Battre sa femme est autorisé par Allah

Nous n'allons pas y passer la journée, mentir ne sert à rien. Les preuves sont dans leurs torchons.

Coran (4:34) - "Les hommes ont la charge des femmes, en vertu des avantages que Dieu a accordés aux uns par rapport aux autres, et à cause des biens qu'ils dépensent [pour elles]. Ainsi, les femmes vertueuses sont obéissantes et préservent dans le secret ce que Dieu veut préserver. Celles dont vous craignez la mauvaise conduite, admonestez-les, reléguez-les dans des couches séparées et frappez-les. Mais si elles vous obéissent, ne leur cherchez plus noise. Dieu, certes, est sublime, infiniment grand."

Bukhari (72:715) - Une femme vint voir Mahomet et le supplia d'ordonner à son mari d'arrêter de la battre. Sa peau était tellement meurtrie sous l'impact des coups qu'elle était décrite comme étant plus verte que le voile vert qu'elle portait. Mahomet ne réprima pas le mari, mais ordonna à la femme de retourner voir son mari et de se soumettre à ses désirs sexuels.


Muslim (4:2127) - Mahomet frappa sa femme favorite, Aïcha, dans la poitrine un soir où elle avait quitté la maison sans sa permission. Aïcha raconte, "Il me frappa à la poitrine ce qui me causa une grande douleur".


Abu Dawud (2141) - "Iyas bin 'Abd Allah bin Abi Dhubab raconta que l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui) avait dit: ne frappez pas les servantes d'Allah, mais lorsque 'Umar vint voir l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui) et dit: Les femmes qui se sont enhardies jusqu'à braver leurs maris, il (le prophète) a donné la permission de les battre.Alors beaucoup de femmes vinrent se plaindre de leurs maris à des membres de la famille de l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui). Et l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui) dit: beaucoup de femmes sont venu se plaindre de leurs maris à des gens de ma famille. Elle ne sont pas les meilleures d'entre vous." Au début, Mahomet interdit aux hommes de battre leurs femmes, mais révoqua cette idée une fois qu'on lui reporta le cas de femmes qui désobéissaient à leurs maris. Battre sa femme est parfois nécessaire pour la remettre à sa place.



Abu Dawud (2142) - "Le prophète (que la paix soit avec lui) dit: un homme n'aura pas à répondre du fait qu'il batte sa femme." C.-à-d. Allah ne lui en tiendra pas rigueur.


Ishaq 969 – Ce passage ordonne qu'une femme mariée soit "mise dans une chambre séparée et soit un peu battu" si elle "contribue à attirer l'appétit sexuel d'autres hommes". Selon ce hadith, un tel cas peut se produire si elle ne fait rien de plus que d'être toute seule avec un homme avec lequel elle n'a pas de lien familial.



_______________________________________________________________________________


Information complémentaire:



Beaucoup de ceux qui défendent l'islam ont du mal a justifier le verset du Coran (4:34) qui est pourtant sans équivoque. Leur gymnastique intellectuelle et leur refus de voir la vérité en face ont inspiré l'écriture de cet article:

Battre sa femme : C'est une bonne chose pour Mahomet, c'est donc une bonne chose pour vous

D'autres musulmans ne semblent pas en être dégoûtés. Cheik Youssef al-Qardaoui, un des religieux musulmans les plus respectés dans le monde, est l'auteur du fameux bon mot: "C'est interdit de battre une femme, à moins que cela ne soit nécessaire". Il ajouta aussi "On peut battre une femme seulement pour préserver un comportement conforme à l'islam", ne laissant plus de doute quand à la nature du fait de battre une femme: pour lui battre une femme est une forme de sanction dictée par la religion. (source )

Professeur Muzammil Saddiqi, l'ancien président de l'ISNA (Association islamique d'Amérique du Nord), une des principales organisations musulmanes, affirme qu'il est important qu'une épouse"reconnaisse l'autorité de son mari dans la maison" et qu'il peut utiliser la force physique si il est "sûr que cela améliorera la situation". (source )


Selon la loi islamique, un mari est en droit de battre son épouse pour l'une des quatre raisons suivantes:

- Elle n'essaie pas de se faire belle pour lui (c.à.d. elle se laisse aller)

- Elle refuse de satisfaire les besoins sexuels du mari

- Elle quitte la maison sans demander la permission ou bien sans "raison valable"

- Elle manque à ses devoirs religieux

Toutes ces raisons sont aussi suffisantes pour une demande de divorce.


Les défenseurs de l'islam disent parfois que Mahomet ordonna que l'on ne fît pas de mal aux femmes, mais ils basent cette affirmation sur ce que le prophète dit avant et pendant une bataille, comme par exemple dans l'hadith Bukhari (59:447) , lorsque Mahomet donne l'ordre que tous les hommes de la tribu des Qurayza soient tués et que les femmes et les enfants soient capturés pour devenir esclaves. (Tuer le mari et violer la femme n'entre pas apparemment dans le registre "faire du mal" selon le modèle islamique).

Mais, en fait, il y a de nombreux cas où Mahomet fit tuer des femmes de la façon la plus brutale qu'il soit. Une de ces femmes fut Asma bint Marwn, mère de cinq enfants, qui écrivit un poème critiquant les habitants de Médine pour avoir reconnu Mahomet comme prophète après qu'il eut commandité le meurtre des vieillards. Dans ce cas, les assassins du prophète arrachèrent son nourrisson endormi sur son sein et la poignardèrent à mort.

Après avoir pris la Mecque en 630, Mahomet donna l'ordre de tuer une fille esclave qui avait composé des chansons ridiculisant le prophète. Les hadiths foisonnent d'exemples de femmes enterrées jusqu'au cou sur ordre de Mahomet et lapidées à mort en raison d’une vie sexuelle amorale – cependant le prophète de l'islam encourageait dans les faits ses propres hommes à violer les femmes capturées lors de bataille (Abu Dawood 2150) et ne les punissaient pas lorsqu'ils tuaient des femmes non musulmanes (ce que Khalid ibn Walid fit à plusieurs reprises – cf. Ibn Ishaq 838 and 856).


En résumé, selon le Coran et les Hadiths, il est possible pour un homme de s'attaquer physiquement à une femme si les circonstances l'autorisent, une de ces circonstances est par exemple lorsque l'épouse désobéit à son mari. Cela ne signifie pas pour autant que tous les musulmans battent leurs femmes, mais seulement que l'islam l'autorise.

http://www.thereligionofpeace.com/French/Quran/003-wife-beating.htm