Avertissement


Pour la Nième fois, nous n'incitons pas au racisme, il y a des musulmans "blanc" comme Jean-Louis Denis, africains comme aux Kenya, ou orientaux comme Ben Laden.

Nous n'inventons rien, les articles sont sourcés, publications de la presse, du coran, ou des musulmans/imams eux-mêmes.

Vous ne verrez pas sur ce blog d'appel à brûler quoi que ce soit, ou agresser qui que ce soit.

L’islamophobie est l'arme des musulmans pour interdire toute critique de la religion musulmane.
Accueil » mars 2013
Il y aurait 70 jeunes Belges combattant avec les rebelles en Syrie

Il y aurait 70 jeunes Belges combattant avec les rebelles en Syrie


Des dizaines de jeunes Belges combattent actuellement en Syrie. Ils ont rejoint la rébellion. Ils viennent essentiellement de Flandre et Shariah 4 Belgium aurait joué une rôle dans leur recrutement à Anvers. C'est ce que dénoncent les parents de deux jeunes envoyés en Syrie. Mais on connait mal les filières par lesquelles ils arrivent jusqu'en Syrie. Rencontre avec la mère d'un de ces jeunes.

Cette maman a aussitôt trouvé des vidéos qui circulent sur la toile et qui prouvent que des jeunes belges se trouvent bel et bien sur le front. Sur cette vidéo postée sur Internet le 16 mars dernier, on entend distinctement des jeunes parler le flamand, et même le français , "tire seulement si tu vois quelques chose" et puis, "il est cassé", en parlant sans doute du fusil. On estime que 70 jeunes Belges environ sont partis combattre en Syrie. Ils viennent surtout de Flandre, mais aussi de Bruxelles. Dany a disparu en novembre avec 3 de ses amis d'enfance. Quand il a appelé sa mère, il était en Syrie. Dany s'est converti à l'islam, il a appris l'arabe, sa mère tremble pour lui même si elle respecte sa décision : "Je pense aussi qu'il y a une ambivalence dans la mesure où d'un côté, on va traiter nos enfants de terroristes et on va faire des lois stupides quand ils rentrent -j'ai même entendu qu'ils risquaient de perdre leur nationalité, ils allaient devenir apatrides- alors que d'un autre côté au sein de l'Europe, les pays se demandent s'ils ne vont pas armer les rebelles. C'est là où il y a une ambivalence..." Alors ces jeunes sont ils idéalistes ou manipulés ? La question est délicate. Mais il faudra bien les réintégrer à leur retour en Belgique.

Françoise Wallemacq

Société : une mosquée dépose plainte après avoir reçu du porc

Société : une mosquée dépose plainte après avoir reçu du porc


C'est par la Poste que le courrier contenant du jambon est arrivé. Une plainte a été déposée par le Conseil régional du culte musulman.

Une mosquée de Mulhouse a déposé plainte après avoir reçu un courrier contenant de la viande de porc, a-t-on appris vendredi auprès du Conseil régional du culte musulman (CRCM). La mosquée Assalam a reçu mercredi une enveloppe dans sa boîte à lettres, contenant du jambon, a expliqué à l'AFP Redad Rabih, membre du conseil d'administration de ce lieu de culte et vice-président du CRCM.

"Une plainte a été déposée au commissariat de Mulhouse", a-t-il ajouté, précisant que la mosquée avait déjà été visée récemment par un courrier anonyme malveillant et que des clous avaient été déposés devant son édifice l'an dernier. Dans un communiqué, le CRCM a dénoncé "des actes inqualifiables et attristants". Son président, Driss Ayachour, a appelé "la communauté musulmane à rester digne, à ne pas céder à ces provocations".

Un quinquagénaire de Tebourba, gouvernorat de la Manouba (ouest de Tunis), a été arrêté lundi par la police pour avoir agressé sexuellement 15 adolescents moyennant 2 dinars.

Un quinquagénaire de Tebourba, gouvernorat de la Manouba (ouest de Tunis), a été arrêté lundi par la police pour avoir agressé sexuellement 15 adolescents moyennant 2 dinars.



 L'homme, selon le quotidien arabophone ''Attounissia'', dans sa livraison du mercredi, prenait ses jeunes victimes de différents quartiers de la capitale à bord de sa voiture, les agresse sexuellement dans des chantiers ou bâtiments inhabités, les menace s'ils se plaignent auprès de leurs parents ou autres après leur avoir filé 2 dinars.

Selon encore la même source, l'homme a 48 ans. Il est récidiviste et a fait auparavant la prison pour le même délit.

Z. A.

http://www.kapitalis.com/societe/15242-tunisie-arrestation-d-un-pedophile-originaire-de-tebourba.html

Canada : mouvement citoyen contre les défenseurs de la charia

Canada : mouvement citoyen contre les défenseurs de la charia




Un nouveau groupe Facebook créé aujourd’hui. Description :

«Mouvement citoyen contre les défenseurs de la Charia au Canada, est un mouvement créé par des citoyens et résidents au Canada, dont la plupart sont des musulmans modérés, qui tiennent a dire haut et fort : Celui qui veut la Charia islamiste, n’a qu’a rentrer chez lui !!… Aucune place pour les défenseurs de la Charia sur le territoire canadien.»

http://blog.sami-aldeeb.com/2013/03/28/canada-mouvement-citoyen-contre-les-defenseurs-de-la-charia/

http://www.postedeveille.ca/2013/03/canada-mouvement-contre-les-defenseurs-de-la-charia.html

Une star de la télé visée par la justice pour "insulte à l'islam"

Une star de la télé visée par la justice pour "insulte à l'islam"

Célèbre animateur égyptien d'une émission satirique, Bassem Youssef est accusé par la justice d'avoir insulté l'islam et le président Mohamed Morsi. Son arrestation, ordonnée par le procureur général, fait craindre pour la liberté d'expression.

