Afghanistan : Une foule de pieux musulmans en colère brûle une effigie du président américain - avril 2011










La colère contre l’autodafé du Coran ne s’apaise pas en Afghanistan. Des centaines de personnes sont de nouveau descendues dans les rues des villes du sud du pays, dimanche 3 avril, pour protester contre ce geste d’un pasteur intégriste, qui avait mis le feu à un exemplaire du Coran le 20 mars dernier en Floride.Les autorités provinciales assurent que les manifestants s’expriment pacifiquement. ( c’est cette forme de pacifisme typique à l’islam que l’on peut apprécier dans les vidéos) Deux personnes ont toutefois été tuées et 34 blessées dans trois villes de la province méridionale de Kandahar, selon un responsable local sous couvert d’anonymat. […]

Le président des Etats-Unis Barack Hussein Obama a tenté de calmer le jeu samedi, en condamnant l’autodafé réalisé sur son sol. “La désacralisation de tout texte saint, y compris le coran, est un acte d’extrême intolérance et sectarisme”, a-t-il réprouvé.

[…]”Cependant, attaquer et tuer des gens innocents en représailles est révoltant et un affront à la décence humaine et la dignité”, a-t-il par ailleurs déclaré en direction des protestataires afghans. “Aucune religion ne tolère le massacre et la décapitation de gens innocents, et il n’y a pas de justification pour un tel acte déshonorant et déplorable”. ( un très bel exemple de taqiyya de la part du président Obama, pour les musulmans les kouffar et les associateurs ne sont absolument pas considérés comme des gens “innocents” et il y a une seule religion qui permet de les massacrer en les égorgeant ou en les décapitant…)

[…]La décapitation d’un employé de l’Onu lors de l’attaque des bureaux de la mission onusienne avait dans un premier temps été évoquée. Mais cette information a été réfutée plus tard par le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afghanistan. (nuance… ici on oublie de nous préciser que s’il est vrai qu’ils n’ont pas été décapités c’est qu’ils ont tout simplement été égorgés… )

[…]De son côté, le pasteur américain extrémiste Terry Jones, à l’origine de l’autodafé du Coran, a rejeté sur l’islam la responsabilité des violences en Afghanistan. “L’islam n’est pas une religion de paix”, a déclaré le groupuscule chrétien extrémiste qu’il dirige. “Nous devons tenir ces pays et ces peuples pour responsables de ce qu’ils ont fait”, a ajouté le pasteur Jones. ( si tous les extrémistes chrétiens pouvaient tenir de tel propos… )


Source : l’article au complet sur le site du NouvelObs