Didier Reynders a comparé Molenbeek à un pays étranger





La première chose réelle que Reynders nous dit.

De retour d'Afghanistan, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) s'est fait interpeller ce jeudi en ces termes par Philippe Moureaux, bourgmestre de Molenbeek (PS) au Sénat: "Ah, voilà l'Afghanistan." Réponse de Didier Reynders: "J'aurais pu aller à Molenbeek ça aurait été plus près. C'était plus court pour me déplacer à l'étranger."

Depuis, c'est un tollé sur Twitter. Zakia Khattabi, député Ecolo, écrit: "Scandaleux !", puis "Je confirme donc: Reynders-Sarkozy même combat." Christie Morreale, sénatrice PS, a également indiqué sur Twitter que Didier Reynders avait "dérapé".



"Ironique"

Didier Reynders a tenu à préciser que si ces propos ont heurté quelqu'un, il le regrette. "Il s'agissait d'un échange vif et ironique, comme c'est souvent le cas avec Philippe Moureaux. Si j'ai heurté quelqu'un, je le regrette", a commenté Didier Reynders à l'Agence Belga. Le ministre a ajouté qu'il était resté au Sénat encore longtemps après cet échange et qu'aucun sénateur n'a réagi à ses propos. "Cela n'a provoqué aucun débat ni commentaire. Je regrette que certains préfèrent utiliser les réseaux sociaux en sortant les propos de leur contexte plutôt que de réagir au sein même de l'assemblée", a-t-il ajouté.

source : RTL.BE

Ce ne sont pas les propos réel, vous pourrez les entendrent...