Par Sonia DRIDI / Wassim NASR (vidéo)
Dépêche (texte)

Le procureur général égyptien a ordonné samedi l'arrestation d'un célèbre animateur de télévision satirique, Bassem Youssef, accusé d'insulte à l'islam et au président issu des Frères musulmans Mohamed Morsi, a rapporté l'agence de presse officielle Mena. Des sources judiciaires ont indiqué à l'AFP que plusieurs plaintes avaient été déposées contre M. Youssef. Il est accusé d'offense à l'islam pour s'être "moqué du rituel de la prière" dans son émission, et d'insulte envers le président Morsi pour avoir "raillé son image à l'étranger", selon ces sources. L'auteur d'une des plaintes a demandé que des mesures légales soient prises contre lui afin de dissuader d'autres personnes de suivre son exemple, selon une des sources. Son émission satirique hebdomadaire "Al-Bernameg" ("L'émission"), inspirée du "Daily Show" américain de Jon Stewart, tourne en dérision les figures politiques du pays et n'épargne ni le président ni les dirigeants des Frères musulmans. Le 1er janvier, le procureur général avait décidé d'ouvrir une enquête visant cet animateur. La plainte à l'origine de l'enquête avait été déposée par un avocat, Ramadan Abdel Hamid al-Aqsari, qui a par le passé cherché à poursuivre en justice nombre de personnalités du monde politique et médiatique. L'augmentation du nombre de plaintes déposées contre des journalistes a fait planer le doute sur l'engagement de M. Morsi concernant le respect de la liberté d'expression, une revendication-clé du soulèvement populaire qui avait provoqué la chute de l'ancien président Hosni Moubarak en 2011. Le procureur de l'Etat nommé par M. Morsi, Talaat Ibrahim, avait ordonné le 27 décembre l'ouverture d'une enquête contre trois dirigeants de l'opposition accusés d'inciter au renversement de M. Morsi, premier président civil et islamiste d'Egypte. Mais l'avocat ayant déposé la plainte à l'origine de cette enquête s'est depuis rétracté.


AFP
http://www.france24.com/fr/20130330-animateur-vedette-collimateur-justice-egyptienne-insulte-islam-procureur-arrestation

Islam : Interdiction d'aimer les footballeurs mécréants

Islam : Interdiction d'aimer les footballeurs mécréants




Le Cheikh Obayd Al Jabiri explique, sans rire, pourquoi est-ce qu'il est interdit pour un musulman d'aimer les joueurs de foot non-musulmans.

De la discipline à la violence : les formes du Jihad

De la discipline à la violence : les formes du Jihad


Prise d’otages, attentats, meurtres, appels au combat, testaments des martyres : ces images sont autant de moyens utilisés par les « jihadistes » pour terroriser les gouvernements et les opinions mais aussi pour grossir les rangs des combattants. Nous allons nous intéresser ce matin à la stratégie médiatique et audiovisuelle dans le djihad global. Quelle est l’importance de l’image dans le jihad global? Quelles sont les images qui ont participé de la construction du « Grand récit djihadiste »? A quelle charte visuelle font-ils appel? Quelle est la stratégie des mouvements djihadistes pour conquérir l’espace médiatique? Est-elle efficace? Quels sont les canaux de diffusion de ces vidéos? Cet hyper activisme médiatique et audiovisuel ne chercherait-il pas à camoufler la faiblesse objective d’Al-Qaida sur le terrain?

Invité(s) :
Abdelasiem El Difraoui, ancien journaliste germano-égyptien, politologue, spécialiste de l’iconographie d’Al-Qaida et de l’utilisation des vidéos dans la guerre contre le terrorisme. Patrick Baudouin, avocat pénaliste et président d'honneur de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH)


De la discipline à la violence : les formes du Jihad (1/4) - Le Jihad dans le texte:





De la discipline à la violence : les formes du Jihad (2/4) - Les femmes dans la lutte islamiste :





De la discipline à la violence : les formes du Jihad (3/4) - Lutter par l’image :





De la discipline à la violence : les formes du Jihad (4/4) - Le Jihad dans le champ politique :




http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-de-la-discipline-a-la-violence-les-formes-du-jihad-14-le-jihad-dans-le-texte-

Pour Samir, Islam lui appartenait

Pour Samir, Islam lui appartenait


A Marseille, alors qu'elle voulait rompre, Samir a frappé et laissé pour morte Islam, qui a été plongée un mois dans le coma. Il encourt la perpétuité.



C'est l'histoire d'un étonnant choc des civilisations, entre un homme et une femme pourtant nés de la même culture maghrébine, l'un en Algérie, l'autre en Tunisie. L'histoire d'un amour impossible entre un homme de 35 ans à l'époque, "qui voulait un couple à l'algérienne, avec une femme plutôt soumise et sans contact avec d'autres hommes", comme l'expliquait sa cousine dans ses auditions devant les enquêteurs, et une jeune femme de 22 ans, selon elle, "européanisée et qui voulait plus de liberté et un autre rôle pour l'épouse..."

Hend, la cousine qui n'avait que 18 ans quand Islam a frôlé la mort après avoir été tabassée par celui qui disait l'aimer, a confirmé à la barre, hier : "Oui, ils n'avaient pas la même mentalité". La jeune fille savait évidemment la relation vouée à l'échec, sa maman - et tante de l'accusé - aussi. Le père de Samir, Cherif, avait également vu le fossé qui les séparait. Ils l'en avaient même prévenue.

Il l'a piétinée

Pour autant, la relation a, tant bien que mal, duré un an et demi. Une relation à distance - elle vivait à Paris, lui à Marseille, en situation irrégulière -, une idylle, pour lui en tout cas, compliquée, et même "orageuse" de l'aveu de l'accusé qui risque la perpétuité devant la cour d'assises pour tentative de meurtre par concubin. Au final, ce concubinage n'a d'ailleurs duré que quelques jours, au début du mois de janvier 2010.

Islam, qui avait emménagé avec celui qui la considérait comme son "âme soeur", a vite compris qu'il n'était "pas la bonne personne" selon ses dires. Elle qui dit qu'elle savait depuis le début de la relation qu'il finirait par la "dégommer" a payé cher son souhait de finalement retourner vers la capitale et de terminer cette relation mort-née. Ce 10 janvier 2010, alors qu'elle annonçait la nouvelle comme un couperet à Samir, tout en plongeant ses affaires dans une valise, la jeune femme a été littéralement passée à tabac dans leur appartement, au 17 de la rue Saint-Bruno, dans le 4e arrondissement. Samir, qui a décrit Islam, dans un élan romanesque à l'expert psychiatre, comme "la fleur de son coeur", l'a frappée sans discontinuer pendant un quart d'heure.

