«Les homosexuels devraient être torturés en public, la mort est trop douce pour eux » (TV koweïtienne), la vidéo en français.




Get Adobe Flash player




homosexualité islam

Carte animée : législation à l’égard des homosexuels et population musulmane par pays. Cliquez sur la carte pour l’agrandir.
« Lorsque vous trouvez deux hommes accomplissant le péché de Loth, mettez-les à mort, le passif comme l’actif » (Mahomet)
Ainsi que vous pouvez le voir sur la carte animée ci-dessus, il existe une évidente corrélation entre sociétés islamiques et répression légale des homosexuels. Certes, l’islam n’a pas le monopole de l’intolérance envers les homosexuels, celle-ci étant commune aux trois monothéismes abrahamiques. Mais l’islam étant des trois religions la plus arriérée, son emprise sur la société étant la plus puissante, c’est dans la culture musulmane que l’homophobie est la plus prégnante et la plus violente. L’homosexualité est généralement interdite dans les pays musulmans (voir sur wikipedia l’effrayant tableau du statut juridique de l’homosexualité dans les pays à majorité musulmane), et c’est en toute légalité que l’on y persécute les homosexuels, quand tout simplement on ne les tue pas.
En effet, la religion d’amour et de tolérance™ considère l’homosexualité comme étant un péché contre l’ordre établi par Allah. La charia condamne fortement l’homosexualité dans toutes les écoles juridiques, et prescrit la peine de mort comme sanction en cas de pratique. Ceci en accord avec les recommandations du “prophète” Mahomet, le « beau modèle » que doivent suivre les musulmans, qui a dit selon un hadith considéré comme authentique par les oulémas : « Lorsque vous trouvez deux hommes accomplissant le péché de Loth, mettez-les à mort, le passif comme l’actif». Finalement, le seul point de divergence entre les “érudits” islamiques est la façon de les mettre à mort. Pour certains, il faut les jeter du haut d’une montagne (le musulman de cette vidéo est d’ailleurs de cet avis), pour d’autres, il faut les lapider ou les brûler vifs.



Deux adolescents homosexuels pendus en Iran en juillet 2005.

Conséquence de ces corâneries, la situation des homosexuels dans les pays musulmans est au mieux très précaire, au pire dramatique. On se souvient par exemple qu’en Irak en 2006, le très influent ayatollah al-Sistani, l’autorité suprême chiite en Irak, avait appelé dans une fatwa les Irakiens à tuer les homosexuels, et ce «de la pire manière qu’il soit». Fatwa suivie d’effets, de nombreux homosexuels ayant été assassinés par des escadrons de la mort. En Iran, il y a deux mois, un homme a été condamné à mort par un tribunal pour des relations homosexuelles. En Arabie Saoudite, la police religieuse rafle régulièrement les homosexuels. Ils encourent flagellation et prison, voire la peine de mort. Le président de la Gambie s’est quant à lui fait remarquer il y a quelques mois en offrant aux homosexuels le choix entre fuir le pays ou se faire décapiter. En Afrique du Nord-Ouest, si les lois anti-homosexuelles sont dans les faits plutôt peu appliquées, la société n’en est pas moins profondément homophobe, et il n’est pas rare que les homosexuels y soient l’objet de menaces, intimidations, et violences physiques, pouvant dans certains cas conduire à la mort. Et cætera ad nauseam.
Avec l’immigration massive de populations musulmanes, ces représentations mentales d’un autre millénaire ont franchi les frontières et ont fait souche chez nous ces trente dernières années. Ainsi vient-on d’apprendre (mais est-ce une surprise ?) que les deux-tiers des agressions que subissent les homosexuels à Amsterdam sont le fait de « minorités ethniques ». La situation dans nos quartiers islamisés n’est guère plus reluisante, où les homosexuels sont bien souvent contraints de se cacher ou de raser les murs. Quel enrichissement cultuel et culturel, une fois encore !
Dans cette vidéo que nous vous proposons en version française, vous verrez avec quelle décontraction il est possible de tenir à l’antenne de la télévision koweïtienne des propos tels que « la mort est un châtiment trop doux pour eux [les homosexuels]. On devrait les rassembler sur une place publique, où on les fouetterait et on les torturerait. ». Le plus dramatique, ce n’est pas tant qu’un enturbanné pourri par la corânerie jusqu’à la moelle tienne ce genre de propos ignobles, mais qu’une présentatrice non-voilée que l’on pourrait croire émancipée de l’obscurantisme mahométan puisse les accueillir avec un sourire marquant un assentiment implicite. Cela en dit plus qu’un long discours sur les schémas mentaux qui ont cours chez bon nombre de musulmans.

http://www.bivouac-id.com/billets/exclusif-bivouac-id-%C2%ABles-homosexuels-devraient-etre-tortures-en-public-la-mort-est-trop-douce-pour-eux-%C2%BB-tv-koweitienne-la-video-en-francais/