Bouches-du-Rhône : Un adolescent roué de coups pour non respect du ramadan - août 2011


Un adolescent de 17 ans, passé à tabac par un membre de sa famille pour non respect du jeûne du ramadan, a été découvert dimanche soir ligoté dans un appartement de Miramas (Bouches-du-Rhône), a-t-on appris lundi de source proche de l’enquête. Les pompiers et policiers sont intervenus dimanche vers 22 heures, alertés par des voisins qui avaient entendu des gémissements et constaté une fuite d’eau provenant de l’appartement du dessus.

A l’intérieur du logement, ils ont trouvé le jeune homme, poignets et chevilles entravés, et portant des traces de coups, selon la même source. Il a expliqué aux enquêteurs désignés par le parquet d’Aix-en-Provence qu’il avait été frappé par un membre de sa famille pour ne pas avoir respecté le jeûne du ramadan. La victime, née à Alger et de nationalité française, s’est vu prescrire 15 jours d’incapacité temporaire totale (ITT) par le médecin de permanence.

La famille de la victime reprocherait également au jeune homme des écarts de conduite réguliers, comme la consommation de résine de cannabis. Cette famille, d’origine algérienne, serait perçue comme « très stricte » par le voisinage.

Source : AFP-LeFigaro France-Soir


Bouches-du-Rhône : embrouille entre frères mêlant braquage et violence

Parce qu’il n’est pas facile de se rendre aux toilettes les deux mains liées dans le dos, Mohamed, 17 ans, a été victime d’une chute dans son appartement de Miramas (Bouches-du-Rhône) dimanche, vers 22 heures, provoquant un important dégât des eaux et l’arrivée de policiers une demi-heure plus tard.

Le dos marqué de traces de coups - « de tuyau d’arrosage » précisait-il aux agents -, le jeune homme a affirmé avoir été victime de ses deux frères pour n’avoir « pas respecté le ramadan ».

L’enquête menée depuis par le commissariat d’Istres déroule une histoire un peu plus complexe. Car le lendemain, Smaïn, 23 ans, un des frères de la victime, était interpellé sur son lieu de travail à Fos-sur-Mer. Dans sa voiture, 29 montres de luxe et quelques bracelets en or trônent près d’un brise-glace et de gants de caoutchouc. La police fait le rapprochement avec le vol par effraction commis dimanche à 2h15 du matin dans une bijouterie du centre commercial d’Auchan de Miramas.

Des versions contradictoires

Smaïn, qui reste silencieux sur l’origine des bijoux et des montres, s’explique en revanche sur les violences contre son petit frère. « Il a raconté avoir trouvé son frère Mohamed en train de dealer dans une cité de Miramas et l’avoir ramené à leur grand frère Faref pour que ce dernier lui fasse la leçon », confie un enquêteur de la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône. Smaïn justifie la correction par le fait qu’on ne doit pas dealer pendant le ramadan.

Entendu à son tour, Faref, 24 ans, l’aîné des trois, nie en revanche toute correction. Il assure ne pas avoir frappé son jeune frère, ni même l’avoir séquestré, et livre une autre version des faits que la police cherche à vérifier aujourd’hui. Smaïn serait bien allé chercher Mohamed au pied de l’immeuble où le jeune frère dealait ce soir-là, mais ce seraient les responsables du réseau qui auraient débarqué plus tard à son domicile pour le punir à grands coups de tuyau d’arrosage.

Mais impossible d’entendre sur cette version Mohamed… qui a disparu de la circulation depuis sa dernière audition. Le jeune homme, victime de séquestration et de violences, est désormais recherché pour infraction sur la législation des stupéfiants. Pour l’heure, ses frères aînés ont été mis en examen et incarcérés. Tous deux pour « violences et séquestration », auxquelles s’ajoute pour Smaïn le cambriolage de la bijouterie d’Auchan.

Par Philippe Baracca pour LeParisien.fr


Bouches-du-Rhône - Un adolescent roué de coups pour non respect du ramadan - août 2011 - Télécharger en SD 360P (MP4)

Bouches-du-Rhône - Un adolescent roué de coups pour non respect du ramadan - août 2011 - Télécharger en SD 480P (FLV)


http://www.bivouac-id.com/billets/bouches-du-rhone-un-adolescent-roue-de-coups-pour-non-respect-du-ramadan/