Coups de poing, coups de pied, coups de talon sur le visage du brin de femme étalée au sol, déjà à moitié inconsciente. Sur les terribles photos du visage détruit de celle qui offre au procès une figure d'ange - même après trois interventions chirurgicales -, on observe la trace des semelles de chaussures de Samir. Il l'a piétinée.

Un mois de coma

Pensant qu'elle était morte, il a tranquillement alerté les voisins, qui ont appelé la police et les pompiers. À ces derniers qui parvenaient à la maintenir en vie, alors qu'elle était déjà plongée dans un coma dans lequel elle végétera un mois, Samir n'hésitera pas à dire qu'il a agi ainsi parce qu'elle est une "salope" et que"si elle s'en sort, je m'en occuperai personnellement". Samir se sentait visiblement "cocu" par cette jeune femme "pas sérieuse" qui avait selon lui, de surcroît, insulté sa famille avant les faits.

Le jour qui a précédé ces violences barbares, elle avait passé une "nuit blanche"avec un ami de longue date. Ils n'avaient fait que discuter de sa situation, elle le jure. Verdict ce soir.

Romain CAPDEPON






François Hollande: Interview au JT de France 2 avec David Pujadas (28/03/2013)

François Hollande: Interview au JT de France 2 avec David Pujadas (28/03/2013)



La charia au Mali - la musique

La charia au Mali - la musique



La charia au Mali - La prison

La charia au Mali - La prison



La charia au Mali - les hôtels

La charia au Mali - les hôtels



Interview du président de la République, monsieur François Hollande - 28-03-2013

Interview du président de la République, monsieur François Hollande - 28-03-2013







« Je sais ce que je veux faire ». Comme son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, huit jours plus tôt, François Hollande a maintenu la trajectoire qu’il s’était déjà fixé. Durant 1h15, au lieu des 45 minutes prévues initialement, le chef de l’Etat a dressé, jeudi soir 28 mars, un premier bilan de son action - ce qu’il a défini comme « la boîte à outils » - avant d’annoncer quelques mesures de rigueur, notamment sur les retraites et les dépenses publiques. Après une interview très dense, difficile parfois d’y voir clair sur les annonces du chef de l’Etat. Voici un décryptage du discours de François Hollande en dix phrases choc.



La mission que s'est fixé François Hollande ? Retrouver la croissance « essentielle pour l’emploi ». Le chômage reste la mère de toutes les batailles. Le chef de l’Etat a rappelé son engagement dans ce domaine : « mon premier objectif, c'est d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année ». Le président a également tenu à rassurer : il n’y aura pas d’augmentations d’impôts supplémentaires en 2013 et 2014.

Concernant ses engagements de campagne, la taxe à 75 % sur les salaires de plus d’un million d’euros sera à la charge des entreprises, le non-cumul des mandats s’appliquera « à la fin de son mandat », quant au projet de loi sur le mariage pour tous, François Hollande n’entend pas reculer, même si la procréation médicalement assistée (PMA), qui devait être abordée dans une future loi sur la famille, semble définitivement enterrée.

« Ma priorité c'est l'emploi, mon cap c'est la croissance »
La croissance est « essentielle pour l’emploi », a dit François Hollande. Le président conserve l’ambition d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année. « Ce n'est pas un pronostic, c'est un engagement et une bataille. Les moyens sont là », a-t-il expliqué. Quels sont les moyens mis en place ? « Marché du travail, compétitivité, emplois d'avenir, contrat de génération, filières d'excellence ».

« Quand la rémunération des chefs d'entreprise dépasse 1 million d'euros, l'entreprise prendra en charge la taxe de 75% »

Le Conseil d’Etat avait mis en garde le gouvernement la semaine dernière, le taux de 75% pourrait être jugé confiscatoire par le Conseil constitutionnel. L’institution de la rue Montpensier avait déjà retoqué la mesure fin décembre. Du coup, François Hollande a tranché : la taxe sera à la charge des entreprises.Ces charges s'élèvent déjà à 25% sur l'ensemble des salaires et elles augmenteront donc de 50% sur la part au delà d'un million d'euros. Les revenus et le niveau de vie des cadres qui perçoivent ces hautes rémunérations ne seront donc pas affectés.

« Il faudra des durées de cotisations plus longues »

Sur le délicat problème des retraites, François Hollande s’est prononcé pour l’allongement de la durée de cotisation. Précisant que d’autres mesures seraient nécessaires, le président a toutefois précisé que les petites retraites seraient épargnées.

« Les allocations familiales vont être limitées pour les hauts revenus »
Oubliée, l’idée de les fiscaliser, les allocations familiales seront abaissées pour les ménages les plus aisés. Alors qu’elles étaient jusqu’à présent versées à tous les foyers sans condition de ressources, à partir du deuxième enfant.

« Nous allons faire un choc de simplification pour les entreprises »
François Hollande veut simplifier les démarches administratives des entreprises. Il a, par ailleurs, promis des mesures allégeant la fiscalité sur les cessions et les transmissions d'entreprises.

« Le budget de la défense sera en 2014 le même qu'en 2013 »
Doté d’environ 31 milliards d’euros annuels, le budget de la Défense devrait être maintenu durant la durée de la prochaine loi de programmation militaire (2014-2019). Le président a donc tranché, alors que certains s’inquiétait, à droite mais aussi à gauche, d’une diminution drastique des moyens de la politique de défense.

« Il faut accepter la légitimité du Parlement et du suffrage universel »
Malgré la présence de plusieurs milliers d’opposants au mariage pour tous, devant France Télévisions, le chef de l’Etat a réitéré sa volonté de faire voter la loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels. Le texte doit être débattu par les sénateurs à compter de jeudi prochain. Concernant la PMA, le président a renvoyé à la décision du Comité national d’éthique (CNE). Il respectera son avis. Enterrée la PMA ? A priori oui, car le CNE devrait se prononcer contre. Enfin, François Hollande a rappelé son hostilité à la gestation pour autrui (GPA), qui restera « interdite en France » tant qu’il sera président de la République.

