Didier Reynders fait l'apologie de l'égorgement rituel des moutons


oct 25, 2012 - Catégorie : 2012 - Octobre Une fête de l'Aïd en forme d'espoir Ces jeudi et vendredi, les musulmans de par le monde célèbrent l'Aïd el Kebir, la fête du sacrifice. De tout cour, je souhaite une bonne fête à tous les musulmans de Belgique et d'ailleurs. Selon la religion, cette tradition trouve son origine dans la soumission à Dieu du prophète Abraham : celui-ci aurait fait un rêve dans lequel il devait égorger son fils. Etant prophète, il se devait d'exécuter ce qu'il avait vu en rêve. Au moment où il allait s'exécuter, cela n'a pas fonctionné. Un mouton est alors descendu. Le mouton fut alors sacrifié à la place du fils du prophète. C'est pourquoi, depuis des siècles, les musulmans célèbrent l'Aïd en sacrifiant un mouton ou un bouf. Célébration religieuse et véritable fête, cet événement est placé sous le signe de la famille, du partage avec les voisins et avec les plus pauvres. Alors qu'un conflit meurtrier fait rage en Syrie, je me joins par ailleurs à l'appel du Représentant spécial conjoint des Nations-Unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, à un cessez-le-feu durant cette fête. Selon les estimations, environ 30.000 personnes ont trouvé la mort en Syrie depuis le début du soulèvement contre le régime du Président Bachar Al-Assad en mars 2011. L'ONU estime à 2,5 millions le nombre de nécessiteux.


Ancien lien du sujet, mais Didi l'a supprimé... évidemment :)

  http://www.didierreynders.be/2012/10/25/une-fete-de-l%E2%80%99aid-en-forme-d%E2%80%99espoir/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=une-fete-de-l%E2%80%99aid-en-forme-d%E2%80%99espoir