Avertissement


Pour la Nième fois, nous n'incitons pas au racisme, il y a des musulmans "blanc" comme Jean-Louis Denis, africains comme aux Kenya, ou orientaux comme Ben Laden.

Nous n'inventons rien, les articles sont sourcés, publications de la presse, du coran, ou des musulmans/imams eux-mêmes.

Vous ne verrez pas sur ce blog d'appel à brûler quoi que ce soit, ou agresser qui que ce soit.

L’islamophobie est l'arme des musulmans pour interdire toute critique de la religion musulmane.
Accueil » mai 2013
Bagarre lors d’un match de foot en Espagne : « David Villa a insulté l’Islam » - août 2011

Bagarre lors d’un match de foot en Espagne : « David Villa a insulté l’Islam » - août 2011



Fin du Clasico hier soir : Mourinho met un doigt dans l’œil de Villanova, Marcelo se fait bousculer par des joueurs du Barça, Casillas et Xavi parlementent tandis que Mesut Özil est complètement hors de contrôle à la recherche de David Villa. Que s’est-il passé entre les deux hommes ?

« J’ai fait ça, car je défendais ma religion parce que David Villa a insulté l’Islam », a expliqué Özil en zone mixte après la rencontre. La commission de discipline va décidément avoir beaucoup de travail au cours des prochains jours !

Source : Foot Mercato




Soirée Ramadan à la mairie de Paris - août 2011 - Télécharger en SD 480P (MP4)

Soirée Ramadan à la mairie de Paris - août 2011 - Télécharger en SD 720P (MP4)

Soirée Ramadan à la mairie de Paris - août 2011 - Télécharger en SD 480P (FLV)


http://www.bivouac-id.com/billets/bagarre-lors-dun-match-de-foot-en-espagne-%C2%AB-david-villa-a-insulte-l%E2%80%99islam-%C2%BB/

Algérie : Les services de médecine légale assaillis durant le Ramadan - août 2011

Algérie : Les services de médecine légale assaillis durant le Ramadan - août 2011

Non, décidément, le ramadan n’adoucit vraiment pas les mœurs. Pendant le ramadan, « l’individu se met soudainement à réagir de manière primitive, comme les hommes des cavernes et ceci occasionne des dégâts importants dans la société » explique le Professeur Messahli cité dans l’article ci-dessous. On le croit sans peine.



L’Algérien est-il devenu à ce point irritable, à bout de nerfs et agressif pour un rien?
« L’Algérien agresse un concitoyen dans le marché pour une poignée de persil ou coriandre, mais ne réagit jamais lorsqu’une femme se fait agresser dans la rue et sous ses yeux ».

Chaque jour de ce mois de piété qui tire bientôt à sa fin, pas moins de 80 personnes défilent au niveau des services de médecine légale pour l’obtention d’un certificat d’invalidité suite à des coups et blessures volontaires. Ce chiffre communiqué à L’Expression par le service de médecine légale et de dommages corporels du CHU Frantz-Fanon de Blida, donne froid au dos. L’Algérien est-il devenu à ce point irritable, à bout de nerfs, et agressif pour un rien? «On le voit chaque minute, l’Algérien a adopté, ces dernières années, des réactions inadaptées. Il agresse un concitoyen dans le marché pour une poignée de persil ou coriandre, mais ne réagit jamais lorsqu’une femme se fait agresser dans la rue et sous ses yeux», a constaté un jeune Blidéen rencontré au niveau du quartier Ben Boulaïd, témoin d’une bagarre entre deux jeunes avant-hier.
« On a un rush de victimes de violence depuis le début du mois sacré. Statistiquement parlant, on passe du simple au double durant ce mois de Ramadhan ».

Un constat amer où l’on peut facilement déceler une violence verbale ou physique dans tous les échanges de la vie quotidienne. «On a un rush de victimes de violence depuis le début du mois sacré. Il nous est arrivé de faire jusqu’à 120 consultations par jour et dont la majorité est due à des bagarres sur la voie publique. Des actes qui vont de la violence urbaine à la violence intrafamiliale. Statistiquement parlant, on passe du simple au double durant ce mois de Ramadhan», a indiqué hier, le Pr Keltoum Messahli, chef de service médecine légale, CHU Frantz-Fanon, Blida.