« Nous voulons des élections au Mali avant la fin du mois de juillet »
Sur ce point précis, François Hollande s’est voulu très clair : « Nous serons intraitables sur ce sujet ». La France a « atteint ses objectifs » au Mali. Quels objectifs ? D’abord, « arrêter l'offensive terroriste », ensuite « reconquérir les villes occupées par les terroristes », puis aller dans « le réduit des terroristes, dans leur sanctuaire ». La mission étant accomplie, la France va diviser par deux le nombre de soldats qu’elle a sur place d’ici le mois de juillet. Leur retrait commencera fin avril. Dans trois mois, il n’y aura plus que 2 000 soldats français sur place. Et plus que 1 000 d’ici la fin de l’année.

« Pas de livraisons d'armes [aux rebelles syriens, Ndlr] sans la certitude qu'elles seront utilisées par des opposants légitimes, coupés des terroristes »

Et le président de préciser aussitôt son sentiment : « pour l'instant, nous ne l'avons pas, cette certitude, nous ne le ferons pas tant qu'il n'y a pas la certitude qu'il y a un contrôle total par l'opposition de la situation ». François Hollande s’est ému de l’évolution de la situation sur place : « on ne peut laisser un peuple se faire massacrer sans réagir », a-t-il estimé.

« Nicolas Sarkozy est présumé innocent »

La présomption d’innocence, voilà ce que François Hollande a tenu à mettre en avant, une semaine après la mise en examen de son prédécesseur pour abus de faiblesse. Le chef de l’Etat a toutefois pris la défense du juge Gentil, en charge de l’affaire, un magistrat très critiqué par les proches de Nicolas Sarkozy. « Les juges doivent être respectés pour l'indépendance. Je suis garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire. Chaque fois qu'on met en cause un magistrat, je suis obligé d'agir. Je ne peux pas accepter, quelle que soit la personne mise en cause, qu'un juge puisse être suspecté », a-t-il estimé.

Hakim Benladghem, le nouveau Merah

Hakim Benladghem, le nouveau Merah


L’homme abattu ce mardi après-midi sur l’autoroute A8 était suspecté par la DCRI d’appartenir à des groupements terroristes.

Né le 23 octobre 1973 à Nancy et vivant en Belgique depuis deux ou trois ans, tout au plus, Hakim Benladghem est loin d’être inconnu des autorités.

Le parquet fédéral le suspecte d’être proche d’une mouvance terroriste. Fin 2012, le parquet a exécuté deux commissions rogatoires envoyées par les autorités françaises concernant l’homme, toujours marié à une Française, Aisha K. Selon la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), il pourrait appartenir à une association de malfaiteurs à des fins terroristes.

L’enquête a permis de démontrer que l’homme achetait du matériel militaire et divers accessoires pour armes, comme des vêtements en kevlar ou des viseurs longue distance. Elle a également mis en évidence un lien entre le suspect et le vol à main armée, commis dans un restaurant anderlechtois, le 21 mars.

Source RTL.BE, LE SOIR.

L’islam est le vrai nom de l’islamisme

L’islam est le vrai nom de l’islamisme



Les faits sanglants et les faits de guerre nous invitent à la réflexion. Ainsi, d’un article paru dans Le Parisien et intitulé « Mali : le jihadiste français a servi dans la police ». Ce qui me frappe dans ce papier, c’est ce que Sonia, la sœur du djihadiste, déclare : « Il faut qu’il paie ! »Avant de se féliciter qu’en France, l’on puisse pratiquer — et transmettre — l’islam sans être inquiété. Comme tant d’autres musulmans avant elle, elle voue aux gémonies le djihadiste vivant mais ne pipe pas mot du djihadiste en chef, Mahomet.

Cette attitude face à la violence remonte à la nuit des temps. Comme Abraham, modèle de Mahomet, les musulmans sont disposés à sacrifier le plus cher et le plus proche des êtres si cela peut leur éviter la violence courroucée d’Allah. Ce sacrifice protège la communauté. Elle continuera donc à élever ses enfants dans la vénération du Coran, de Mahomet et de leur violence sacrée. La troupe s’en sort bien…

Sonia n’a pas dénoncé son frère, victime de l’endoctrinement islamique, tant que sa violence pouvait se retourner contre elle ou contre sa famille. Mais une fois sans défense, comme un bélier bien attaché, Djamel, le frère de Sonia, tombé entre les mains de l’armée et menotté, servira de bouc émissaire. D’autant que Sonia sait bien que la divinité française, celle qui a le monopole de la violence, ne fusille plus traîtres ni ennemis. À l’instar du Dieu d’Abraham, la France ne réclame plus l’égorgement des êtres humains…

Sonia sait bien que le « sacrifice » de son frère garantit une certaine paix : lâché par les siens, Djamel canalisera la foudre ambiante et servira de paratonnerre éloignant soupçon et danger de la communauté musulmane, même si c’est bien elle qui l’a ainsi élevé.

Dans l’Antiquité aussi l’on exposait des enfants, sacrifiait des métèques ou bien des pharmakos. Il s’agissait d’êtres sans défense. Leur mort permettait de calmer la violence ambiante. C’est sur ce schéma que l’islam fonctionne. Une fois les boucs malodorants désignés comme islamistes, djihadistes, extrémistes, intégristes, terroristes, salafistes… ils sont sortis du troupeau et renvoyés au désert du Mali ou du cachot. La conscience des musulmans se croit soulagée et évite ainsi de dénoncer la violence sacrée du Ciel menaçant, celle du Coran et de Mahomet.

La dénonciation unanime des extrémistes n’est qu’un rituel des temps modernes. Un simulacre pour tenter de conjurer la violence. On enfume les Français et on retarde l’heure de vérité. Une variante sophistiquée du fameux opium du peuple.


Pascal Hilout le 21 mars 2013

L’islam, c’est ça !

L’islam, c’est ça !










Tunisie - Un nouvel amnistié avoue 22 crimes de pédophilie

Tunisie - Un nouvel amnistié avoue 22 crimes de pédophilie



Un homme, âgé de 49 ans vivant entre Tebourba et La Manouba, a été arrêté pour viols, attentats à la pudeur et tentatives de viols sur des enfants en bas âge.

L’accusé, amnistié par Marzouki alors qu’il purgeait une peine pour des délits de mœurs, a été interrogé et a déjà avoué 22 crimes de pédophilie ! Ce qui laisse supposer que le nombre de crimes est beaucoup plus élevé.
Ce bonhomme, possédant une voiture, faisait appâter, selon ses aveux, ses jeunes victimes en leur offrant des bonbons ou de l’argent selon leur âge, puis les amenait, en voiture, à La Manouba où il possède une maison qu’il utilise à ses fins abjectes.

