La Belgique en train de «jouer avec le feu»?



Dans une interview diffusée ce mardi, le fondateur libanais du groupe djihadiste Al-Muhajiroun menace Bruxelles de représailles après l'arrestation de plusieurs islamistes belges.

L'interdiction du port du voile en Belgique et l'arrestation de plusieurs membres du réseau Saharia4Belgium ne plaisent pas aux responsables des différents mouvements islamistes à travers le monde. Et ces derniers ne se privent pas de la faire savoir. C'est le cas de cheikh Omar Bakri Mohammed, chef fondateur du groupe djihadiste Al-Muhajiroun. Dans une interview réalisée pour la chaîne néerlandophone VTM et diffusée mardi, le prédicateur libanais ne cache qu'à demi-mot ses menaces contre la Belgique.

«Les musulmans de Belgique sont des braves gens, mais avec ce genre d'actions et tous ces interdits sur le port des vêtements ou du voile, ils reçoivent un signal: vous menez une véritable lutte contre l'islam!, estime cheikh Omar Bakri Mohammed. Et nous continuons à vous voir comme nos voisins amis? Vous ne pouvez pas jouer avec le feu». Et ce dernier de préciser que «si on joue avec le feu, on finit par se brûler soi-même». Une forme d'avertissements à laquelle le prédicateur est habitué, l'homme étant connu pour ses mises en garde haineuse.

Pour rappel, en 2005, l'homme avait menacé Londres de représailles après que les autorités britanniques ont renforcé leurs contrôles envers les musulmans du pays. Quatre bombes avaient alors explosé dans les transports en commun dans le courant de l'été. Des partisans de Bakri Mohammed avaient fait partie des suspects. Interdit de séjour en Grande-Bretagne, l'homme vit actuellement à Tripoli.