A 9h du matin, ils étaient environs 30 personnes à attendre devant la porte du service en question. Nous nous sommes rapprochés d’un jeune homme avec un bandage à la tête et qui a accepté de témoigner. «En tant qu’employés de l’APC on a été chargés hier, mon collègue et moi, de remplacer les lampes d’éclairage public dans le quartier de Kamarize. A notre grande surprise, un habitant du quartier est venu nous ordonner de partir sous prétexte qu’une fois montés sur l’échelle, on risquait de croiser le regard de sa femme ou de sa soeur. Il n’a pas hésité un moment à aller chercher une hache pour donner un coup au bras de mon collègue», a raconté le jeune homme qui s’excusa avec amabilité parce que c’était son tour de consultation.
La plupart des Algériens, sous l’effet du jeûne, se laissent facilement hérisser et se livrent à des combats de gangs comme au cinéma.

Un cas parmi tant d’autres et qui confirment que la plupart des Algériens, sous l’effet du jeûne, se laissent facilement hérisser et se livrent à des combats de gangs comme au cinéma. «Ce qui nous laisse perplexes, ce sont plutôt les motifs de ces bagarres et ces agressions par rapport à la gravité des conséquences», souligne le Pr Messahli. «Pour une poignée de coriandre ou un regard douteux ou de travers, et c’est le couteau qui sort», note encore le professeur, ajoutant que les conséquences sont graves. «Les blessures sont très graves, allant de traumatismes crâniens suite à un coup par une barre de fer ou encore des ecchymoses, les fractures au nez suite à des coups de poing reçus en pleine figure ou carrément la perte de la vie».

La gent féminine n’est guère à l’abri de ces comportements. «Pendant la première semaine du mois sacré, nous avons délivré un certificat d’invalidité à une dame, victime d’un acte barbare de la part de son conjoint. Parce que le deuxième plat n’était pas à son goût, monsieur n’a pas hésité une seconde à verser un bol de chorba brûlante sur le visage de son épouse», raconte le Pr K.Messahli, soulignant que c’est classique durant ce mois de jeûne où le phénomène connait une recrudescence sans précédent. Notre interlocutrice a soulevé pire encore durant le mois de la «rahma».

Des antagonistes se retrouvent au niveau de son service. «Il y a une dizaine de jours, deux hommes se sont retrouvés face-à-face pour une consultation suite à une bagarre qui avait eu lieu la veille. L’un d’eux n’a pas hésité à continuer la guerre et à sortir une arme blanche dans notre service», nous a-t-elle raconté. Des situations qui mettent tout le personnel en danger et qui pousse cette responsable à faire appel aux agents de sécurité à l’intérieur du service même. «Pour rétablir l’ordre, et depuis cette histoire, on est obligé d’en avoir à l’intérieur du service», avait-elle décidé.

Une autre forme de violence est tout de même à signaler. Celle au volant qui reste la première cause de mortalité en Algérie et les chiffres communiqués chaque jour par les forces de l’ordre font frémir. En moyenne, pas moins de 15 morts par jour sur les routes durant le mois de Ramadhan! Parmi les victimes qui attendaient leur tour de consultation, une dame, victime d’un fou du volant. «Un vieux conducteur a voulu me dépasser dans un virage et quand il arrive à le faire de force, il m’a saccagé mon véhicule et a osé même me donner un coup sur la main. Quand je lui ai demandé ses papiers pour établir un constat, il a refusé et a fait semblant de n’avoir pas peur des suites que je pourrais entreprendre contre lui», explique-t-elle.
«Ce sont des réactions primaires et pas du tout raisonnées. L’individu se met soudainement à réagir de manière primitive, comme les hommes des cavernes et ceci occasionne des dégâts importants dans la société»