A noter que le présumé criminel est divorcé suite à une requête de son épouse qui « ne voulait plus vivre avec un pédophile », selon le dossier de l’affaire du divorce.



La charia n'est pas une loi humaine, elle est un crime contre l'humanité, pire encore que les lois raciales nazies

La charia n'est pas une loi humaine, elle est un crime contre l'humanité, pire encore que les lois raciales nazies



Peut-on au nom de la démocratie et des lois de la République octroyer un statut à des mouvements sectaires islamistes qui prônent la charia, cette porte ouverte aux abus de droit et aux injustices, voire de légitimation de crimes contre l'humanité ?

Sais-t-on que toute mansuétude et bienveillance à l'égard des mouvements totalitaires et génocidaires équivaut à la reconnaître implicitement et contribuer progressivement à l' instauration de la loi canonique de la charia mortifère pour les libertés humaines les plus élémentaires tels que le choix de ses habits ou la liberté de circuler au volant de sa voiture punie de dix coups de fouet chez les wahhabites et ordonnateur et grand argentier de l'islamisme polymorphe qu il soit jihadiste, salafiste ou qoutbiste ?

Comment nos sociétés démocratiques peuvent elles se résoudre au nom des libertés de culte et de conscience à donner un droit de cité à des mouvements ancrés dans leur identité religieuse dont le seul objectif est d'utiliser les lois de la république pour mieux l'achever et substituer à des lois humaines, fruits des assemblées démocratiques, une loi synonyme de désordre moral, d'injustice, d'arbitraire, de racisme, d'antisémitisme, de lapidation, de mutilation, d'amputation, de viol, de pédophilie, d'inquisition, de décapitation, de brimades, de sexisme érigé en dogme religieux, d'inégalités, d'avalissement et asservissement de la femme et de la négation de ses droits. Une loi qui donnerait aux lois raciales de Nüremberg des relents humains. Un véritable poison pour les droits de l'homme et des libertés publiques.

Comme si on oublie ou feint d oublier que la charia qui fait du musulman juge, partie et bourreau, est un instrument d'aliénation juridique de la femme et des minorités sexuelles, ethniques et religieuses. C'est la consécration du pouvoir sans limite de l'homme sur la femme sous couvert de la religion, brimades, harcèlement, violence, exaction, sévices sexuels, voire meurtre, autant de crimes et délits qui échapperont au couperet de la justice républicaine, au nom de l'exception des lois de l'islam et par conséquent de leur suprématie sur les lois républicaines confortant ainsi les musulmans dans leur mépris et rejet des lois non-musulmanes.

Avec elle, du monde des lumières, l'humanité plongera dans le monde des ténèbres. De l'ordre juridique de droit positif, elle passe au désordre juridique et au règne de la loi du plus fort. Scellant le sort de la femme, de de l autoritarisme et la légalisation de la violence et des traitements inhumains.

Admettre l usage de la charia dans les cités, c'est lui reconnaître un statut de plein droit en sa qualité d'ennemie viscérale de la femme en lui accordant de la sorte un droit de veto sur nos lois puisqu'elle se considère au dessus des lois de la République, c'est se faire soi même complice de la mise à mort du système juridique protecteur de ses droits et les vôtres aussi.

A moins d être maso, cupide, veule, inconscient ou irresponsable, cela équivaut à se tirer une balle dans le pied. Nul ne saurait affirmer que cette loi divine a toutes les caractéristiques d une loi. N importe quel croyant en l absence de clergé peut s ériger en législateur et l exécuteur selon l interprétation qu il peut en faire tel que décréter une Fatwa, simple avis juridique de portée civile ou pénale.

Mais plus souvent pénal pour motiver la sentence capitale ou des pogroms. Le danger avec la loi canon de la Charia est qu elle est l objet de toutes les spéculations interprétatives et l imprécises des règles susceptibles de l encadrer et la formuler. Le fait qu elle ne soit pas codifiée dans un quelconque corpus juridique ne peut que la rendre incertaine, floue, ambiguë, sujette à caution et inapplicable. En effet, comme le souligne Souheib Bencheikh:" c est un concept spirituel, donc synonyme d un cheminement personnel mais qui, à travers l histoire, couvre le travail des Ecoles juridiques, malékites au Maghreb, hanbalites en Turquie, hanbalites en Arabie Saoudite, si bien que le droit musulman est varié et il n a aucune sacralité et souffre de ne pas avoir été mis à jour." Comment peut-on aussi conférer un caractère juridique à une norme spirituelle censée fixer la voie à suivre pour les musulmans (sourate 45; verset 18) ?

Assimilée comme étant la source du droit musulman qui se décline pourtant en 4 Ecoles juridiques(madhahb) ne peut que susciter de sérieux doutes sur sa rationalité juridique.

Tout indique que la charia n est pas un système juridique fruit de la raison humaine et encore moins de caractère canon immuable et intemporel puisqu'elle est à géométrie variable dans le sens de son interprétativité propre à chaque école.

Contrairement à ce que ses partisans prétendent, on ne peut faire d un système juridique non écrit ou codifié une vérité divine absolue ayant force de loi qui ne tolère aucune contestation ni dérogation. Les tentatives de réforme de la Charia et de sa véritable définition juridique auxquelles on assiste depuis les écoles de pensée théologique tels que Mu'atazalites et les Asharites, au VIII ème et IX ème siècles, ne peuvent que le lever le voile sur l impossibilité de sa reformulation et de sa clarification.

Ce qui va de soi dans la mesure ou' le peut rationaliser l' irrationnel. On ne peut pas non plus donner une cohérence à une loi abscons, hyper subjective et apocryphe en lui accordant le statut d un code juridique soi-disant d essence divine supposé régir tous les aspects de la vie des musulmans, publique et privé ainsi que les interactions avec les croyants, ce qui suppose que les non-croyants sont exclus du champ de la charia et politique.

Alors que dans notre système juridique non seulement nul n est au dessus des lois, mais surtout que nul n est exclu du champ de la loi.

L absence de cohérence juridique et le flou théologique qui la caractérisent sont la cause première des abus et dérives rattachées à la charia. Elle est davantage apparentée à une loi naturelle, appelée communément la loi de la jungle, o' l on se doit de laisser la nature accomplir son oeuvre sans l intervention humaine pour la réguler ou la codifier.

