Irak : Six homosexuels tués par leurs familles après des sermons homophobes d’imams.



Et les membres des familles n’ont évidemment ni réclamé les corps des malheureux, ni demandé d’enquête auprès de la police. (source : AP).
Le message d’amour et de tolérance de l’islam concernant les homosexuels est la mort :Mahomet a dit : « Lorsque vous trouvez deux hommes accomplissant le péché de Loth, mettez-les à mort, le passif comme l’actif » (al-Tirmidhi, 1456; Abou Daoud , 4462; Ibn Maajah, 2561). Le seul point sur lequel divergent les “savants” musulmans, c’est la façon de tuer les homosexuels. Pour certains, il faut les jeter du haut d’une montagne, pour d’autres, il faut les lapider ou les brûler vifs. Pour en savoir plus sur l’homophobie mahométane, voir ici nos billets sur la question.
Rappelons enfin qu’en Irak en 2006, le très influent ayatollah al-Sistani, l’autorité suprême chiite en Irak, avait appelé dans une fatwa les Irakiens à tuer les homosexuels, et ce «de la pire manière qu’il soit».
Religion de paix, d’amour et de tolérance, qu’ils disent.

BAGDAD - Deux homosexuels ont été tués et les corps de quatre autres ont été découverts par la police irakienne à Sadr City, après une série de sermons homophobes prononcés par des imams de ce quartier chiite du nord-est de Bagdad, a-t-on appris samedi de sources officielles.

“Deux jeunes hommes ont été tués jeudi. Il s’agissait de déviants sexuels. Leurs tribus les ont tués pour restaurer l’honneur de leur famille“, a rapporté un responsable local ayant requis l’anonymat.

De sources policières, on précise que les quatre corps ont été retrouvés le 25 mars. Tous portaient sur la poitrine l’inscription “pervers“.

Plusieurs imams de Sadr City ont condamné l’homosexualité ces deux dernières semaines, lors des prières du vendredi. Le vaste quartier acquis à Moktada Sadr abrite deux millions d’habitants. L’armée du Mahdi, milice fidèle au jeune imam dont le père à donné son nom au secteur, a mis un terme à ses activités l’an dernier.

Selon les services de l’imam chiite Ibrahim al Gharaoui, l’homosexualité “s’est répandue en raison de l’absence de l’Armée du Mahdi, des films à caractère sexuel, des chaînes de télévision par satellite et de l’incapacité des pouvoirs publics à contrôler le phénomène”.

L’homosexualité est passible de sept ans de prison en Irak.




Source : L’Express