Finalement, on conduit comme on se conduit! Pour les spécialistes, la violence qui sévit durant le mois de Ramadhan est irrationnelle, enfantine ou identique à celle des hommes primitifs. «Ce sont des réactions primaires et pas du tout raisonnées. L’individu se met soudainement à réagir de manière primitive, comme les hommes des cavernes et ceci occasionne des dégâts importants dans la société», souligne le Pr Messahli. C’est justement le moment idéal d’essayer de trouver une solution radicale à ce phénomène qui prend de l’ampleur, d’année en année et de Ramadhan en Ramadhan. Pour le Pr Messahli, il faudra ouvrir un débat sérieux sur la question. «Il faut d’abord commencer par la médiatisation du phénomène, qu’il soit débattu à haut niveau avec des spécialistes pour qu’il y ait une prise de conscience», propose le Pr Messahli. Est-ce que l’Etat, ce garant de l’ordre public, peut devenir garant de la morale publique? Une question qui mérite réflexion.

Paru sur l’Expression
Signalé par tnr
Bonus Vidéo


En bonus, une vidéo clandestine prise à l’intérieur d’un hôpital algérien. Cela donne envie de s’y faire soigner.

John R. Bowen, anthropologue et auteur de "L'islam à la française" - août 2011

John R. Bowen, anthropologue et auteur de "L'islam à la française" - août 2011

Marc Perelman reçoit John R. Bowen, anthropologue et enseignant à la Washington University à Saint-Louis. Il est l'auteur de "L'islam à la française", une plongée dans le quotidien de l'islam en France, dans les mosquées, les écoles, et dans le quotidien de la majorité silencieuse des musulmans de France.




John R. Bowen, anthropologue et auteur de "L'islam à la française" - août 2011 - Télécharger en SD 194P (MP4)

John R. Bowen, anthropologue et auteur de "L'islam à la française" - août 2011 - Télécharger en SD 194P (FLV)


http://www.bivouac-id.com/billets/%C2%ABlislam-a-la-francaise%C2%BB-entrevue-avec-lanthropologue-americain-john-r-bowen-sur-france-24-video/

Paris - Des musulmans profitent du ramadan pour prier en public dans une rue du XIVe arrodissement - août 2011

Paris - Des musulmans profitent du ramadan pour prier en public dans une rue du XIVe arrodissement - août 2011

Lundi 1er août 2011, entre 22h et 23h, plusieurs dizaines de musulmans priaient en public devant l’immeuble du 105 rue Vercingétorix (Paris, 14e arrondissement).

Sans la moindre gêne, les musulmans ont occupé l’espace public durant plus d’une heure, faisant retentir leurs “Allah ouakbar !” à de nombreuses reprises.

Imaginez le calvaire des habitants de cet immeuble du 105 rue Vercingétorix.

Cela prouve que partout, absolument partout, vous pouvez vous retrouver confrontés à des musulmans en prières occupant la chaussée de la rue, ou les trottoirs, ou le chemin d’entrée d’un immeuble.

Il ne s’agit là que d’un exemple parmi tant d’autres : durant les 30 jours du ramadan, chaque soir, en de nombreux lieux, des milliers de musulmans prient illégalement en public dans la capitale française.

Année après année, la situation s’aggrave, sans aucune intervention des autorités françaises !




Paris - Des musulmans profitent du ramadan pour prier en public dans une rue du XIVe arrodissement - août 2011 - Télécharger en SD 360P (MP4)

Paris - Des musulmans profitent du ramadan pour prier en public dans une rue du XIVe arrodissement - août 2011 - Télécharger en SD 480P (FLV)


http://www.bivouac-id.com/billets/videoparis-des-musulmans-profitent-du-ramadan-pour-prier-en-public-dans-une-rue-du-xive-arrodissement/

Quand une militante marocaine athée dit en France ses quatre vérités à un représentant de Mohammed VI - août 2011

Quand une militante marocaine athée dit en France ses quatre vérités à un représentant de Mohammed VI - août 2011


Courageuse intervention de Zineb El Rhazoui lors de la Plénière “Printemps arabes” organisée par le mouvement politique français Europe Écologie Les Verts (EELV).