Elle est cette loi qui lie le prédateur, dans le contexte musulman c est l homme, à sa proie, sa victime consentie sous couvert de la Loi sacrée du Coran qui est la femme. Et accessoirement les non-musulmans et tous ceux qui ne rentrent pas dans les normes sexuelles telle que la définit Dieu.

Il est permis de qualifier la charia de loi scélérate semblable aux lois raciales nazies de 1935 ou' l on cherche à instaurer un ordre social, humain politique sur la base des critères subjectifs, inégalitaires et partiaux de caractère ethnique, sexuel et religieux. Une loi ou' seule l interdit devient la norme et le permis devient l exception.

Dans les sociétés appliquant la charia, la déraison humaine détermine le mode d organisation sociale, familiale et interindividuelle comme si son fonctionnement échappe à la mécanique de l intelligence et de la conscience humaine. L homme qui est par définition un animal politique est dépourvu de pensée propre et toute son action doit s inscrire dans la voie que groupe d appartenance lui indique.

Ce code de bonne conduite en société que peut être la charia a des effets négateurs et liberticides sur les libertés humaines les plus élémentaires qui doivent se fondre dans le collectif et jamais s exprimer en dehors. On dit même que la liberté n existe pas si elle n est pas l oeuvre du collectif. En aucun cas la charia ne peut s inscrire dans dans un cadre républicain juste, ouvert et tolérant. respectueux des droits individuels.

Elle est incompatible avec les lois de la république et les valeurs de citoyenneté, elle vise à avilir à instrumentaliser le sacré à des fins d'exacerbation et d institutionnalisation de la violence morale, inhumaine et de traitement dégradant et humiliant infligé aux femmes et aux minorités. En totale violation de l article 5 de la Déclaration Universelle des Droits de l Homme et du Citoyen et de l article 3 de la Convention Européenne des Droits de l Homme. Une loi qui est un vrai simulacre juridique et pas seulement ne devrait pas avoir droit de cité au vu de son caractère incitatif à la torture et aux atteintes caractérisées et avérées aux droits humains. La charia qui fait de la femme une quasi-esclave, un objet dépourvu d existence propre, dépossédée de tous ses droits les plus élémentaires au profit de son tuteur de mari devra être éradiquée de la même façon que les lois nazies.

Avec elle, c est le retour assuré de la barbarie humaine dans toutes ses formes les plus cruelles: justice expéditive, lapidation, châtiment corporel, meurtre, autodafés, appels au meurtre au nom du sacré, flagellations, bannissement, excommunication, le délit du blasphème, l apostasie, l esclavagisme, les rapts, les razzias, l inquisition, la pédophilie dans le sens des mariages pré pubères, le viol conjugal, l homophobie, le racisme et l antisémitisme érigé en mode de gouvernement voire en religion, les actes de brigandage, la répudiation etc. Son caractère machiste, ségrégationniste, ostraciste, discriminatoire, relégationniste et misogyne condamne la femme au statut de l éternelle recluse juridique, non dotée de personnalité juridique et incapable de discernement qui lui permet d ester en justice.

Ainsi une femme victime d abus sexuel ou de viol ne peut porter plainte sous peine de se retrouver sur le banc des accusées comme le rapporte une franco marocaine victime d un viol à Dubaï et qui s est retrouvée en prison au motif qu elle est responsable de son propre viol ( Touria Tiouli: en prison à Dubaï pour avoir été violée éd. Michel Lafon2004).

Aux termes de cette loi canonique la femme a surtout des devoirs. Ses droits sont ceux que lui fixent son mari ou le membre mâle de sa famille ou sa belle famille en cas d absence de son époux. Elle est tenue à suivre la voie que Dieu lui recommande et qu elle ne peut y déroger pour quelle que raison que ce soit sous peine de se voir condamner à la double peine. Celle que son conjoint est susceptible de lui infliger en cas d insoumission et le Châtiment final (la sourate de la femme est fort édifiante à ce sujet). La femme sert de variable d ajustement pour lutter contre le chômage des hommes.

Elle est le bouc-émissaire de tous les maux de la société. Elle réduit la femme à l état d objet sexuel dont la seule fonction sociale est d assouvir les pulsions sexuelles de son maître auxquelles elle ne peut s y soustraire au risque de se faire maudire une nuit entière par les Anges(sourate de la femme) Le corps de la femme n est il pas assimilé dans le Coran à un champ de labour propriété de l homme qu il pourra labourer qu il pourra labourer à volonté. Le mariage n est pas facteur de sécurité et surtout synonyme de vie commune pérenne comme dans notre droit positif.

La charia qui fait de la polygamie son mode d expression majeure et donc de la femme un bien marchand de caractère sexuel et éphémère attribue à l homme un véritable droit de veto, l immunisant contre toutes tentatives velléitaires de la part de sa concubine à cause du fait qu il dispose de ce droit inique, exorbitant mais combien redoutable: le droit à la répudiation sans s embarrasser de la moindre procédure et en l absence de motif valable et sérieux.

A supposer qu il y en ait mais mais il est l aisé à l entière appréciation de l homme, seul procureur, juge et partie dans le cas d espèce sans que les droits de la défense soient reconnus du fait qu il détient aux termes de la charia un droit de prééminence sur la femme, son obligée inconditionnelle, est souverain, il jouit d un pouvoir totalitaire qui contraste avec l état d asservissement juridique dans lequel est maintenu la femme qui n est pas en droit d exercer l autorité parentale conjointe, de prétendre à la garde d enfants en cas de séparation.

De même que la charia fait interdiction absolue à un homme marié à une non musulmane d'élever ses enfants dans une autre religion que la sienne.

L enfant est toujours considéré comme musulman indépendamment de la religion de sa mère.

En conclusion, cette loi canon n est rien d'autre que l'expression majeure d'un système idéologique dont la finalité est de coloniser le corps et l'esprit des femmes au profit de son maître-esclavagiste sous couvert du sacré.



