Pat Condell : “Criminelle vérité” - sous-titré en Français


Traduction et sous-titrage réalisé par Franco-français.

Transcription:

Si vous critiquez la Religion-De-Paix, vous serez probablement accusé de promouvoir la haine par ceux qui en abusent et vous menacent aussi clairement et affreusement que leur imagination le permet. Mais VOUS serez l’accusé… Et si vous avez la malchance de vivre dans certains pays d’Europe, vous serez même jugé comme un criminel. Quiconque pense que l’affaire danoise des caricatures aurait encouragé ce pays à devenir courageux sera consterné de voir qu’il s’est en fait mis à persécuter ses propres citoyens qui osent dire des vérités sur la Religion-De-l’Offense-Permanente.

Le président de la Danish Free Press Society a cette semaine été devant un tribunal pour avoir cité des chiffres réels sur les viols au sein des familles de culture islamique. Comme beaucoup le savent, la violence à l’égard des femmes et filles est un des points de la culture islamique qui démontre clairement son infériorité à celles d’Occident. Pas “différente”, non: moins civilisée. Mais les autorités danoises veulent qu’on y prétende que cette violence n’existe pas, parce que sinon ils devraient probablement essayer d’y faire quelque chose, et c’est la dernière de leurs envies car cela mènerait à des émeutes, des barricades, des voitures brûlées et tout le reste. De plus, les danois en pays islamiques pourraient aussi en pâtir dans leur chair… Alors ils disent que ça n’existe pas et traitent en criminel tout ceux qui osent parler. C’est bien plus facile d’oppresser leurs citoyens qui ne sont ni des émeutiers ni des assassins…
Dans ce procès, comme dans ceux également en cours aux Pays-Bas et en Australie, vérité n’est pas défense, car ils n’ont rien à voir avec la vérité, pourtant mère de toute justice: Ils ont pour but de faire taire la vérité pour apaiser la violence musulmane, ce qui en fait des actes de terrorisme culturel. Et ceci est aggravé par le silence des médias occidentaux sur ce sujet.
La mal nommée “Presse Libre” entend tenir tout ça secret et, sans internet, tout le monde ignorerait jusqu’à l’existence de ces procès. Dire la vérité est maintenant un crime dans plusieurs pays européens… N’y a-t-il donc aucun journaliste européens qui ait un avis là dessus? Ou sont-ils trop stupides et satisfaits pour réaliser que ces lois menacent aussi leurs libertés?
Le plus grand mensonge de tous les temps est celui de dire que toutes les cultures sont égales alors qu’il est clair qu’elles n’en sont pas même proches. Elles sont si inégales qu’on peine à croire qu’elles sont de la même planète!

Mais nous marchons sur des œufs à ce propos par honte de l’impérialisme passé… Et nous voyons cette honte comme une vertu et non comme la coûteuse malédiction qu’elle est.
En acceptant des millions d’immigrés provenant de pays où on mutile sa propre fille, où on les tue sans remord au nom d’un honneur malsain et où les victimes de viols sont des criminelles, pas besoin d’être un génie pour comprendre que vous importez aussi ces valeurs et pratiques à moins de prendre des mesures les prévenant. Et c’est un point où nous avons spectaculairement échoué. On les a même promues en permettant un séparatisme et une ghetto-isation au nom du cher multi-culturalisme. Résultat, la violence islamique contre les femmes est une horrible réalité en Europe et essayer d’empêcher la nécessaire discussion par la loi n’est ni libertaire ni tolérant:
C’est honteux et stupide et lâche et inexcusable! C’est de la pollution culturelle au stade criminel! Et nos petits enfants en paieront le prix fort et nous haïront pour avoir laissé faire…
Nos cultures sont fondées sur l’opposition d’idées librement exprimées: C’est l’ingrédient magique qui en a fait les sociétés les plus avancées de l’histoire humaine. C’est notre devoir de préserver ce standard, à tout prix, pour nos générations futures. Malgré l’avalanche de nouveaux droits récents, perdre celui de parler librement les annule tous parce que, sans lui, alors tous les autres n’ont plus aucune valeur.

La liberté d’expression n’appartient PAS à cette génération de lâches “tolérant-istes”. Elle est aussi fondamentale pour notre peuple que le coran ne l’est pour les musulmans et PERSONNE n’a le droit de la restreindre ou la modifier, en dépit de la nature des prétendus offensés. Ceux qui se sentent offensés, sont invités à s’endurcir un peu ou aller vivre ailleurs. Et si ça ne leur plaît pas, qu’ils aillent se faire voir! Et leurs “juges” avec ainsi que leur cheval de bataille!

Paix!

(On a le droit de le dire, ça?)