Tandis que les autres pays (Tunisie, Sénégal, Algérie, Syrie) étaient représentés par des vrais opposants, le Maroc y était étrangement représenté par un officiel de l’entourage royal, Driss El Yazami.

Zineb El Rhazoui saisit alors l’occasion de dire à ce dernier ses quatre vérités sur l’état des Droits de l’Homme au Maroc sous les applaudissements du public et le visage crispé des organisateurs de EELV.

Zineb El Rhazoui est la fondatrice du Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI). C’est un collectif né sur Facebook, qui s’est notamment illustré au Maroc dans l’affaire des dé-jeûneurs du Ramadan, en organisant un pique-nique pendant la période de jeûne musulman.



Intervention de Zineb Rhazoui lors de la Plénière Printemps arabes du parti français les Verts. - août 2011 - Télécharger en SD 360P (MP4)

Intervention de Zineb Rhazoui lors de la Plénière Printemps arabes du parti français les Verts. - août 2011 - Télécharger en SD 480P (FLV)



http://www.bivouac-id.com/billets/video-quant-une-militante-marocaine-athee-dit-en-france-ses-quatre-verites-a-un-representant-de-mohamed-vi/

Des musulmans brûlent le Code Pénal à Aulnay-sous-Bois - août 2011

Des musulmans brûlent le Code Pénal à Aulnay-sous-Bois - août 2011


Aulnay : ils manifestent pour le port du voile

Une centaine de musulmans se sont rassemblés sans autorisation préfectorale devant la gare d’Aulnay. Ils protestaient contre la loi qui interdit le port du voile, allant jusqu’à mettre le feu à un Code civil. Les policiers qui veillaient à ce qu’il n’y ait aucun débordement ont tenté de vérifier l’identité de deux femmes voilées mais ont été violemment pris à partie par les manifestants. « Mais tuez-moi! Je vous dis. Je veux rejoindre Allah », a hurlé l’un d’entre eux à l’intention des fonctionnaires, qui ne se sont cependant à aucun moment départis de leur calme.

Source : LeParisien.fr




Des musulmans brûlent le Code Pénal à Aulnay-sous-Bois - août 2011 - Télécharger en SD 360P (MP4)

Des musulmans brûlent le Code Pénal à Aulnay-sous-Bois - août 2011 - Télécharger en SD 480P (FLV)



http://www.bivouac-id.com/billets/video-des-musulmans-brulent-le-code-penal-a-aulnay-sous-bois/

Les bourreaux fous de l'Islam : Les assassins sont parmi nous.

Les bourreaux fous de l'Islam : Les assassins sont parmi nous.






Pour télécharger la page 1 : SUDPRESS - Les bourreaux fous de l'Islam page 1 - 3mb - 3780*5551

Pour télécharger la page 2 : SUDPRESS - Les bourreaux fous de l'Islam page 2 - 3mb - 3780*5551

[audio] Décryptage des événements en Libye par Eric Denécé. - août 2011

[audio] Décryptage des événements en Libye par Eric Denécé.

Un point de vue discordant - et donc intéressant dans le concert d’analyses et de dithyrambes unanimes - sur le déroulé des opérations et les promesses d’un avenir meilleur. Exact ou erroné, l’avenir le dira.
« Personne ne va pleurer la fin de ce régime honni qu’était celui de Kadhafi, mais la vraie crainte, c’est qu’on est en train d’installer des gens qui d’abord étaient des…. Abdeljalil (nb : président du Conseil National de Transition) était son ancien ministre de la justice, il est responsable de tortures, il est responsable du problème des infirmières bulgares, il avait été renvoyé de son poste par Kadhafi, parce qu’il était trop islamiste, et ce que je crains, c’est qu’on ait joué une mauvaise carte, et que l’avenir soit pire que l’ancien régime.»


Eric Denécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), livre son analyse des derniers développements en Libye et confie ses craintes sur les futurs hommes forts du pays.



