Angers : des islamolucides à la mairie - avril 2011


Un groupe de jeunes opposé à la construction d’une mosquée à Angers a fait irruption vendredi dans la salle du conseil municipal, pour protester avec fracas. Arborant des masques de cochon, les protestataires scandaient le slogan “pas un sou pour la mosquée”, en brandissant des affiches, avant de quitter la salle. Une légère altercation s’est produite avec un fonctionnaire municipal. Le maire PS d’Angers, Jean-Claude Antonini, a décidé de porter plainte.

Contre la mosquée, ils font irruption masqués au conseil municipal


« Depuis 1977, je n’ai jamais vu un conseil interrompu, même pendant les pires conflits sociaux à Angers…» Une première à Angers, où le conseil municipal a dû s’arrêter vers 18 h 15 après l’irruption dans le public d’un groupe de jeunes opposés à la construction de la future mosquée à Angers, dans le quartier des Hauts-de-Saint-Aubin. Portant des masques de cochon, ils ont crié « Pas un sou pour la mosquée » en brandissant des affiches, avant de quitter la salle du conseil municipal.

Une légère altercation a eu lieu avec un fonctionnaire municipal. Sur un tract, les jeunes masqués ont argumenté leur action clairement islamophobe : « Cette opération de séduction de l’électorat musulman ne doit pas se faire dans le dos des Angevins. Angers n’est pas une terre de l’Islam, et cette construction est contraire au principe de la laïcité ne relevant pas des compétences d’un maire qui n’a pas à se mêler des affaires internes d’une communauté ».

Plainte déposée


Le maire Jean-Claude Antonini (PS) a dû interrompre la séance. Avant de déclarer : « C’est un message d’intolérance, de refus de l’autre et en plus complètement idiot. La loi de 1905 nous interdit d’investir dans un lieu de culte. » Pour Laurent Gérault, élu de la minorité, « les masques portés entraient dans une logique d’affrontement »

Le maire a conclu : « Compte tenu des propos racistes, je demande au directeur général des services de porter plainte devant la justice. » Applaudissements des conseillers municipaux. Le conseil a pu reprendre…

Source : Europe1.fr. ouest-france.fr






http://www.bivouac-id.com/billets/angers-des-islamolucides-a-la-mairie/