Bruxelles, la capitale Européenne bientôt musulmane (reuters)








Bruxelles, la capitale Européenne bientôt musulmane (reuters)

Cette fois-ci, ce n’est plus nous qui l’affirmons, mais une grande agence de presse: l’islamisation est une realité officielle accompagnée d’une menace d’explosion sociale.

Par Yves Clarisse Reuters- Mardi 11 mars

BRUXELLES (Reuters) - Bruxelles pourrait compter une majorité de musulmans dans une vingtaine d’années, une évolution qui risque d’engendrer une situation explosive dans la capitale de l’Union européenne, estime un universitaire belge.
Un sondage réalisé pour le quotidien La Libre Belgique, la RTBF et l’Université catholique de Louvain (UCL) révèle mardi que, dans la partie francophone du pays, 46,9% des personnes interrogées se disent chrétiennes et 12% musulmanes, le reste de la population se disant “croyante”, sans appartenir à une religion particulière, athée ou agnostique.

Mais un tiers de la population de Bruxelles est déjà musulmane et, si la tendance actuelle se poursuit, les pratiquants de l’islam devraient, en raison de leur natalité, être majoritaires “dans 15 ou 20 ans”, selon Olivier Servais, sociologue et anthropologue des religions à l’UCL.

L’explication tient d’abord à “l’intensité” de la pratique religieuse musulmane.
“C’est presque identitaire chez eux”, a déclaré Servais à Reuters en ajoutant que l’autre explication tenait à la jeunesse de la population musulmane et à ses familles nombreuses.
Olivier Servais se veut prudent sur les projections à long terme, Bruxelles subissant des flux de population importants en tant que capitale de l’Union européenne et en raison de son élargissement à des pays de l’ancien bloc soviétique.
Mais la situation est selon lui lourde de dangers, la Belgique ne parvenant pas à institutionnaliser l’islam, comme le démontre l’échec de l’exécutif des musulmans de Belgique.
“Les formes institutionnelles qu’on a projeté sur l’islam sont purement occidentales”, explique-t-il.

DES EXPLOSIONS SOCIALES?

Olivier Servais craint que des partis communautaristes se présentent aux élections en capitalisant notamment sur le taux de chômage très élevé - plus de 20% de la population active à Bruxelles - qui frappe notamment la population musulmane.



Cela fait déjà quelques années que Mohammed est en tête des prénoms masculins donnés aux garçons nés à Bruxelles


On n’a pas fini d’entendre parler des avantages comparés de la charia…
Vous pouvez laisser vos commentaires.


http://www.bivouac-id.com/billets/bruxelles-la-capitale-europeenne-bientot-musulmane-reuters/