-->
Source : RTL
Signalé par Ali Baba

--> Source : RTL

Télécharger " RTL FRANCE - 08-2011 - Décryptage des événements en Libye par Eric Denécé " en MP3



Les Wallons et la religion - 30-05-2013

Les Wallons et la religion





Pour télécharger la page 1 : SUDPRESS - Les Wallons et la religion - 3mb - 3780*5551

Pour télécharger la page 2 : SUDPRESS - Les Wallons et la religion - 3mb - 3780*5551

Égypte : Au Caire les islamistes s’invitent sur la place Tahrir - juillet 2011

Égypte : Au Caire les islamistes s’invitent sur la place Tahrir - juillet 2011













LE CAIRE - Des dizaines de milliers de personnes participaient vendredi à une manifestation dominée par des groupes islamistes sur la place Tahrir au Caire, en signe d’unité sur fond de fragile transition politique après la chute en février du président Hosni Moubarak.

Des milliers de protestataires s’étaient déjà regroupés dans la nuit et dans la matinée en vue de ce rassemblement officiellement prévu après la prière hebdomadaire musulmane à la mi-journée. Certains scandaient des slogans en faveur de l’instauration d’un “Etat islamique”.

Cette manifestation, à l’appel des puissants Frères musulmans, alliés à divers groupes musulmans fondamentalistes, faisait craindre des heurts avec les militants des organisations laïques qui campent sur la célèbre place Tahrir du Caire depuis le 8 juillet.

La semaine dernière, les islamistes avaient mis sur pied leur propre défilé, accusant les contestataires laïques d’aller à l’encontre de “l’identité islamique” de l’Egypte.

Mais après deux jours de négociations, laïcs et islamistes ont convenu de laisser de côté leurs dissensions pour sauver les idéaux de la révolte populaire de janvier-février qui avait abouti au départ de M. Moubarak.

Debout sur les podiums montés autour de la place, les orateurs ont exhorté au partenariat et à l’unité, mais la foule appelait l’Egypte à “mettre en oeuvre la loi d’Allah” (c-à-d la charia ).

Dans l’après-midi, des centaines de personnes tentaient toujours de se frayer un chemin vers le centre de la place Tahrir, sous une chaleur étouffante.

Signe de tensions, des centaines de protestataires se sont rués vers l’extérieur de la place en criant et causant un mouvement de panique momentané, pour revenir plus tard et constater que rien ne s’était passé. “Ne vous inquiétez pas, les gens scandaient Allah Akbar ! (Allah est le plus grand !)” et l’intensité des cris a pu effrayer certaines personnes et laisser croire que quelque chose s’était passé, a expliqué un des manifestants.

Au moins 15 partis et autres formations politiques prenaient part au rassemblement. Parmi leurs revendications, figurent la fin des procès militaires de civils, la comparution des dignitaires de l’ancien régime et la redistribution des richesses.

Depuis le 8 juillet, des protestataires, en majorité laïques - les islamistes ayant refusé jusqu’à présent de participer aux sit-in - occupent la place Tahrir, épicentre de la contestation, pour dénoncer la lenteur des réformes promises par l’armée au pouvoir. Les militaires sont également accusés de violations des droits de l’Homme et de recourir aux méthodes de l’époque Moubarak pour écarter les opposants.

Les groupes islamistes avaient, de manière générale, gardé leurs distances vis-à-vis du sit-in et avaient récemment organisé leur propre manifestation, reprochant aux contestataires campant place Tahrir d’aller à l’encontre de l’”identité islamique” de l’Egypte.

