« Richard Miller va retirer son texte » 


Il s'attendait à une journée chaude. Il n'aura pas été déçu. Richard Miller a dû faire face aux huiles de son parti, ce lundi.


En cause : la fameuse résolution contre l'islamophobie, révélée dans nos éditions de vendredi dernier, et cosignée par le Montois. Conscient du tollé provoqué par ce document, il proposait d'y déposer des amendements. Ce ne sera pas le cas. "J'ai réuni une série de personnes à ce propos au siège du MR ce lundi après-midi". nous explique son président, Charles Michel.

"Auparavant. J'avais eu une entre vue avec Richard et je lui ai demandé de retirer sa signature. Cette histoire est un couac, une erreur Richard l'a reconnu. En lieu et place, le groupe MR du Sénat va déposer un autre texte dans le droit fil du Pacte du respect auquel j'ai appelé voici quinze jours. Il visera à combattre toutes les formes de racisme et de discrimination et plus seulement celles à l'encontre d'une seule religion." Au cours de cette réunion, seul Gérard Deprez a, dit-on, pris la défense de M. Miller. Il n'avait pas davantage été soutenu le matin lois du Bureau de la fédération bruxelloise où plusieurs participants attestent : "Nous sommes restés courtois,mais Richard en a pris pour son grade et a été nettement désavoué"...

CHRISTIAN CARPENTIER

SudPress 16-04-2013