarderons tous les éléments», a affirmé le président de la République depuis Addis Abeba, en Ethiopie, où il participe aux festivités du 50e anniversaire des efforts d'unité africaine.
Le chef de l'Etat s'est aussi refusé à faire un lien avec le meurtre d'un soldat britannique, mercredi, à Londres. Deux hommes ont tué ce militaire à l'arme blanche en pleine rue, affirmant aux témoins agir «au nom d'Allah». Le gouvernement britannique a estimé que c'était un acte «manifestement de nature terroriste».