Les Bacha posh afghanes, des filles au masculin

C'est une honte pour un couple marié afghan de ne pas donner naissance à un garçon. D'où la tradition des 'bacha posh', qui signifie : 'filles habillées en garçons'.


La famille Safi, à Mazar-e Sharif, se compose de neuf filles. Rosmana, 12 ans, et Taeba, 14 ans, passent maintenant pour des fils et peuvent aider leur père dans son petit garage. Grâce à leurs coupes de cheveux masculines et leurs pantalons, personne ne remarque la supercherie. Rosmana redevient une fille pour aller à l’école ; Taeba, elle, n’a plus le droit d’en suivre les cours. Le paradoxe est que les bacha posh disposent d’une liberté que n’ont pas leurs sœurs… Azita Rafaat, l’une des premières femmes élues au Parlement,  raconte comment elle a d’abord été une bacha posh et comment, faute de fils, elle a travesti l’une de ses filles.


Extrait n° 1


Extrait n° 2


Extrait n° 3