Un Etat islamique proclamé dans le Nord du Mali

La rébellion touareg et les islamistes du mouvement Ansar Dine ont annoncé samedi leur fusion dans la région de l'Azawad, qu'ils contrôlent depuis deux mois. Leur protocole d'accord reconnaît notamment le Coran comme source du droit. Il annonce la création d'un Conseil transitoire de l'Etat islamique de l'Azawad. L'unité du Mali est plus que jamais menacée. La frontière se trouve désormais au niveau de la ville de Mopti, les régions de Kidal, Gao et Tombouctou étant passées sous le contrôle des touaregs et des islamistes. Ils avaient profité de l'instabilité provoquée par le coup d'Etat du 22 mars dernier pour lancer une offensive. L'inconnu réside désormais dans le rôle joué par Al Qaïda au Maghreb Islamique dans l'Azawad. Ses représentants sont réunis depuis jeudi avec les reponsables d'Ansar Dine à Tombouctou pour évoquer leur relations futures. La restauration de l'intégralité territoriale du pays s'annonce bien difficile pour les autorités maliennes de transition.