Brésil : L’auteur de la tuerie de Rio ne serait pas musulman - avril 2011



La soeur du forcené affirme qu’il était lié à l’islamisme 

Wellington Menezes de Oliveira, 23 ans, identifié par la police brésilienne comme étant l’auteur de la tuerie de l’école municipale Tasso de Silveira du quartier Realengo à Rio de Janeiro, avait sur lui une lettre testament dans laquelle il parle d’islamisme et de terrorisme, sujets qui intéressaient ce forcené, ancien élève de l’école où a eu lieu le massacre. Il aurait tué 11 personnes, des filles pour la plupart, et en aurait blessé 18 autres, avant de se suicider, toutes les victimes sont âgées entre 9 et 14 ans.
Fils adoptif, il a quitté la maison où il vivait avec sa soeur ( leurs parents étant décédés) il y a 8 mois, pour aller vivre à Sepetiba, un quartier de la périphérie  ouest de Rio. Dans une entrevue à la radio Band News, Rosilane, sa soeur âgée de 49 ans, l’a décrit comme une personne réservée qui n’avait pas d’amis. « Pendant la période des élections il est venu ici, il n’arrêtait pas de raconter des absurdités. Il était constamment sur internet, il n’avait aucun ami, il était très étrange et très réservé. Il ne parlait que d’histoires de musulmans …. toutes sortes de choses du genre… Lorsqu’elle a vu son demi-frère pour la dernière fois, à la fin de l’année dernière, Rosaline précise qu’il portait alors une longue barbe. Selon elle, il étudiait les doctrines terroristes sur internet.

Dans un communiqué les autorités musulmanes nient tout lien entre cet homme et leur communauté

Jamel el Bacha, président de l’Union Nationale des Associations Islamiques du Brésil, a démenti que Wellington Menezes de Oliveira, le tireur fou qui a tué plusieurs élèves d’une école municipale de Rio de Janeiro, ait eu des liens quelconques avec la religion musulmane ou avec ses représentants. Dans un communiqué officiel l’organisation musulmane condamne ce crime qu’elle qualifie d’acte insensé et inexplicable .
« En ce qui concerne les informations sur une possible relation entre ce citoyen avec la religion musulmane et après les démentis de ses proches, nous réaffirmons qu’il n’est pas musulman et qu’il n’a aucun lien avec les mosquées ou les groupes de bienfaisance de notre communauté dans tout le Brésil,» précise le communiqué.
El Bacha ajoute, en citant le coran, que les principes de l’islam incitent ses adeptes à se comporter de manière pacifique et exigent d’eux une « attitude absolument différente de celle que quelques personnes désirent attribuer de façon irréfléchie à cette religion et à ses fidèles» « Celui qui tue un innocent c’est comme s’il assassinait toute l’humanité» est-il écrit dans le saint coran, peut-on encore lire dans le communiqué de l’Union des Association musulmanes du Brésil.

Déclarations des forces de l’ordre

Quant au commandant du 14ième bataillon de la police de Rio de Janeiro, le colonel Djalma Beltrame, il a déclaré que le tueur responsable du massacre de l’école municipale Tasso da Silveira, a laissé une lettre dont le contenu serait de teneur fondamentaliste et dans laquelle il explique les motifs du massacre. Selon les déclaration du colonel Beltrame le texte de la lettre se compose de phrases décousues et incompréhensibles faisant référence au fondamentalisme islamique et aux pratiques terroristes. De plus selon le réseau “O Globo” de Oliveira y révèlerait être atteint du sida.
“Si les policiers n’étaient pas arrivés si vite, la tragédie aurait été encore plus grave, car l’homme avait beaucoup de munitions et portait deux armes” conclut le colonel Beltrame.

Fragment de la “lettre-testament” publié par le réseau “O Globo “

rio[…]En premier lieu vous devez savoir que les impurs ne pourront pas me toucher s’ils ne portent pas des gants. Seulement les “chastes” et ceux qui ont perdu leur virginité après le mariage et qui n’ont jamais commis l’adultère pourront me toucher sans porter de gants. C’est à dire qu’aucun fornicateur ou adultère n’aura le droit d’entrer en contact direct avec moi et que rien d’impur ne devra toucher mon sang. Aucun impur ne peut toucher quelqu’un de vierge sans sa permission.
Ceux qui se chargeront de ma sépulture devront enlever tous mes vêtements, me laver et assécher mon corps avec le drap blanc que j’ai laissé dans un sac blanc au premier étage ( de l’appartement). Après m’avoir recouvert de ce drap il pourront me placer dans le cercueil. Si c’est possible je veux être enterré à côté du corps de ma mère. Ma mère se nomme Dicéa Menezes de Oliveira et elle est ensevelie au cimetière de Murundu. Je demande la visite d’un servant de Dieu, au moins une fois, pour qu’il prie devant ma sépulture en demandant pardon à Dieu pour ce que j’ai fait et pour qu’il demande à Jésus qu’à son retour il me fasse revenir de la mort à la vie…[…]

Vidéo  

«… Difficile d’y voir clair dans la motivation de cette tuerie…»
1. - Images des caméras de surveillance à l’intérieur de l’école :





Photographie de la lettre testament de Wellington Menezes de Oliveira, plusieurs commentateurs brésiliens suggèrent d’en comparer le style et le contenu avec le texte de la lettre testament du terroriste Mohammed Atta



Source : noticias-R7



Le tueur de l’école de Realengo, à Rio de Janeiro, Wellington Menezes de Oliveira, se disait “musulman”

Le jeune homme, élevé depuis l’enfance dans la religion de sa mère adoptive, adepte des Témoins de Jehovah, avait marqué sur sa fiche scolaire en 2006 qu’il était “musulman”, rapporte dimanche l’hebdomadaire brésilien Veja.

Veja, qui a obtenu les copies de deux fiches d’inscription au collège public Mère Teresa de Calculta, a constaté qu’en 2004, il avait écrit comme religion “Témoin de Jéhovah” mais que, en 2006, il avait marqué “musulman”.

Dans un sac retrouvé par les policiers dans l’école, se trouvait une lettre où le tueur donnait des instructions sur son inhumation. Selon Veja, la police a également trouvé des textes où le tueur disait qu’il passait “quatre heures par jour à lire le Coran”.

“Parfois je médite sur le 11/09″, l’attentat terroriste du 11 septembre 2001 à New York dans lequel près de 3.000 personnes ont péri, selon un autre extrait de la lettre.

La police fédérale a enquêté sur d’éventuels liens avec des groupes terroristes islamiques mais a écarté cette hypothèse, affirme Veja.

La préoccupation de la famille avait augmenté quand sa mère adoptive (décédée il y a un an) avait découvert qu’il lisait des manuels de fabrication d’explosifs et de maniement d’armes, passant son temps sur internet.

Source : info.france2.fr

Vidéo ( en portugais ) reconstitution de la tragédie :





L’auteur du massacre de Rio en version “terroriste musulman” 














http://www.bivouac-id.com/billets/bresil-lauteur-de-la-tuerie-de-rio-ne-serait-pas-musulman/