Coran, livre de haine ?


Adresse du Ministre de l'intérieur : http://www.interieur.gouv.fr/sections/contact/ministre/ministre

C'est en effet un grand mystère que des personnes douées de raison puissent aujourd'hui encore se croire obligées de soutenir une conjuration de Bédouins du 7ème siècle en mal de razzias et manipulés par une bande de juifs messianiques ! Au total ce sont quelques 3150 versets, soit plus que la moitié du Coran, qui sont consacrés à une colérique exécration de tous ceux qui sont autres que musulmans. Tous ces versets expriment la noire intention de les combattre à mort pour arriver à les soumettre ou à les anéantir. Comment se fait-il que les nobles défenseurs des principes inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l'homme ne s'intéressent pas davantage au Coran ? De cette moitié du Coran où tous les énoncés sont un déni des morales aussi bien laïques que religieuses de l'Occident, on peut extraire au moins 400 versets qui, au regard du code pénal français, sont de très graves délits de « provocation à crimes et délits contre les personnes » dont la sanction au terme de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse et la communication, devrait être l'interdiction d'imprimer, diffuser et enseigner le Coran.