Michael Adebolajo, l'un des terroristes de Londres s'exhibait déjà en 2007 avec Anjem Choudary, chef de Sharia4UK.


Le prêcheur de haine Anjem Choudary était hier soir accusé d'avoir « du sang sur les mains », après avoir été vu avec Michael Adebolajo qui aurait été radicalisé dans son groupe extrémiste (Sharia4UK).

La vidéo, preuve du lien entre Choudary et Adebolajo a suscité des appels à une action urgente contre le prédicateur de haine. 




Al-Muhajiroun a été lié à une série d'attaques terroristes à travers des anciens membres et partisans du dirigeant Choudary et d'Omar Bakri.
Elle et plusieurs de ses organisations, y compris Islam4UK, ont été interdits en 2010, mais Choudary - qui est connu pour sa rhétorique honteuse contre des soldats britanniques - n'a jamais été poursuivi en Grande-Bretagne. La nuit dernière, il est apparu que Adebolajo était un habitué des prêches radicales dans l'Est de Londres lors des manifestations et des conférences incendiaires milieu des années 2000.
Le Groupe et ses ramifications ont présenté des chants tels que «Soldats britanniques brûler en enfer» et des bannières telles que «l'enfer pour Heroes» et ces soldats décrit comme des « assassins de bébés ».

Un groupe lié, "les musulmans contre les croisés", ont brûlé un coquelicot le jour du souvenir en 2010.
Hier soir Choudary a repproché la mort du batteur Lee Rigby au Royaume-Uni à cause de la «présence des forces britanniques dans les pays musulmans». Il a dit: «Nous devons nous concentrer sur les raisons de cet incident. C'est la présence des forces britanniques dans les pays musulmans et des atrocités qu'ils ont commis, et la manière dont la communauté musulmane dans ce pays est sous pression en raison de lois draconiennes qui essayent de les faire taire."



Il a ajouté: "Je ne vais pas m'excuser d'avoir exposer les crimes du gouvernement britannique".
«La radicalisation est un bâton qui sert à frapper la communauté musulmane. Vous avez besoin de faire une distinction entre la lutte idéologique légitime. Des mots comme la radicalisation et le fondamentalisme sont utilisés par le gouvernement britannique pour faire taire les musulmans ».

Les images de la BBC ont montré Adebolajo habillé dans des vêtements islamiques blanc et entouré par des pancartes à l'extérieure du poste de police de Paddington Green en Avril 2007.

Il participait à une manifestation faisant suite à l'arrestation d'Abu Izzadeen, un autre radical d'Al-Muhajiroun qui a ensuite été condamné à quatre ans et demi de prison pour le financement du terrorisme et de l'incitation à la haine raciale.
Interrogé sur l'attaque, Choudary a déclaré: "Ce qu'il a fait était rare et il n'est pas le genre de vue que je propage, je ne cautionne pas l'utilisation de la violence, mais ces points de vue sont là."
"Certains membres de la communauté musulmane s'expriment et font entendre leurs voix dans le sang.










Choudary a rencontré Adebolajo en 2005 - deux ans après que le terroriste se soit converti à l'Islam, mais la nuit dernière il a affirmé qu'il ne l'avait pas vu depuis deux ans.

Il a décrit Adebolajo comme un homme de «caractère irréprochable».

Adebolajo est le dernier d'une longue lignée de terroristes et semeurs de haine sous l'influence de Choudary

Le mois dernier, Richard Dart a été emprisonné pendant 11 ans pour avoir comploté pour attaquer des soldats britanniques à Wootton Bassett. Il a été converti à l'islam par Choudary et arrêté alors qu'il tentait de quitter le Pakistan pour l'entraînement de terroristes.










Voir l'article complet et d'autres photos sur le site du Dailymail :