Dr Salem Benammar

Source :


Pour viol et pédophilie sur une fille de moins de 13 ans : Les prévenus encourent 10 ans ferme

Pour viol et pédophilie sur une fille de moins de 13 ans : Les prévenus encourent 10 ans ferme





La jeune fille, M. F. Sylla née en 1998, a attrait son maître coranique El Hadji Momar Coundoul et son oncle Niokhor Diagne à la barre. Elle les reproche de viol et pédophilie. Depuis sa prime enfance, elle a fait l’objet d’abus sexuels. Agée de 5 ans en 2003 elle a, a plusieurs reprises, subi les assauts sexuels répétés de Niokhor Diagne qui travaillait pour le compte de son père. «Il est le cousin de mon père. Nous habitions la même maison. Mais il profitait des moments où les membres de la famille sont en train de regarder des séries de films pour m’entraîner dans sa chambre. Il a eu plus de cinq rapports sexuels avec moi», soutient-elle en pleurant à la barre.

Le départ de ce prévenu de la maison, ne permettait pas à la jeune fille de connaître un repos. Trois ans après, elle renoue avec la même violence sexuelle. Cette fois-ci, c’est son maître coranique qui entre en lice. «Il a couché une première fois avec moi sur le lit de ma grand mère où il m’avait conduite après le cours d’arabe. Il n’a pas réussi son deuxième coup, parce que quand il m’a mise sur ses cuisses, il a entendu les pas de ma tante et m’a laissé partir», ajoute-t-elle. C’est cette année que les parents de M. F. Sylla ont découvert ce dont est victime leur fille. En fait, à l’école, elle présentait des troubles comportementaux. Ce qui a amené son père à la conduire chez un psychologue, qui a décelé qu’elle était sujette à un fort taux de stress.

Soumise à un interrogatoire, elle a lâché le morceau. Des faits corroborés par un certificat médical, qui atteste des déchirures hyménales à plusieurs endroits. Et c’est sur ces entrefaites que ses parents ont porté plainte, le mois de février dernier. Les prévenus ont contesté avec véhémence ces accusations à la barre. Mais à l’enquête, seul Niokhor Diagne avait nié les faits. Son co-prévenu avait déclaré devant les enquêteurs que c’est une seule fois qu’il a couché avec la victime. En niant les faits hier, il a argué qu’il n’est entré dans cette maison qu’a deux reprises. Et à aucun moment, il ne s’est retrouvé seul avec la victime.

De l’avis des avocats de la partie civile, les faits en l’espèce ne souffrent d’aucune contestation. Ils ont réclamé le franc symbolique. Le Parquet qui s’est réjoui du fait que la question de la prescription qui avait motivé le renvoi de cette affaire soit évacuée, ne doute pas de la culpabilité des prévenus. Seulement, il a requis 10 ans ferme contre El Hadji Momar Coundoul en demandant de renvoyer Niokhor Diagne devant le Tribunal des mineurs, parce qu’au moment des faits, il n’avait pas atteint la majorité. Au cas contraire, il a requis à son encontre aussi 10 ans.

Pour Me Fara Gomis qui défendait Niokhor, les parents de la fille se sentent assez coupables pour ne pas assurer la surveillance de leur fille, ce qu’ils veulent rectifier en accusant les prévenus. Il a plaidé la relaxe de son client qu’il dit être mineur au moment des faits. Me Dieng a embouché la même trompette pour son client. Trouvant aussi qu’il était mineur, il a demandé de lui rendre justice en le renvoyant des fins de la poursuite.


http://www.rewmi.com/Pour-viol-et-pedophilie-sur-une-fille-de-moins-de-13-ans-Les-prevenus-encourent-10-ans-ferme_a76133.html

Gao, les stigmates de la Charia

Gao, les stigmates de la Charia


Débat spécial consacré à la situation à Gao au Mali. Nos équipes ont tourné un reportage après le départ des islamistes. La ville et ses habitants qui portent encore les stigmates de l'occupation. Quel avenir pour le pays alors que les troupes françaises devraient commencer à se retirer fin avril ? Les islamistes vont-ils faire leur réapparition ?

 Nos invités :

  • André BOURGEOT, spécialiste de l'espace saharo-sahélien
  • Antoine GLASER, journaliste, écrivain, spécialiste de l'Afrique
  • Roméo LANGLOIS, grand reporter France 24
  • Ismaël TOURÉ, Malien originaire de Gao


Émission préparée par Diaraye Bah, Cécile-Charlotte Bernet et Maud Roubeaud.

Partie 1

Get Adobe Flash player
Partie 2

Alain Wagner - le voile à la crèche introduit la Charia

Alain Wagner - le voile à la crèche introduit la Charia




La décision de la Cour de Cassation du 19 mars 2013 invalidant le licenciement de l'employée qui a imposé le port du voile islamique à son entreprise est à inscrire comme une défaite grave de la France pour sauvegarder la Laïcité dans la société. Cette décision livre les entreprises française en pâture aux revendications islamistes et s'inscrit en droite ligne de la volonté de l'OCI d'imposer aux sociétés occidentales le respect du droit auto-proclamé des Musulmans à modifier leurs sociétés d'accueil sur la base de leurs convictions.

Alain Wagner est membre de l'International Civil Liberties Alliance, ONG dédiée à la protection des droits de l'Homme contre toute tentative d'application de la Charia.

La charia au Mali - lavage de cerveau

La charia au Mali - lavage de cerveau



La charia au Mali - injection de drogue, mensonge, amputation, charia, le cocktail islamique

La charia au Mali - injection de drogue, mensonge, amputation, charia, le cocktail islamique



La charia au Mali - avant la charia

La charia au Mali - avant la charia



La charia au Mali - La charia sera appliquée dans le monde entier

La charia au Mali - La charia sera appliquée dans le monde entier



La charia au Mali - L'hôpital après l'amputation

La charia au Mali - L'hôpital après l'amputation



La charia au Mali - la dictature

La charia au Mali - la dictature



La charia au Mali - être voilée

La charia au Mali - être voilée



La charia au Mali - le marché

La charia au Mali - le marché



La charia au Mali - la discothèque

La charia au Mali - la discothèque



La charia au Mali - le bus

La charia au Mali - le bus



La charia au Mali - les enfants soldats

La charia au Mali - les enfants soldats

La charia au Mali - La charia s'affiche

La charia au Mali - La charia s'affiche



La charia au Mali - la taqyia au Mali

La charia au Mali - la taqyia au Mali



La charia au Mali - les cafés internet

La charia au Mali - les cafés internet



La charia au Mali - les coiffeurs

La charia au Mali - les coiffeurs



L'islamiste australien Musa Cerantonio glorifie le Jihad, et supporte Jabhat Al-Nusra en Syrie

L'islamiste australien Musa Cerantonio glorifie le Jihad, et supporte Jabhat Al-Nusra en Syrie






L'islamiste australien Musa Cerantonio glorifie le Jihad, et supporte Jabhat Al-Nusra en Syrie






Australian Islamist Musa Cerantonio Glorifies Jihad, Supports Jabhat Al-Nusra in Syria

The Internet - February 14, 2013



Traduit par : AS4B

http://www.antisharia4belgium.com

http://www.LFLF.be



Islamiste australien : Musa Cerantonio

Par internet - 14 février 2013



Ce n'est pas un hasard si nous trouvons aujourd'hui que le drapeau du "il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et que Muhammad est son Messager" flotte dans le monde entier.