Source : AFP-GoogleNews

Vidéos :







Grande-Bretagne : Marche des musulmans pour réclamer l’application de la charia dans certains quartiers de Londres - juillet 2011

Grande-Bretagne : Marche des musulmans pour réclamer l’application de la charia dans certains quartiers de Londres

































Un sénateur UMP veut intégrer l’adoption islamique “Kafala” dans le code civil - juillet 2011

Un sénateur UMP veut intégrer l’adoption islamique “Kafala” dans le code civil - juillet 2011





Trouvé sur le site Observatoire de l’islamisation

La Kafala : le point complet sur cette disposition islamique que le sénateur UMP Alain Milon (photo) souhaite introduire dans notre législation. Problème : la kafala permet en droit musulman le mariage du père
adoptif avec l’enfant pubère…

Cécile Montmirail, Bernard Antony reçoivent Leïla Bachir qui expose l’offensive pour intégrer la kafala au droit français sur Radio Courtoisie le 13/07/2011. Leïla Bachir prolonge les analyses précédentes en y développant des conséquences jusque là insoupçonnées.






http://www.bivouac-id.com/billets/un-senateur-ump-veut-integrer-ladoption-islamique-kafala-dans-le-code-civil/

Londres : Tensions dans les rues après la mort d'un soldat britannique: Monument commémoratif de guerre tagué, mosquée incendiée, marche de l'EDL sur Westminster - 27 mai 2013

Londres : Tensions dans les rues après la mort d'un soldat britannique: Monument commémoratif de guerre tagué, mosquée incendiée, marche de l'EDL sur Westminster - 27 mai 2013


Deux des monuments commémoratifs de guerre les plus célèbres de Grande-Bretagne ont été tagué, avec le mot "Islam", et les inscriptions taguées à la peinture rouge.
La police a confirmé qu'ils enquêtent sur les actes de vandalisme du Mémorial de la RAF Bomber Command Memorial dans Green Park et du Animals In War Memorial à Park Lane, dans le centre de Londres.

Les photos prises aujourd'hui montrent les tags recouvert de plastiques noir ou blanc.
Scotland Yard a déclaré qu'il n'y a pas eu d'arrestations, ne sachant pas si cela a été fait par des manifestants musulmans ou des groupes d'extrême droite tentent d'alimenter la haine.






Un porte-parole de la police a déclaré: "À cinq heures ce matin, la police a découvert des graffiti sur les deux Monument de la RAF Bomber Command Memorial dans Green Park et du Animals In War Memorial à Park Lane.
Les agents des parcs royeux de Westminster et de la police enquêtent. Il n'y a pas eu d'arrestations à l'heure actuelle ".
Le Mémorial du RAF Bomber Command Memorial rappelle le sacrifice et la bravoure de membres du 55.573 RAF qui ont perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale et a été dévoilé par la reine l'été dernier.
La semaine dernière, Madame Judi Dench s'est décrite comme étant «très fière» d'être la première patronne d'une nouvelle campagne visant à préserver pour les générations à venir.

Les animaux du Animals In War Memorial sont "un hommage puissant et émouvant pour tous les animaux qui ont servi, souffert et sont morts aux côtés des forces britanniques, du Commonwealth et des alliés dans les guerres et les conflits du 20e siècle", selon le site web qui y est consacré.
Le monument a été inauguré par la princesse en Novembre 2004 - au 90e anniversaire du début de la Première Guerre mondiale
Le site web indique que les 2 millions de livres sterling nécessaires pour construire le monument venait d' "un appel national et la générosité de nombreux donateurs individuels, les associations caritatives et les entreprises".




Des partisans de la Ligue de défense anglaise (EDL) ont défilé dans le centre de Londres aujourd'hui.

Les manifestants de l'EDL ont marché à travers un cordon de police alors qui se dirigeait vers Trafalgar Square.
Ils ont scandé "tueurs musulmans hors de nos rues" et "il n'y a qu'un seul Lee Rigby", les manifestants portaient des pancartes "du sang sur les mains" et  "GB RIP".
On s'attend à ce qu'ils manifestent à Downing Street plus tard.
Un groupe (United Against Fascism) avait prévu une contre-manifestation au même moment et stoppé par la police pour éviter des affrontements.
Les manifestants ont défilé dans Admiralty Arch et sur ​​la place du Parlement.
Ils ont été escortés par des agents et des fourgons de la police, alors qu'un hélicoptère de l'armée suivait le début de la manifestation.
Un porte-parole de Scotland Yard a déclaré que Whitehall (une rue de la Cité de Westminster) a été fermée à la circulation en raison d'un "certain nombre de manifestations".