Aujourd'hui, cette semaine si Allah le veut, nous constatons que les moudjahidine en Syrie sont venus sur Damas.

Ils ont pris le pouvoir sur la moitié de la ville.

Si Damas chutes, si Allah le veut, ce sera la fin du tyran Assad.

Si Allah le veut, comme l'un des leaders du Jabhat Al-Nusra dit:

"Si nous prenons (Damas) - et je ne veux pas donner de faux espoirs - mais si nous la prenons, si Allah le veut, la victoire est proche. "

L'un des fils des porcs et des singes d'Israël, un de leurs colonels militaires, l'un des commandants israéliens, a déclaré:

«Si les islamistes prennent la Syrie, nous sommes fini."

S'ils prennent la Syrie, Israël est fini.

Les musulmans s'unissent, ils auront leur califat, et ils vont conquérir le monde.

- Dis: "Allah Akbar".

- Allah Akbar.

Lequel est supérieure:

le Djihad sur le champ de bataille ou le Jihad de l'âme?

Vous ne pouvez pas comparer les deux.

Tout le monde fait le Jihad de l'âme.

Tout le monde passe par là.

C'est quelque chose pour chaque musulman, mais tout les musulmans n'ont pas l'honneur d'être un moudjahid pour la cause d'Allah.

Nous aussi, nous aimons ceux qui se battent pour la gloire d'Allah, pas seulement quand c'est approuvé par les Etats-Unis, pas seulement quand c'est approuvé par les infidèles.

Comme si ... Ah, les Afghans qui ont combattu les Soviétiques étaient grands, parce que Reagan l'a dit, mais pour les Afghans qui luttent aujourd'hui - non, Obama ne l'a pas dit.

C'est ce que nous appelons le djihad pour la cause des Etats-Unis.

Le Jihad sur le chemin des USA. C'est quelque chose de pourri, et nous ne devrions pas plaisanter au sujet des musulmans.

Où sont les cheikhs?

Où sont les imams?

Vous parlez de la Syrie parce que l'Amérique vous l'a permis.

Pourquoi ne parlez-vous pas sur le Mali ?

Pourquoi ne parlez-vous pas de l'Afghanistan ?

Pourquoi ne parlez-vous pas des autres pays ?

Êtes-vous trop honteux ?

Êtes-vous esclaves du Tâghoût* que vous suivez son chemin ?

(*tout ce qui est adoré en dehors d'Allah)

Quel est le problème avec nous?

Nous avons honte de parler de l'Afghanistan.

Je me souviens d'une fois, dans une mosquée, j'ai été jeté dehors parce que j'ai dit:

"Ô Allah, accorde la victoire aux musulmans en Aghanistan."

Ils ont dit:

«Vous n'êtes plus le bienvenu à l'avenir."

Quel est le problème avec nous?

Sommes-nous humiliés par ce qui nous est interdit et autorisé par la Maison Blanche?


Traduit par : AS4B

http://www.antisharia4belgium.com

http://www.LFLF.be


Manifestation au Caire pour réclamer l'application de la charia - 09.11.2012

Manifestation au Caire pour réclamer l'application de la charia - 09.11.2012



Durée : 00:36 | Images : AFP TV

Plusieurs milliers d'islamistes ultraconservateurs égyptiens ont manifesté vendredi 9 novembre afin de réclamer que la charia (loi islamique) soit mise en œuvre. Cette dernière fait l'objet de débats houleux au sein de la commission chargée de rédiger la future Constitution.

Pour faire entendre leurs voix, les manifestants ont pris possession de la place Tahrir, au Caire, lieu emblématique de la révolte ayant mené à la chute de Hosni Moubarak, en février 2011. "Un article qui décrit les principes islamiques a été ajouté au projet de Constitution, mais tant que le projet n'a pas encore été approuvé nous devons faire entendre nos revendications aujourd'hui", explique un manifestant.

http://www.lemonde.fr/afrique/video/2012/11/09/manifestation-au-caire-pour-reclamer-l-application-de-la-charia_1788636_3212.html

Condamnée à 50 coups de fouet pour avoir portée un pantalon

Condamnée à 50 coups de fouet pour avoir portée un pantalon




Une saoudienne fouettée pour avoir conduit

Une saoudienne fouettée pour avoir conduit




Libye : une vidéo de jeunes fouettés par des islamistes suscite l’indignation

Libye : une vidéo de jeunes fouettés par des islamistes suscite l’indignation


Une vidéo circulant sur internet montrant des islamistes se relayant pour fouetter des jeunes a provoqué l’indignation en Libye, le Premier ministre ayant menacé dimanche de « punir sévèrement » les coupables.
La vidéo de plus de cinq minutes, titrée « des Libyens fouettés à Syrte (nord) selon la charia », montre des hommes barbus en train de se relayer pour fouetter cinq jeunes attachés tour à tour à un tronc d’arbre.
La scène se déroule dans une cour centrale entourée de bâtiments, où l’on peut voir des pick-up souvent utilisés par les milices armées en Libye, ainsi qu’une vingtaine d’hommes, la plupart barbus et habillés à l’afghane. A la fin de chaque séance de flagellation, un autre jeune enlève son t-shirt et se dirige volontairement vers l’arbre pour recevoir au moins une trentaine de coups de fouet, hurlant de douleur et criant « Allah Akbar » (Dieu est grand). [...]


La Libre et Algérie1


http://www.fdesouche.com/358180-libye-une-video-de-jeunes-fouettes-par-des-islamistes-suscite-lindignation