Les tensions ont aussi augmenté dans certaines communautés où les voyous ont attaqué des mosquées en représailles à l'assassinat de Lee Rigby.
Une mosquée de Grimsby était hier soir la cible de cocktails Molotov, tandis que des gens étaient à l'intérieur, y compris des enfants.

Diler Gharib a déclaré: "Nous venions de terminer nos prières et discutions de comment remercier nos voisins pour le soutien qu'ils nous ont montré au cours des derniers jours, quand nous avons entendu une détonation et vu le feu venir sous la porte.
"J'ai attrapé un extincteur et l'ai mis dehors, puis deux cocktails Molotov ont frappé l'escalier de secours.
"Heureusement, les policiers surveillaient la mosquée depuis la dernière attaque et ont réussi à arrêter deux personnes presque tout de suite."
"Ce n'est pas seulement les personnes de la mosquée, pour lesquels nous sommes inquiets, ce sont nos épouses, filles et enfants qui sont dans la communauté.
"Les gens doivent se rendre compte que les personnes qui ont commis l'assassiner à Woolwich sont des criminels et qu'il n'avait rien à voir avec la foi musulmane."
Deux hommes de 33 et 37 ans, ont été arrêtés suite à l'attaque et étaient ce soir en garde à vue au poste de police de Grimsby.
Suite à une attaque de la mosquée, jeudi dernier, six des 11 personnes arrêtées ont été libérées sans inculpation.
Quatre garçons, âgés de 16 et 15 ans, ont été libérés sous caution jusqu'à la fin juin.




L'inspecteur principal Tony Forbes a déclaré aujourd'hui: "Je tiens à rappeler aux gens que ce sont des infractions graves et ceux qui sont responsables seront traduits en justice.
"Il est important de rappeler que les personnes qui ont commis ces infractions sont une très petite minorité et ils ne reflètent pas la grande majorité des gens qui vivent dans le Lincolnshire du Nord-Est.
"Les gens qui veulent s'engager dans ce type d'activité criminelle seront traitées en utilisant toutes les ressources et les pouvoirs de police compétents."
"J'ai parlé à des dirigeants communautaires et ce qui est clair pour moi, c'est que les attaques ne seront pas autorisées à porter atteinte aux très bonnes relations communautaires dans Lincolnshire du Nord-Est. Mes officiers continueront à travailler avec l'ensemble de nos communautés pour les protéger et assurer leur sécurité.
Le samedi soir, la police anti-émeute a été appelés à arrêter un ‘Help for Heroes’ à pied pour éviter que cela tourne à la violence.
Les agents équipés de boucliers et de matraques ont mis un terme à la parade à Bristol après avoir reçu des rapports.
Les manifestants ont déclaré qu'ils collectaient des fonds pour les forces armées, mais des rumeurs circulaient sur internet selon lesquelles le groupe fasciste (EDL) aurait prit part.
La police a arrêté la marche à l'extérieur d'un pub.
Les fourgonnettes et les chevaux de la police ont fréquenté samedi soir une opération pour contenir le groupe.
Les officiers disent qu'il y a eu 19 arrestations et 12 personnes ont ensuite été accusés d'infractions à l'ordre public et cinq personnes ont été placées en détention provisoire.




Un militant de l'EDL qui a menacé d'incendier une mosquée en représailles à l'assassinat de Lee Rigby  risque la prison. Adam Rodgers a appelé sur Facebook les membres de l'EDL à le rencontrer dans une mosquée de Hastings, dans le Sussex, à la suite de l'assassinat. L'homme de 28ans a affiché diverses remarques «incendiaires» sur le site du réseau social dans les heures qui suivent la mort du batteur dont "la mosquée a besoin de brûler". Le juge d'instruction Paul Brown, lui a dit: "Le mal que vous auriez pu créer était potentiellement énorme en raison des circonstances. Vous avez fait des menaces d'incendier une mosquée et mobiliser les gens à un moment où les sentiments sont très élevé en raison d'un incident tragique. Toutes les options restent ouvertes, y compris la prison".